Test flash : New Super Mario Bros. 2

New Super Mario Bros. 2

New Super Mario Bros. 2Mario est (encore) de retour. Alternant les volets en 2D et 3D, il reprend cette fois ses bonnes vieilles habitudes, en venant caresser les plans droits.

C'est quoi ?

Un jeu de plate-forme 2D convenu, classique, ne tirant pas forcément partie des capacités de la 3DS. Vu comme ça, ça semblerait presque mal parti. Mais en fait, non, Nintendo maîtrise sa recette (on ne fait pas tenir une série plus de 25 ans avec des bases aussi solides qu’un échafaud de cartes…), et miracle, la sauce prend.

Quitte à lasser définitivement ? Il faut dire que le père Mario ne chôme pas, puisqu’il enchaîne les sorties depuis Super Mario 3D Land, lancé en novembre dernier. Pour autant, si l’efficacité répond à l’appel, l’originalité, elle, semble être partie en congés, sans laisser la moindre indication sur son retour.

C’est pour qui ?

Pour les nostalgiques, pour les fans de Mario bien sûr, et pour le grand public. Nintendo a mis les formes, et New Super Mario Bros. 2 est très accessible. Difficile, pour ne pas dire impossible, de rester bloqué sur un niveau après quelques échecs : des cadeaux sont faits pour vous permettre de passer les “difficultés” sans mal aucun.

Pourquoi c’est bien

  • New Super Mario Bros. 2 a beau être classique, il arrive tout de même à captiver en deux temps trois mouvements. L’équipe de développement a une fois encore su y faire, et les niveaux, s’ils s’enchaînent, sont très agréables à parcourir.
  • L’angle pris par New Super Mario Bros. 2 est étonnant : il met en avant la collecte de pièces. De ce fait, le gameplay du titre se centre sur ces pièces, et Mario a cette fois droit à de nouveaux costumes, dont un permettant de transformer les blocs et les ennemis… en pièces. Et puis, vous aurez loisir de traverser des anneaux dorés, “dorant” vos ennemis, et les obligeant à lâcher des pièces à la volée. Étonnant. Parallèlement à cela, on retrouve les costumes les plus classiques : raton-laveur, etc.
  • Pour continuer sur cette collecte de pièces, sachez qu’un mode Coin Rush a été implanté au titre. Il va vous proposer de balayer quelques niveaux définis à la suite, tout en tentant d’amasser le plus de piécettes possible. Plaisant, mais on partage ses records non pas sur la toile, mais via… StreetPass. ALLO UI C’EST 1994.
  • La maniabilité répond au doigt et à l’oeil. Pas de mauvaise surprise en vue, Nintendo a sur cette question réutilisé le squelette des New Super Mario Bros. et New Super Mario Bros. Wii. De ce fait, impossible de lancer un “c’est la faute de la console”. Non et non : vous vous plantez dans un trou, c’est VOTRE faute.
  • New Super Mario Bros. 2 est un jeu à double lecture, un peu comme le fut Super Mario 3D Land, qu’il fallait boucler une première fois pour enfin tâter un défi à la hauteur de nos attentes. De ce fait, la production de Nintendo pourra être décousue en quelques heures, ou au contraire exploitée minutieusement des heures durant (selon votre expérience dans le domaine), à la recherche de la planque à pièces, des 3 grosses pièces d’or cachées dans chaque niveau, des sorties annexes ouvrant sur des mondes enfouis, etc.
  • La série New Super Mario Bros. ne s’en est jamais caché : elle veut faire perdurer l’esprit des Super Mario Bros. 3 (pour la construction de ses niveaux) et Super Mario World (pour l’étendue de ses mondes). On peut dire que c’est réussi, et si Nintendo tire à fond sur la corde de la nostalgie, on doit bien avouer être ravis de se laisser prendre au « piège ».
  • La B.O du jeu souffle le chaud et le froid. Reprenant une pléthore de thèmes entendus des millions de fois, elle propose toutefois quelques belles réalisations entraînantes, et qui restent en tête même une fois la console éteinte.
  • Du DLC est d’ores et déjà prévu. Payant, c’est une évidence, il pourrait relancer l’intérêt du jeu d’ici quelques temps, lorsqu’il aura vu ses niveaux fouillés dans tous ses sens.

Pourquoi ça aurait pu être mieux

  • New Super Mario Bros. Wii avait su remettre du baume au coeur des harcore gamers. Loin d’être évident, le jeu renouait avec les bases de la série, et ne galvaudait pas (plus ?) la notion de challenge. Avec New Super Mario Bros. 2, on ne peut pas dire que la difficulté soit bien implantée. Boucler le jeu ne pose pas de soucis majeurs, et récupérer toutes les pièces d’or donnant accès aux derniers niveaux est loin d’être insurmontable pour peu qu’on ait déjà tâté la série.
  • Certes, le jeu arbore un aspect old-school misant sur la 2D. Il n’empêche qu’il est un peu trop sage à notre goût, et il aurait être intéressant de voir les plans 3D exploités un tant soit peu. Remarquez, jouer en 2D fait particulièrement plaisir… à la batterie de votre console !
  • Un mode 2 joueurs a beau être présent, il n’offre au final que peu d’intérêt. Déjà, il oblige le second joueur à suivre le premier à la trace, sous peine de se voir pénalisé. Aussi, 2 cartouches vont être nécessaires pour vous adonner à cette discipline. Rien d’étonnant, mais le jeu à 2 en ligne n’est pas au programme.
  • Enfin, les “combats” contre les boss sont bien trop simples (faire mordre la poussière à Bowser du premier coup, c’en est presque vexant).

Ça nous a étonné

D’une manière générale, New Super Mario Bros. 2 est convenu comme un OM-Valenciennes. L’alchimie prend, fort heureusement, mais on sent que le résultat aurait plus être plus travaillé, et qu’il n’aurait pas fallu grand chose pour déstabiliser le joueur.

En réalité, votre but dans le soft sera d’amasser… un million de pièces. De quoi gonfler la durée de vie sans mal, même si les niveaux sont dotés d’une bonne rejouabilité.

Et alors, j’achète ?

Faire l’impasse sur un épisode “traditionnel” de la série Mario serait une grave erreur pour tout joueur qui se respecte. Tout comme ses prédécesseurs, New Super Mario Bros. 2 peine à surprendre. Pour autant, le fait qu’il soit cette fois tourné sur la collecte de pièces lui permet de distribuer des cartes un tant soit peu différentes.

Et puis, la construction de ses niveaux est ce qu’elle est : constante, jouant sur la notion d’hommages multiples, mais tellement efficace qu’elle permet de pardonner le manque de renouvellement ambiant.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Thanks for expressing your ideas here. The other element is that each time a problem appears with a laptop or computer motherboard, people today should not consider the risk of repairing this themselves because if it is not done right it can lead to permanent damage to the full laptop. It is almost always safe to approach the dealer of that laptop for your repair of motherboard. They’ve technicians who have an experience in dealing with laptop computer motherboard difficulties and can have the right analysis and conduct repairs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité