Renault lance officiellement son service de Twizy-partage

Twizy way by renault

Twizy way by renaultEn partenariat avec la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, Renault teste depuis le 21 juin dernier une solution d'auto-partage, relativement similaire à Autolib'. Les essais sont désormais terminés, la marque au losange vient d'ouvrir son service, très connecté, au grand public. 

Le constructeur français met à disposition 50 Twizy. Les habitants de la communauté d’agglomération peuvent aisément utiliser ces quadricycles électriques en complément des transports en commun. La marche à suivre pour emprunter les véhicules est très simple.

Après avoir réglé les frais d’inscriptions – qui s’élèvent à 15 euros – l’utilisateur reçoit une carte magnétique. Cette dernière lui permet de prendre un Twizy librement et n’importe quand à un tarif de 0,29 euro la minute ou 11,90 euro l’heure. Ce dispositif a comme avantage d’être très connecté.

En effet avec son smartphone, l’utilisateur peut, via une application dédiée, savoir où se trouvent les véhicules disponibles, connaitre leur niveau de charge ou encore en réserver un (au maximum 15 minutes avant l’utilisation). Mais il est également possible de prendre une voiture simplement en flashant le QR code sur le Twizy.

Enfin l’atout majeur de cette solution, c’est qu’il n’y pas de station, comme avec Autolib’. L’utilisateur peut ainsi laisser le Twizy dans n’importe quelle place de parking de la zone de service. Renault fera en sorte qu’ils soient tous rechargés en permanence.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[Renault]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est beaucoup beaucoup moins cher qu’un taxi, même si ce n’est qu’un bi place et on ne peut pas partager la course à 3ou 4.
    Le fait qu’il n’y ait pas de parking c’est un avantage lors de la dépose mais lors de la prise du véhicule ça peut être problématique (surtout à Paris intramuros)
    En tout cas bonne initiative de la part de Renault.

  2. C’est vrai que ça doit être trop de la balle en plein hiver de rouler avec les vitres ouvertes ;
    ajoutons le prix de location ou d’achat complètement prohibitif et on comprend mieux pourquoi Renault a choisi David Guetta pour être l’ambassadeur publicitaire de cette poubelle… heu, voiture en plast’électrique.

  3. J’attends que Smart suive un autre business model ayant fait ses preuves pour regarder l’intégrale du procès Smart-Renault pour violation de brevets sur le design.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité