Amazon vend plus d’eBooks que de livres papier en Angleterre

Kindle Touch

Kindle TouchA croire que l'eBook en tant que tel est sur le point de devenir une norme : Amazon nous avoue vendre désormais plus de livres électroniques que de livres papier en Angleterre !

Les eBooks ont le vent dans le dos, et d'ailleurs, le ramdam orchestré autour du Kindle Touch (notre test ici) y est sans doute pour quelque chose.

De ce fait, Amazon nous apprend qu’il vend désormais 114 eBooks pour 100 livres papier en Angleterre. Si la chose était déjà actée depuis un moment aux Etats Unis, où l’eBook a remplacé le livre traditionnel depuis quelques temps déjà, en ce qui concerne l’Angleterre, le tout a comme un parfum d’inédit.

Et c’est d’ailleurs une bonne chose, puisque le Kindle se trouve au final être un levier inattendu, stimulant les ventes de livres. Il n’aura fallu que 2 ans au Kindle pour s’imposer outre-Manche, là où il lui aura fallu 4 ans au pays de l’oncle Sam. Combien de temps lui faudra t-il pour détrôner le livre encré dans l’hexagone ? Sans doute encore quelques mois/quelques années ?

Et vous, de votre côté, avez-vous laissé tombé les livres papier pour les eBooks ?

[telegraph]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Perso, il remplace tous les livres que j’achetais en poche.
    Par contre, pour que ca décolle en France il faudrait que la plupart des éditeurs arrêtent de nous prendre pour des vaches à lait.
    Certains ebook sont plus chers que leurs versions poches et la différences avec les US fait peur.
    Ex: Le trone de fer, le Tome1 en France fait le même prix que les tomes 1,2,3,4.
    Après on a encore des éditeurs qui vont pleurer en disant que le numérique entraine le piratage …

    1. +1
      Oui une fois de plus, a cause d’une autre mafia, les éditeurs, le livre électronique en France ne décolle pas, et tout est là pour que le piratage s’installe. Bravo messieurs les éditeurs, votre gout démesuré pour le fric va vous tuer.

  2. Après avoir rempli deux bibliothèques, il fallait passer à un autre mode de lecture pour éviter l’écroulement.
    Et puis, on peut trouver des livres commes des documents gratuits sur le web. Toutes les grandes oeuvres du domaine publique constitue déjà une belle bibliothèque entièrement gratuit.
    Toutefois, attention aux pièges.J’ai lu que le cloud d’Amazon ne permet de stocker que les livres achetés chez eux.
    On trouve déjà l’effet pernicieux de toute l’informatique : le contrôle sur ce que vous possédez. Un livre ne pose pas ce probème.
    Il faudrait aussi que les ebook reader fassent de sérieux progrès de rapidité et de fonctionnalité pour remplacer complètement le livre. Je suis stupéfié de constater comme un engin dédié à une tâche aussi réduite peut être aussi lent et peu évolué. Par exemple, trop peu de formats sont supportés. Quel ebook reader supporte le djvu ? Trop peu. Je lis beaucoup de PDF et là aussi ne pas s’attendre à retrouver les fonctionnalités d’un pdf reader. On est loin du compte. Pourquoi une machine dédiée est-elle aussi faible dans son domaine de spécialité ?

  3. Thanks for your post. I also feel that laptop computers have gotten more and more popular currently, and now are usually the only sort of computer utilized in a household. The reason is that at the same time that they’re becoming more and more very affordable, their computing power keeps growing to the point where they’re as powerful as desktop computers out of just a few years back.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité