Une extension de peau avec capteurs intégrés !

seconde peau

seconde peauLa souplesse et l'élasticité font partie intégrante des nouvelles générations de matériel électronique. Grâce à cette récente maîtrise, les chercheurs ont mis au point une extension de peau bourrée de capteurs permettant de surveiller l'état de santé du porteur.

La clef de cette technologie réside dans l’usage d’électrodes d’or ainsi que d’autres câbles à peine plus épais que quelques centaines de nanomètre. Disposés de façon harmonieuse en serpentin sur des films de silicium extrêmement fins, ils sont ensuite couplés à des polymères étirables.

Le secret vient également de cette disposition en serpentin, c’est elle qui permettra d’étirer le dispositif telle une seconde peau sur le derme du porteur. Les capteurs ainsi à même la peau permettront de donner des renseignements sur la santé du patient, en temps réel.

L’idée est d’user de technologie sans fil comme la NFC, les patchs transmettent alors les infos à un Smartphone, un grand classique. Idéalement, les chercheurs espèrent intégrer une batterie à la seconde peau, grâce à laquelle il y aurait une connexion constante.

Les possibilités sont nombreuses, ces capteurs seraient en mesure de lire la température, détecter les arythmies, tester la glycémie ou encore l’hydratation du patient. MC10, la startup de Cambridge (Massachusetts) qui a mis au point ce petit prodige s’apprête à le commercialiser à la fin de l’automne, en partenariat avec … Reebok. Il est vrai que ces données sont alléchantes pour les sportifs.

A l’avenir, la firme compte se recentrer sur le médical en créant des cathéters à ballonnet aptes à détecter les zones défectueuses du tissu cardiaque. En allant encore plus loin, ils s’imaginent déjà dans notre cerveau.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[technologyreview]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Lors d’un entretien d’embauche:

    Bonjour monsieur, ne prenez pas la peine de vous assoir, je suis désolé mais votre taux de cholestérol est trop important pour travailler chez nous, au revoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité