Facebook tente toujours de vous rentabiliser !

shutterstock - jetons

shutterstock - jetonsNous apprenions récemment, non sans une certaine 'joie,' que Facebook avait décidé d'inclure de la publicité dans ses applications mobiles. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin, place aux abonnements payants pour les applications de jeux.

Les temps sont durs pour tout le monde et Facebook n’est pas en reste. Avec un cours boursier franchement sur la tangente et une pression accrue des investisseurs, Zuckerberg commence sans doute à avoir le trouillomètre à zéro.

Il n’y a pas de secret, le réseau doit faire du fric, se renflouer les poches, bref avoir la baguenaude ronflante ! Actuellement, les applications ont le vent en poupe, et peu importe qui ou quoi a du succès, il faut le monétiser.

Le service était en bêta depuis juin et reprend un grand classique, à savoir un abonnement payé via Paypal ou les crédits Facebook. Aujourd’hui ouvert à tous, de grands noms ont déjà essuyé les plâtres, parmi eux des Zynga, Playdom et Kixeye.

En contractant l’abonnement, vous acceptez sa reconduction tacite à moins que vous ne stoppiez le tout en passant par les paramètres de Facebook. Il sera possible de surveiller tout ces flux financiers via une API dédiée. 

Les développeurs seront sans doute séduits, reste à savoir s’ils supporteront longtemps de reverser 30% de leur gains à Facebook … Ca ne vous rappelle personne ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité