Oublier sa pilule, bientôt un mauvais souvenir !

shutterstock- medicament

shutterstock- medicamentSi vous avez tendance à ne pas savoir si oui ou non vous avez pris votre médicament, ce ne sera peut-être plus qu'un mauvais souvenir. Faites place aux médocs qui vous préviennent si vous les avez convenablement ingurgités.

Comme tout médicament, il est indispensable de mesurer les risques et résultats avant de permettre sa commercialisation. C’est là le rôle de la FDA et l’organisme vient de valider un nouveau procédé numérique.

Il s’agit ni plus ni moins que de puces électroniques embarquées dans des pilules. Elles intègrent un capteur qui communique avec un Smartphone précisant si le médicament a bien été avalé.

Ces puces sont à base de silicium et contiennent des traces de magnésium et de cuivre, concernant leur taille, elles ne sont pas plus grosses qu’un grain de sable. Lorsqu’elles sont avalées, puis exposées aux sucs digestifs, elles émettent une légère tension qui peut être détectée par un timbre transdermique. De là, les données sont transmises au smartphone du malade.

Beaucoup pensent de suite à la pilule contraceptive, mais les applications vont bien au-delà. En plus d’être un rappel à toute épreuve, le procédé est parfait pour les personnes déficientes mentalement, atteintes d’Alzheimer ou tout simplement étourdies.

La commercialisation n’est pas encore pour demain,seules les premières étapes ont été franchies. De nouveaux test sont attendus, mais l’idée est excellente non ?!

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[Gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonne idée, mais gros problèmes de sécurité et procès à la clef à venir, car il suffit qu’une seule de ces petites puces manque à l’appel dans une gélule pour que tout se finisse mal. Très dangereux au contraire.

  2. Ou alors on pourra installer une micro-caméra dans une molaire de chaque personne. Les images seraient ensuite envoyé à un satellite, puis un serveur qui analyserait les aliments et quand il reconnaîtrait un médicament, lordinateur actionnerait une musique et des hiboux dressés pour envoyer des SMS aux patients quand ils reconnaîtraient la musique, nous avertiraient.

    Ou bien on peu imaginer un système de boîte compartimenté avec écrit les jour de la semaine…

  3. N’importe quoi ! Les filles n’oublient pas ce genre de choses … À pars quand c’est pour piéger un mec et partir de chez ses parents … Ça se fait !!!
    Alors les gars pas trop dégoûtés de vivre avec une connasse qui s’est servie de vous ???

    1. Prend pas ton cas pour une généralité stp…. on sait bien qu’il y a des cas sociaux m’enfin généralement ils se marient entre eux…. c’est toute la beauté de la chose, mm toi hafid tu as une chance de te trouver une bobonne.
      Embrasse tes gosses pour nous 😉

  4. @Hafid

    Ton commentaire est misogyne, sale et injurieux !!!
    Franchement j’ai honte pour toi !
    Ta mère ne t’a pas bien éduqué.

    Concernant la news ,on va se retrouver spammer par ses médicaments ^^

  5. @Hafid : Peut-être que les filles qui agissent comme des connes ne le font qu’avec des cons ? Ca t’es déjà arrivé non ?…

  6. Remorseful to the enormous assessment, but I am truly caring the brand new Microsoft zune, along with hope this, as well as the superb critiques various other folks have composed, will assist you to assess if it does not take answer you’re looking for.

  7. « Ces puces sont à base de silicium et contiennent des traces de magnésium et de cuivre, concernant leur taille, elles ne sont pas plus grosses qu’un grain de sable. Lorsqu’elles sont avalées, puis exposées aux sucs digestifs, elles émettent une légère tension qui peut être détectée par un timbre transdermique. De là, les données sont transmises au smartphone du malade »

    Et dire que transmission de l’electricite electrique dans les air pour charger nos smartphones font peur a certains , que dire de ces puces ingerer et emetant des ondes a travers nos tissus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité