Un laser pour traquer et détruire les tumeurs cancéreuses

Un laser pour traquer et détruire les tumeurs cancéreuses

Un laser pour traquer et détruire les tumeurs cancéreusesLes chercheurs s'emploient activer à trouver divers moyens pour combattre le cancer. Une des principales difficultés reste la lourdeur des traitements pour éradiquer les tumeurs cancéreuses, situation qui pourrait changer avec ce tout nouveau laser.

Des chercheurs du Centre d’Application Laser de l’Université de Tennessee ont développé un laser ultra-rapide capable de diagnostiquer, cartographier, irradier et brûler les tumeurs cancéreuses, le tout de manière non-invasive. Pour ce faire, ce faisceau laser bat à la fréquence folle de un quadrillionième de seconde (un quadrillion représentant mille trilliards).

Ainsi, d’après le Professeur Christian Parigger, « utiliser des impulsions lumineuses d’ultra courte durée nous permet de rester parfaitement confiné dans une région précise tout en émettant une radiation très intense ». Une telle technique garantira d’une part de ne pas brûler les cellules saines alentours et d’autre part, d’opérer dans des endroits sensibles, comme le cerveau.

Les chercheurs se sont associés avec la Fondation pour la Recherche de l’Université de Tennessee pour amener cette technologie sur le marché.

[engadget]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je pensais que ça existait déjà ce genre de trucs… Je crierais volontiers de joie, mais je ne peux m’empêcher de penser que ça va encore être testé sur de pauvres animaux, engendrer des souffrances atroces avant peut-être d’en supprimer…

  2. @le marginal :
    Juste pour savoir, comme ça hein c’est qu’une idée… Mais si on te dit qu’il faut butter lâchement un chien pour sauver la vie de ton gosse, tu laissés ton gamin mourir ou tu démontes le chien à coup de pelle ?

    M’enfin après tout c’est vrai… Pauvre chien…

  3. Le soucis c’est que les protocoles sont trop long pour rien … Au final plein de gens pourrait potientiellement etre guéris et ne le sont pas … et meurt … Tout ca pour éviter des procés en cas d’erreur de manipulation.

    1. t’as raison , a la place de tester sur les animaux et une sortie sur le marcher rien que dans 10 ans , ils devrait laisser les pacients mourant de cancer de pouvoir tester en premier en phase de tests (ils n’ont plus rien a perdre) et ainsi avoir une change , ou du moins l’espoir !

    2. Oui tas raison il vaut mieux tester pendant 10 ans de moins quitte à tuer quelques millers de personne et se prendre un procès au cul en cas d’erreur

      1. Les paciens atteints de cancer il buverait même leur propre uri*** s’il le pouvait rester en vie ! les compagnies de recherches pourraient faire signer une décharge de responsabilité aux paciens en phase terminale de cancer , pour n’avoir aucun retour du procès sur le dos de la part de la famille . Cella se fait depuis longtemps quand on saute en Bloggie avec la corde attacher aux pieds ! c’est à vos risques et péril, ils ne sont pas responsable en cas de MORT !

  4. Bonjour ,
    J’ai un ami qui a une tumeur benigne au cerveau situee au niveau des nerfs optiques et le medecin dit qu
    il ne peut pas enlever la tumeur sans abimer les nerfs donc rendre mon ami aveugle.. De plus cette tumeur ecrasera le vaisseau sanguin nourrissant le cerveau. Votre laser peut-il supprimer la tumeur sans leser le nerf ? est-il assez precis ?
    Merci de me repondre , quelle que soit la reponse. Il lui reste 2 ans de vue normale.
    Cordialement.
    C. de Froberville.

    1. Heu Gizmodo n’a pas inventé ce laser, mais plutôt les chercheurs du Centre d’Application Laser de l’Université de Tennessee. tu n’aura aucune réponse ici à tes demandes a part du troll

      Pour ce qui est de l’utilisation des animaux pour tests, faudrait un peu se mettre à l’heure, car ils sont de moins en moins utilisés et surtout si leur vie est en jeu.
      Surtout que pour ce type de tests (destruction de cellules) on peut très bien utiliser des humains cobaye (personnes en phase terminale) en leur expliquant tout, c’est comme cela que l’on procède maintenant, les patients sont au courant de tout et n’ont rien à perdre, voir même des échantillons de cellules cultivées en labo suffiraient

      Mais bon, vous aimez bien déraper du sujet et partir en vrille sur des fausses idées

  5. Pas sûr que la partie « Pour ce faire, ce faisceau laser bat à la fréquence folle de un quadrillionième de seconde (un quadrillion représentant mille trilliards). » ait été bien traduite.

    Je pense plutôt que la durée des impulsions est effectivement extrêmement courte (10-15s) mais la cadence du laser (ce que vous appelez « fréquence ») doit être bien plus élevée. Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité