Un dispositif électronique pourrait rendre la vue à des millions d’individus

Le Dr Sheila Nirenberg (à droite)

[caption id="attachment_42729" align="aligncenter" width="635"] Le Dr Sheila Nirenberg (à droite)[/caption]

Des millions de personnes qui souffrent de cécité ou de quasi-cécité ont aujourd’hui une raison de plus d’espérer. Le Dr Sheila Nirenberg, une neuroscientifique, a développé une technique qui utilise une caméra et un processeur afin de remplacer les organes visuels défectueux. Elle a observé que la majorité des problèmes de cécité étaient liés à un dommage causé à la rétine, qui est la partie de l’œil sensible à la lumière.

Jusqu’à présent, elle a été en mesure de rendre la vue à des souris complètement aveugles, et qui ont ensuite été en mesure de suivre visuellement des objets en mouvement, et même de distinguer le visage d’un bébé, a précisé le nydailynews, même si nous ne sommes pas certains de savoir précisément comment les chercheurs ont mesuré ces résultats.

Quoi qu’il en soit, l’idée derrière la découverte du Dr Sheila Nirenberg, est de contourner les éléments organiques endommagés, en utilisant des composants électroniques tels que les capteurs d’une caméra. La partie la plus difficile était de rendre fonctionnelles les cellules ganglionnaires qui se trouvent dans la rétine, afin de leur permettre de travailler de pair avec le capteur de synthèse. Les cellules ganglionnaires forment une couche dans la rétine et permettent de transformer la lumière en un signal électrique qui est compris par le cerveau. Le Dr Nirenberg a réussi à faire exactement cela. [Elle a également présenté ses recherches à Ted – regardez la vidéo]

Sans test sur les humains, il est en revanche difficile de savoir à quel point les résultats sont convaincants. Mais dans le cas d’une cécité totale, il est difficile d’imaginer qu’il ne puisse pas y avoir d’amélioration notable qui ne permette pas de changer un minimum la vie, si cela fonctionne effectivement. Une fois cette technologie établie, il ne serait pas surprenant de voir des progrès graduels et dans le long terme, pourquoi ne pas imaginer qu’il serait possible de mettre en place une sorte de vue « super-humaine » ou une solution de vision nocturne pour tout un chacun.

D’autres ont certes déjà essayé d’utiliser des capteurs CMOS, mais le génie derrière cette technique est que le Dr Sheila Nirenberg a trouvé une solution permettant aux cellules ganglionnaires de faire le gros du travail de transcodage de la lumière en des signaux cérébraux compatibles. Tous les autres chercheurs ont essayé de « déchiffrer le code » et n’ont obtenu qu’une vision floue, au mieux. Le Dr Nirenberg, elle, pense que sa technique peut permettre de bénéficier d’une vision nette. Impressionnant.

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité