MacGyver sur la Station Spatiale Internationale !

shutterstock_84973456 - astronautes

shutterstock_84973456 - astronautesUn boulon défectueux empêchait l'installation d'un élément capital sur la Station Spatiale Internationale, que faire ? Trouver deux courageux cosmonautes, les armer d'une brosse à dents, d'un fil nettoyeur et d'azote.

Sunita Williams (NASA) et Akihiko Hoshide (JAXA) sont les dignes successeurs de MacGyver, ils avaient pour mission de remplacer une unité de commutation MBSU. La réussite de cette entreprise était capitale, en effet ce composant permet de transférer l’énergie solaire collectée par l’ISS à la station elle-même.

Leur première tentative de réparation a duré pas moins de huit heures et 17 minutes, et a hélas été avortée à cause de ce boulon défaillant (c’est ballot tout de même). Donc rebelote, une deuxième et dangereuse sortie dans l’espace a été planifiée.

Une chance, le meilleur scénario s’est présenté pour les deux astronautes. Hier, et durant six heures et 28 minutes, le duo a défait l’ensemble du MBSU, puis regardé à l’intérieur du réceptacle, il y avait en effet de petits copeaux de métal en son sein.

Dans l’espace, il faut faire avec les moyens du bord, difficile de faire un aller-retour pour chercher du matériel. MacGyver sort de ce corps … Grâce à un boulon de rechange, un coup de brosse à dents par-ci, un coup de nettoyage par-là et une lichette d’azote pour disperser les débris, voilà le MBSU bien arrimé et de  nouveau fonctionnel !

Juste, bravo !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[Dvice]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. mouai… pas super convaincu.
    moi aussi je fais du bricolage comme ça chez moi.
    là c’est dans l’espace OK, mais bon.

    enfin bref, cool quand même 😉 .

  2. Florence, Je tient vraiment à ce que tu m’excuse pour tout les commentaires négatifs, concernant la qualité subjective de tes articles. Quand je vois ceux de Ben, ( titres trompeurs, qualité rédactionnelle plus que pitoyable, recherche constante du clic, profondeur de l’article proche du néant et j’en passe ), c’est un vrai bonheur de tomber sur les tiens en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité