Un cheval est un véhicule … si vous êtes ivre !

shutterstock_85687366 - cheval

shutterstock_85687366 - chevalUne déclaration pareille ne peut venir que d'un seul pays ... Les Etats-Unis. Eh bien oui, on peut vous coller une prune dans le Kentucky si vous êtes ivre à cheval, parce qu'il devient un véhicule. Reste juste à trouver les essuie-glaces ...

Dans certains États, les lois concernant l’alcool ‘au volant’ ne s’appliquent qu’aux « véhicules motorisés ». Malheureusement pour l’homme accusé, cela ne fonctionne pas dans le Kentucky. Voyons donc les faits.

Un homme de 55 ans a été arrêté dans le conté de Jessamine pour – on vous le donne en mille – conduite en état d’ivresse … à cheval. Son taux d’alcoolémie était deux fois supérieur à la norme légale, alors, est-il illégal de monter à cheval en état d’ébriété ?

Le texte de loi est limpide :

‘Aucune personne sous l’influence de boissons alcoolisées ou toute autre substance nuisible n’a le droit de conduire un véhicule motorisé ou non dans cet Etat’.

Un véhicule sans moteur, admettons pour les rollers ou éventuellement la voiture de Fred Pierrafeu. Toutefois, un véhicule est sensé être une machine, ce qui n’est pas le cas du cheval aux dernières nouvelles. Ou alors, nous aurions dû être plus assidus en cours de biologie …

L’accusé a tout de même tenté d’argumenter ainsi lors du procés. On imagine la scène, presque les larmes aux yeux :

‘Objection Votre Honneur, mon animal n’est pas un véhicule !’

Il semblerait pourtant que si puisque l’affirmation a légalement été rejetée par la  section 189 310 : ‘un véhicule se réfère à d’autres véhicules ou animaux’. Donc, si vous êtes saouls et à cheval dans le Kentucky, pensez à ne pas vous garer sur les passages piéton et à faire un tour à l’horodateur, on ne sait jamais.

Précisons que le cheval, lui, était sobre. Sinon, l’homme aurait écopé d’une seconde amende pour cruauté envers les animaux. Et de toute façon, après une fouille des sacoches de son tapis de selle (pardon, mais, lol !), il a été trouvé en possession de papier à rouler, d’un pochon de marijuana, de plusieurs bières et d’un bocal contenant un mystérieux liquide.

Dans tout les cas, il n’était pas blanc comme neige !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[loweringthebar]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Logique. Je vois pas pourquoi on devrait faire une exception. Tout conducteur de véhicule, doit prendre ses responsabilité et être en état de le conduire.

    1. Tu ne peux te voir retirer des points sur ton permis si tu es contrôlé en état d’ébriété sur un véhicule ne nécessitant pas le permis.
      En gros, si tu roules bourré en vélo, si tu grilles un feu rouge ou un stop, on ne peut pas te retirer de point sur ton permis. Par contre, tu auras bien droit à l’amende.

      1. Tout à fait ! C’est dans la circulaire relative au régime général du permis de conduire à points et au permis probatoire du 11 mars 2004 qui a été distribuée dans tous les commissariats de France : « il ne peut y avoir de retrait de points que pour les infractions commises avec un véhicule pour la conduite duquel un permis de conduire est exigé. C’est ainsi qu’une infraction au code de la route commise à bicyclette ne donne pas lieu à retrait de points »

        http://lepermis.com/PAP/INTD0400031C.pdf

  2. « Un véhicule sans moteur, admettons pour les rollers ou éventuellement la voiture de Fred Pierrafeu. Toutefois, un véhicule est sensé être une machine, ce qui n’est pas le cas du cheval aux dernières nouvelles. »

    Larousse, définition de véhicule (la toute première de la liste) : « Tout moyen de transport »
    Alors oui un cheval peut aussi servir de steak, mais là sérieusement je veux bien que l’anecdote soit originale mais l’article en lui même est vraiment mal venu je trouve.

    Je ne suis cependant pas de ceux qui crient à tout va contre gizmodo et j’aime beaucoup votre site. Simplement parfois il faudrait voir à ne pas partir trop loin … (and remember : « Gizmodo, DIGITAL lifestyle » … pas équestre :/ )

    (désolé pour le petit troll en passant)

  3. En France c’est pas tout simplement interdit d’être ivre sur la voie public. Par contre ton permis ne risque plus rien si tu n’est pas entrain de conduire un véhicule nécessitant un permis. (la lois à changer en 2004, avant tu pouvais en effet perdre ton permis de conduire pour avoir rouler bourré en vélo). Par contre il me semble que technique tu risque toujours 3ans de prison pour rouler a vélo sur un trottoir.

  4. En France (et en Europe) un cheval monter n’est PAS un véhicule.

     » le Conseil d’Etat, dans un arrêt du 16 octobre 1987 (de Viguerie), a implicitement dénié la qualification de  » véhicule  » au cheval monté. Par analogie, il semble également possible de considérer que l’animal, et en particulier le cheval, n’est pas un véhicule au sens de l’ordonnance de 1959, ni donc de l’article L. 141-9 du code de la voirie routière. »

    http://www.senat.fr/questions/base/2002/qSEQ020700692.html

    Apres un type ivre a cheval tant qu’il ne tente pas de prendre l’autoroute et qu’il ne cause aucun dégât ni problème ne mérite pas d’amende … il doivent vraiment se faire chier au US.

  5. Un véhicule n’est pas censé être un machine… voici la définition :

    Un véhicule (du latin vehiculum: moyen de transport) est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d’un point à un autre.

    Donc un cheval peut être considéré comme un véhicule… par contre pour le considérer comme véhicule motorisé faut que ce soit le juge qui soit alcoolisé ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité