Une nouvelle vision du génome bouleverse la biologie

genome

genomeLe génome humain a toujours passionné les scientifiques, sa complexité ne rend pour autant pas la tâche facile. Depuis une décennie, les chercheurs supposent que sur 20 000 gènes, seuls 2% sont indispensables à la biologie humaine. Voici donc dix ans d'erreur ?

Il a fallu 442 scientifiques et des années de recherche pour aboutir aux nouvelles conclusions. Un projet d’envergure internationale appelé ENCODE vient de révéler une information qui change fondamentalement les choses. En effet, finalement, les fameux 98% seraient extrêmement importants. Voilà qui ne va pas simplifier l’étude de notre génome …

Le projet connu plus formellement sous l’appellation Encyclopedia of DNA Elements, révèle que 80% de cet «ADN poubelle» est biochimiquement actif. Les nouveaux ratios sont déjà impressionnants, mais ce n’est que le sommet de l’iceberg. En réalité, cela représente au moins 400.000 régulateurs qui activent nos gênes ou les soumettent au silence.

La communauté scientifique en reste coi, il faut dire que cette nouvelle vision bouleverse la biologie pour de bon. Quoi qu’il en soit c’est un challenge supplémentaire, les biologistes vont être occupés pendant un certain temps !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[Gizmodo] – @zentilia/Shutterstock

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En même temps fallait s’y attendre… Ce qui ne sert à rien est souvent amené à disparaitre à plus ou moins long terme… Autant d’ADN poubelle qui existe encore au sein de notre ADN ? C’était étrange.

  2. S’est une évidence. Depuis des années des scientifiques, sans avoir étudié la théorie des langages, sans avoir fait d’assembleur etc … (bah oui bio ou chimie s’est pas de l’informatique) ont pondu leur conneries.

    Dans un code, il y a des segments de code et des segments de data … et ils peuvent être mélangés. Mais pour pouvoir les interpréter , il faut pouvoir le lire et non pas deviner l’utilité d’un segment de code …

    1. Ben si t’es si malin, pourquoi tu ne leurs as pas fait profiter avant de tes lumières, à tous ces incompétents bardés de diplômes et de doctorats en tout genre.

  3. C’est pas nouveau, cela fait des années que nous savons que l’ADN dit poubelle ne sert pas à rien. C’est aussi un puissant émetteur récepteur d’ondes. Qui a dit télépouvoirs?

  4. Pas surpris…
    La Nature n’est pas assez folle pour laisser l’être humain contrôler ce que seule, elle, contrôle…
    Aucun scientifique n’arrivera à comprendre et à démêler ses mystères!

  5. J’ai du loupé un épisode lors de ma licence en bio.. Quand on dit 2% utiles, c’est 2% codant, qui servent à donner des gènes, le reste ça a toujours été pour la régulation des gènes en amont… Donc soit j’avais mal compris mes cours et j’étais visionnaire d’une certaine façon, soit des gens sont payés pour prouver ce que l’on sait déjà xD

    Et en réponse à Fab, les 2% codant c’est tjs valable, mais un même gêne peut coder plusieurs protéine (épissage alternatif) donc au final 2% c’est entièrement suffisant^^

  6. Bah oui, c’était tellement évident ! Ça fait bien dix ans que les geeks du monde entier essayent d’expliquer aux généticiens comment fonctionne l’ADN, sans jamais être écoutés… Mais pourquoi personne n’avait pensé à former à l’assembleur les généticiens. Que de temps perdu !

    1. Je les rejoins. Y a des choses logiques qui s’expliquent pas, et je suis sérieux. Comme la vitesse de la lumière infranchissable. C’est pas du délire de geek.

    1. Ton lien est intéressant, j’ai lu, je crois avoir compris, ok les cellules vivantes sont plus symétriques et organisées que ne le laissait supposer les premiers dessins. Joli mais ce que je ne capte pas non plus c’est : les conséquences selon toi ?

      1. Je ne peux pas pour l’instant vous parler des conséquences puisque je dois d’abord prouver la véracité des observations faites dans l’article.

        Ce que je peux vous dire par contre, c’est que lesdites conséquences dépassent de très loin tout ce que vous pourriez imaginer.

  7. il ne faut pas confondre ce que pensent les scientifiques…et ce qu’ils savent…ils ignoraient ce que faisait les 98% …
    et le besoin de dire des trucs qui épatent aidant eh oui si vous voulez attirer l’attention mieux vaut mettre en avant l’hypothèse la plus sexy ..ah ben il n’y a que 2% d’utile….ben non, ils ne savaient pas..
    les opinions en sciences comme ailleurs c’est comme les hypothèses…ça doit se vérifier.

  8. L’ADN Poubelle, c’est surtout une belle boulette de types qui se sont empressés de conclure que cet ADN était le résidu de millions d’années d’évolution. Plutôt que de rester neutres et modestes et d’observer, ils ont préférés sauter à pieds joints sur ce qu’ils considéraient comme un preuve de l’évolution, montrant par la même occasion que la théorie de l’évolution est pour beaucoup plus une croyance qu’une science.

    Du reste, il y a encore certains scientifiques qui trouvent moyen de dire certains parties de l’ADN n’ont aucune fonction ! Ils s’accrochent comme ils peuvent aux branches, mais visiblement ils ne tirent pas leçons des erreurs (pourtant récentes) du passé.

    Finalement, on se demande si pour certains, leur but n’est pas simplement de prouver la théorie de l’évolution plutôt que d’étudier la nature.

    1. Hé, on a bien assez de preuves de l’évolution pour ne pas avoir besoin de l’ADN poubelle. Rien à faire, le monde n’a pas été créé il y a 5000 ans… Par contre, on trouve dans l’ADN les traces d’ancêtres communs aux primates, ce qui est conforme aux hypothèses de Darwin. On trouve des traces des dinosaures dans les oiseaux d’aujourd’hui et ainsi de suite.
      Le vivant est fascinant – mais pas parfait comme le boulot d’un ingénieur de génie – la science est en perpétuel renouvellement, c’est conforme à ses objectifs et non une pseudo preuve d’une supposé supériorité des religions. Les religions devraient évoluer ou disparaître ; il faut se souvenir de nos errements et de nos bons moments pour construire un avenir qui ne soit pas une répétition des erreurs du passé.

  9. Mais qui a jamais cru à cette connerie évudente que l’essentiel du genome ne servait à rien ??? Il y a plus de 10 ans que je me rappelle avoir dit à ma prof de SVT que ça n’était pas crédible !

  10. Presque tout s’écroule dans la science ou ce qui concerne la santé, en tous cas je l’espere pas mais à force qu’il remette en question on commence à y croire; on dirait que tous ce qui as été dis est faux, perso depuis des année ce rebut d’adn on fond je n’y croyait pas non plus, je penses qu’il y a un équilibre entre chaos et l’ordre

  11. Je ne connaissais pas cette ancienne thèse sur le génome, mais même à moi, un profane, elle me paraît improbable : dans la nature peu de choses sont inutiles, même les plus insignifiantes.

    Et en matière de gènes surtout, puisque ceux-ci jouent un rôle dans la perpétuation de l’espèce comme dit ici de manière poétique :

    http://www.lemarginalmagnifique.com/2012/07/le-gene-egoiste.html

    Les gènes nous mettent cher !

  12. Bah oui, c’était tellement évident les 98% du genome etait aparement coder par des extraterestres qui nous livrait un message comment ils nous on clonner en laboratoires !

  13. Le nombre de génie BAC+10 passant leurs journées sur Giz, c’est hallucinant. J’ai toujours pensées qu’un génie va lire des bouquins ou trouver des choses, mais non.

  14. Vous êtes bêtes à cracher sur ceux qui disent que c’etait logique. Vous vous êtes jamais dit que naturellement y a des choses qu’on ressent comme évidentes ? Si non, désolé pour vous. :-/

  15. Je tiens à préciser quelques détails : les 20000 gènes (partie du génome codant pour une protéine) mentionnés sont les 2% codant du génome (l’ensemble de l’ADN d’une cellule), le reste est divisé en plusieurs catégories dont les fonctions et les origines sont mal connus et surtout ce génome non codant (les 98% pour l’homme) a une taille extrêmement variable d’une espèce à l’autre (ex: le blé a un génome 5* plus grand que l’homme sans avoir beaucoup plus de gènes).
    Comme ces 98% ne codent pour aucune protéine, leur étude n’a pas été prioritaire. Mais les généticiens se doutaient depuis longtemps que cette partie sert ou a servit à quelque chose (anciennes gènes inutiles, gènes défectueux, zones tampons pour les mutations qui arrivent, régulation des gènes, etc), sinon ils n’auraient pas fait cette étude. La communauté a juste été surpris à quel point ces parties non codantes étaient importantes.
    Je signale que cela est une schématisation et un résumé de mes cours de génétique de la Fac qui remonte à plusieurs années

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité