Les SMS pour protéger les moutons des loups

moutons

Les SMS pour protéger les moutons des loupsLa guerre entre les loups et les moutons, accompagnés de leurs bergers, cela va de soi, court depuis des siècles. Les chiens sont relativement efficaces mais ils n'alertent pas toujours le berger, ce tout nouveau système y parviendra sans mal.

Ce « moniteur défenseur des moutons » sera(it) intégré dans un patch collé sur le poitrail tondu d’un mouton. Technologiquement parlant, il ne s’agira que d’un cardiofréquencemètre permettant de détecter toute accélération subite du rythme cardiaque de l’animal et, le cas échéant, d’envoyer un SMS au berger avec les coordonnées GPS et de déclencher un spray ou un son faisant fuir le loup.

Un premier prototype a été testé en Suisse. Deux loups muselés ont été lâchés aux abords d’un troupeau et le rythme cardiaque des bêtes est passé de 70 à 225 battements par minutes. D’autres tests en conditions réelles sont prévus en Suisse et en France dans le courant de l’année 2013. Etonnant que personne n’y ait pensé avant !

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Protéger les pauvres moutons des loups … que c’est mignon.
    C’est surtout protéger le porte feuille des éleveurs … qui n’en ont rien à foutre de leurs « animaux », ce qui compte c’est l’argent qu’ils vont retirer de leur abattage.
    Le loup est un prédateur naturel. Il a sa place dans nos forêts.
    En espérant que ces « solutions » permettent malgré tout qu’on laisse les loups vivre en paix, même si de temps en temps ils viennent se faire les crocs sur « de pauvres moutons égarés » … -_-« 

    1. « C’est surtout protéger le porte feuille des éleveurs … qui n’en ont rien à foutre de leurs « animaux » »
      Ouah, balaise. Je sais pas dans quelle région tu vis, mais surement pas à la campagne. Sinon tu saurais que ceux qui n’en ont « rien a foutre de leurs animaux » sont ceux qui les élèvent hors-sol (agriculture intensive). Donc peu de chance de voir un loup attaquer.
      Ceux qui ont des moutons là ou il y a un risque d’attaque de loup, c’est dans la nature, en montagne notamment. Les Alpages, tu connais ? Je te garantit que la plupart des bergers qui emmènent leurs moutons en pleine nature s’en préoccupent.
      Après, j’espère que les loups pourront conserver leur place, « vivre en paix », je te suis. Mais les commentaires du style « Oui, c’est juste pour leur argent » On en a pas besoin.

  2. La chèvre de M. Seguin 2.0 se fait pas bouffer par le loup, elle textote et se fait sauver.

    Voilà de quoi faire dormir les enfants du XXIe siècle sur leur deux oreilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité