Mando Footloose, un vélo électrique dépourvu de chaîne

Mando Footloose

Mando FootlooseA l'occasion de l'Eurobike, le plus grand salon consacré aux bicyclettes qui se déroulera du 29 août au 1er septembre à Friedrichshafen (Allemagne), Mando Corporation lèvera le voile sur son tout premier vélo électrique, le Mando Footloose. Déjà aperçu à Munich ce modèle a la particularité d'être dépourvu de chaîne. 

A l’origine sous-traitant dans le secteur de l’automobile, Mando Corporation a décidé de se lancer sur le marché très prometteur des vélos électriques. Et pour ce faire, la firme coréenne a décidé de se servir de son savoir-faire pour fabriquer le premier vélo électrique sans chaîne. La roue arrière tourne grâce à un alternateur, capable également de recharger la batterie, intégrée dans le cadre de la bicyclette.

Résultat, le design du Mando Footloose est véritablement épuré. Et surtout, il est extrêmement simple de replier ce vélo – il suffit de 10 secondes – composé de trois éléments. Le groupe coréen dévoilera toutes les caractéristiques techniques de ce modèle dès la semaine prochaine. En attendant, le voici en action dans les allées de l’ISPO à Munich.

[Mando CorporationVehiclePassion ; TechVehi]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Bonjour

      Je pense, mais je me trompe peut-être, que les pédales servent à pédaler.
      Comme sur la plupart des vélos…
      Sinon, pour info, les vélos sans chaines existent depuis plus de cent ans :-)

      A+

      Olivier

      1. Mais c’est la premier fois que la transmission est électrique il me semble. De ce que je comprends de l’article, les pédales font tourner un alternateur et c’est un moteur électrique qui fait tourner la roue arrière.

        Maintenant la question c’est « quel rendement ? »

      2. D’ailleurs, c’est Apple qui a inventé le premier vélo sans chaînes en 1903.
        Mando ferait mieux de faire ses propres produits plutôt que de copier.

      3. Bonjour,
        Apres des années d’études dans la physiques du mouvement mécanique, je pense aussi que les pédales servent à transmettre un mouvement, notamment de poussé transformé en mouvement rotatif, le principe du vilebrequin….
        mais en vélo la force est directement lié à la vitesse voulu, et n’est pas linaire…si les pédales ne sont pas relié à la roue, mais à un alternateur qui lui a une résistance linéaire, on pédale toujours à la même vitesse de rotation?La vitesse est donc totalement indépendante du pédalage: est ce que l’équilibre instable, du à la poussé alternative gauche et droite, reste la même?

        J’ai été assez clair là?

  1. Pas prudent pour un groupe Coréen de sortir un produit avec des roues rondes, une multinationale californienne doit bien avoir quelques IP la dessus.

  2. Sinon il y a la compagnie Grace qui fait des vélos électriques qui en plus d’etre beau (en particulier le Easy Grace) atteignent les 45 km/h (faut le permis, des plaques d’immatriculations et tout le bazar par contre). Et je crois qu’ils n’ont pas de chaîne…

  3. Vortex : « si les pédales ne sont pas relié à la roue, mais à un alternateur qui lui a une résistance linéaire, on pédale toujours à la même vitesse de rotation? »

    Heu … sur un vélo à chaîne moderne aussi. Il y a un appareil nommé dérailleur qui permet de pédaler toujours à la même vitesse à peu de chose près, que l’on soit en montée ou en descente, vent de face ou vent dans le dos. Et on ne tombe pas, en principe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité