Test du HP Envy 4

hp-envy-4-review-04-640x627

Les ordinateurs portables d’entrée de gamme ont toujours été en général de maladroites répliques en plastique, plus tridimensionnelle que minces, se présentant souvent sous la forme d’une collection de pièces d'ordinateur vaguement regroupées. En raison du récent engouement pour les l’Ultrabook (les ordinateur portables d’Intel, minces et rapides), même les ordinateurs portables de milieu de gamme bénéficient d’une construction solide et durable. Et afin de facturer un ordinateur comme un ultrabook, les fabricants doivent désormais mettre l'accent sur l'optimisation de l'espace interne et de l'efficacité du fonctionnement de la machine. L'Envy 4 n'a certes pas la minceur du MacBook Air, mais il en est proche, et il est beaucoup plus agréable à utiliser qu’un ordinateur de bureau de remplacement. C'est principalement pour cette raison que le HP Envy 4 est un bon ordinateur portable. Il n'est certes pas le meilleur ordinateur portable qui existe, mais il est incroyablement utile sur une base quotidienne, et je le recommanderai certainement en priorité sur presque tous les ordinateurs portables lancés l’année dernière et qui se trouveraient dans la même fourchette de prix. Et si une vague fait se soulever tous les bateaux, le 4 HP Envy est sans aucun doute le navire à bord duquel vous souhaitez vous trouver à ce moment-là.

Bien que le design et la finition de l’appareil soient excellents sur le HP Envy 4, vous ne pouvez pas vous empêcher d’avoir l’impression que certains coins de la machine ont été coupés. HP a déclaré que ses portables de la ligne Envy Spectre faisaient partie du haut de gamme, alors que le Envy 4 faisaient partie des ordinateurs portables milieux de gamme. Il a le prix d’un Ultrabook, mais sa construction en deux parties l’inclue d’office dans la famille des ordinateurs portables: solide, lourd, mais portable. Et bien entendu, il fonctionne sous Windows 7, qui ne va pas tarder à être remplacé en Octobre par le tant attendu Windows 8. Ça n’est certes pas l’ordinateur portable le plus léger qui existe, ni le plus rapide ou le plus récent, mais il pourrait tout de même être l’ordinateur qu’il vous faut.

hp-envy-4-review--02 hp-envy-4-review--05 hp-envy-4-review--06 hp-envy-4-review--10 hp-envy-4-review--15

Design Industriel

Le HP Envy 4 soigne son apparence. Il arbore une combinaison de couleurs rouge et noir que l’on retrouve désormais plutôt rarement (de nos jours, en tout cas) ce qui peut constituer aux yeux de certains, un changement agréable par rapport au mélange communs de couleur aluminium gris et noir actuellement omniprésents sur l’ensemble des Ultrabooks. Le dessus du boîtier est réalisé en aluminium brossé anodisé noir, tandis que le corps de l’ordinateur portable est en polycarbonate rouge. La palette de couleurs est un clin d’œil au partenariat passé avec Beats Audio, qui laisse également sa signature sous la forme d’une large grille de haut-parleur située sur la face inférieure de l’extrémité arrière de l’ordinateur portable. Cette grille du haut-parleur, soit-dit en passant, fait apparaître juste au-dessus le nom Hewlett-Packard, ce qui n’est pas sans rappeler l’ornement de capot classique américain. C’est une bonne idée, d’autant plus que je pensais que HP n’utilisait plus le nom « Hewlett-Packard ».

Lorsque l’on ferme l’écran, on ressent ce bon vieux « clic » mécanique typique de la vieille école. Il n’y a pas beaucoup de résistance jusqu’aux 20 derniers degrés, mais les charnières tiennent bon et l’écran se ferme avec un bruit doux. Côté connectique, le moins qu’on puisse dire c’est que les ports sont généreux: vous y trouverez un port HDMI, deux ports USB 2.0, un port USB 3.0, un lecteur de cartes et un port Gigabit Ethernet.

Mon principal problème esthétique réside dans le fait que l’Envy 4 utilise un écran brillant. Ensuite, les concepteurs ont également ajouté un panneau très « glossy ». Cette combinaison rend l’ensemble moins impressionnant. Visuellement, on dirait que l’ordinateur est en plastique, et non pas en verre. Si les ingénieurs de HP ont vraiment essayé de faire en sorte que cet ordinateur se distingue du haut de gamme de HP (c’est-à-dire du Spectre Envy), et bien je dois dire qu’ils ont réussi.

« Un aimant à empreintes digitales »

L’autre problème dont je me suis rendu compte, est que l’ordinateur tout entier est littéralement un aimant à empreintes digitales. Et cela concerne absolument toute la surface de l’Envy 4 : sa coque glossy-plastique, son écran, son clavier, son pavé tactile, son boîtier et même le repose-poignets. Après un seul jour d’utilisation, il semblerait qu’il n’y ait pas un seul endroit de la surface de cet ordinateur qui ne soit pas souillé par des traces de doigts. Et quelques jours plus tard, toutes ces traces formaient désormais une sorte de «patine» uniforme. En tout cas, je me demande bien qui accepterait d’avoir en permanence une fine couche de saleté visible sur la surface de son ordinateur portable.

Clavier

Personnellement, je qualifierais le clavier de moderne et efficace en comparaison de ce que l’on peut trouver actuellement sur le marché. Les touches sont d’une bonne taille, large et facile à lire. Les doigts n’ont pas besoin de beaucoup se déplacer entre les touches et la dactylographie est exacte. Pour résumer, c’est un bon clavier qui peut certainement vous rendre la vie plus simple sur une base quotidienne.

Les touches de fonction font également partie de la tendance actuelle de disposer d’un ordinateur portable qui offre un accès simple et complet aux touches de fonction. Et le clavier est rétroéclairé, ce qui, loin d’être la caractéristique la plus importante de cet ordinateur, n’en contribue pas moins à confirmer que le HP Envy 4 est un ordinateur portable plutôt bien conçu.

Le seul problème que j’ai rencontré avec le clavier, concerne justement le rétroéclairage des touches. Ou plutôt la touche permettant d’activer cette fonction et de la désactiver. En effet, lorsque le rétroéclairage est activé dans de faibles conditions de luminosité, vous pouvez voir sur quelle touche votre doigt se pose. En revanche, lorsqu’il est désactivé, l’éclairage de la touche F5 (la touche de fonction qui contrôle le clavier rétroéclairé) reste quant à lui, activé. Et c’est cette lumière persistante qui peut à la longue s’avérer gênante.

Trackpad

Ce trackpad est doté d’une surface en métal brossé qui est très agréable pour faire défiler les pages de haut en bas.

Ce n’est certes pas un trackpad en verre, mais je pense que le métal brossé est une alternative légitime qui est potentiellement plus adaptée à certains utilisateurs. Le trackpad s’intègre plutôt bien au HP Envy 4 et l’aluminium rainuré procure une sensation texturée et agréable, en comparaison du trackpad en verre d’autres ordinateurs.

En revanche, ce trackpad n’en demeure pas moins l’un des éléments les plus faibles du 4 HP Envy. Ce n’est pas un ClickPad (toute la surface est un bouton), comme celui auquel Apple et Lenovo ont eu recours, mais plutôt une vieille version de trackpad à deux boutons (comme sur les souris). L’action de pincer pour zoomer fonctionne rarement. Le défilement à deux doigts fonctionne la plupart du temps, mais j’aurais souhaité qu’il fonctionne ainsi tout le temps. C’est suffisamment bon pour un trackpad standard, comme l’est une souris à deux boutons. Mais soyez bien conscient qu’il existe de nos jours de meilleurs trackpads que celui du HP Envy 4.

Ecran

L’écran du  HP Envy 4 est celui d’un Ultrabook standard bas de gamme offrant une résolution de 1366 × 768. Sur un écran de 14 pouces, c’est bien. Mais il est possible d’apercevoir les pixels individuellement à l’œil nu. Personnellement, j’aimerais qu’au troisième trimestre 2012 les fabricants d’ordinateurs essayent de limiter la résolution de 1366 × 768 à des écrans de 13 pouces ou inférieurs. Les couleurs sont très bien, mais peut-être un peu saturées. Je pense que la plupart des utilisateurs qui ont l’intention de faire du graphisme ou de la vidéo, devraient plutôt choisir un autre ordinateur portable, comme par exemple un Ultrabook doté d’un écran de 1600 × 900 ou équivalent en 1080p. En outre, comme mentionné précédemment, l’écran ne fait pas honneur à la coque glossy. Comme c’est la première chose que vous allez regarder en utilisant cet ordinateur, c’est une honte que le châssis soit tellement beau et l’écran d’une qualité si moyenne.

Performances

En termes de performances, le HP Envy 4 s’en sort plutôt bien. Il obtient un bon score dans sa catégorie lors de l’évaluation des performances de son processeur Intel Core i5 et sa SSD de 32 Go aide vraiment le disque dur à obtenir une bonne note.

 

Du côté des tests PCMark Vantage Productivity et HDD, le HP Envy 4 s’en sort plutôt pas mal, mais pas aussi bien que les leaders de sa classe. Ce sont des ordinateurs portables comme le MacBook Pro avec écran Retina ou encore les ordinateurs Samsung serie 9, qui font tout de même partie d’une autre catégorie d’ordinateurs portables. Le HP Envy 4 dépasse cependant haut la main le Lenovo U310 et le Acer S3, ce qui montre donc bien qu’il n’est pas à la traîne. Il excède en particulier les attentes grâce à sa SSD intégrée de 32 Go.

 

Comme beaucoup d’Ultrabooks construits autour de la technologie Ivy Bridge, le HP Envy 4 repose sur son processeur graphique intégré Intel HD 4000. Parmi les autres portables qui disposent de cette configuration, le HP Envy 4 est bien engagé dans le milieu du peloton. D’autre part, cela signifie que le HP Envy 4 n’a pas de processeur graphique discret. Ceux d’entre vous qui veulent jouer à des jeux plus récents comme Starcraft 2 risquent d’être déçu.

Just Cause 2, un jeu graphiquement intense, atteint un maigre 14.99 FPS dans ses réglages par défaut, ce qui n’est pas jouable. Si vous réduisez tous les paramètres, vous pouvez être en mesure de jouer, mais le HP Envy 4 n’excellera certainement pas avec ce jeu. Toutefois, le processeur graphique intégré Intel HD 4000 sera plus que suffisant pour visionner n’importe quelle vidéo HD que vous lui soumettez.

Performance perçue: Le HP Envy 4 donne l’impression d’être une machine rapide. Cela est dû en grande partie au disque SSD de 32 Go, qui contribue à accélérer les temps de démarrage. Ainsi, les pages Web se chargent plus rapidement, les tâches quotidiennes de traitement ne buguent pas, et l’utilisation au jour le jour de cette machine est une véritable joie. Si vous êtes le genre de personne qui utilise un ordinateur et se demande rarement si il y a assez de puissance de traitement, vous aimerez les performances des du HP Envy 4.

Valeur ajoutée

Pour un ordinateur de cette catégorie, la valeur ajoutée est beaucoup plus importante que les purs benchmarkt. Puisque cet ordinateur est conçu et présenté comme un «ultrabook», nous aimerions retrouver une bonne performance en comparaison du poids. Et puisque il s’agit d’une machine de milieu de gamme, les acheteurs sont à la recherche d’un bon rapport qualité/prix.

D’un point de vue du prix, le HP Envy 4 offre une grande valeur. Il bat la plupart des ordinateurs grand public les plus chers qui existent actuellement sur le marché (MacBook Pro Retina), et cela d’une bonne longueur. Et c’est logique, car ces ordinateurs possèdent les mêmes processeurs Ivy Bridge, mais facturés à des prix différents. Le HP Envy 4 offre ainsi d’un point de vue du coût, une puissance de traitement plus intéressant que ce que peuvent offrir d’autres ordinateurs comme le Samsung serie 9, le Macbook Air, ou encore l’Ultrabook Dell XPS 13.

Vous pouvez voir par prix, que l’U310 offre une puissance de traitement respectable. Cela n’est pas surprenant, car il possède un Ivy Bridge Core i5. Mais gardez à l’esprit que l’U310 ne dispose pas d’une carte graphique séparée (oubliez les jeux vidéo), et n’a pas non plus de SSD (qui offre des gains de vitesse substantiels pour l’informatique au quotidien). Mais il est certain que d’un point de vu processeur, vous en aurez pour votre argent.

À 2 kg, c’est vrai qu’il existe des ordinateurs portables plus légers que ce HP. En termes de puissance de traitement par kilo, le HP Envy 4 est battu à la fois par le superpuissant Macbook Pro Retina et le l’ Ultrabook U310 de Lenovo.

Autonomie de la batterie

Épuisement de la batterie (6h40): dans un test d’épuisement de la batterie standard (éclairage de l’écran à 50%, WiFi allumé) le HP Envy 4 tient 6h40 avant de se mettre en veille.

Ce test n’est cependant pas très « intense », et ne reflète pas la façon dont les individus utilisent des ordinateurs en situation réelle. Cependant, ce score établit une base de référence impressionnante en termes d’utilisation de faible intensité. Ceux qui rédigent des documents ou des emails peuvent s’attendre à ce qu’un exemplaire neuf du Envy 14 tienne au moins pendant 6 heures sans flancher.

Vidéo 1080p (3h41) : Le HP Envy 4 peut lire une vidéo MP4 en 1080p (écran à 50% de luminosité, WiFi allumé) pendant trois heures et quarante minutes, ce qui correspond un peu moins à deux films complets. Il est également important de noter qu’une vidéo en 1080p (1920 × 1080) est inutile pour l’écran basse-résolution de l’Envy ; donc une vidéo de plus faible résolution pourrait se traduire par une autonomie améliorée. Malgré tout, l’autonomie de la batterie de l’Envy est suffisamment bonne pour faire de cet ordinateur, le compagnon de route pour les vols de courte durée.

Divers

Bloatware: Le HP Envy 4 est livré avec une quantité vraiment impressionnante de bloatware préinstallés (les bloadtware sont des logiciels envahissants en termes de volumes disques, et que l’on finit toujours en général par désinstaller). À ce stade, cela ne me rend même plus  fou ; je suis même plutôt impressionné. Notamment, il y a un programme de gestion de mot de passe qui remplace le gestionnaires de passe mot de Firefox et Chrome, et auquel personnellement, je ne fais pas confiance. Et plus important encore, je n’ai pas demandé à ce que ce logiciel soit installé sur ma machine.

Haut-parleurs Beats: Selon Beats et HP, la raison derrière le fait que la marque de casque audio soit injustement décriée, serait liée en fait au logiciel qu’elle utilise. Selon le site Web de HP, ce système est censé offrir « le meilleur son, et une audio plus riche sur n’importe quel PC de la planète», mais de nombreux utilisateurs le décrivent comme étant seulement une sorte de préréglage d’égaliseur, plutôt cher.

Mais avec le Envy 4, HP cherche vraiment à vendre sa collaboration avec Beats comme étant l’une des principales raisons d’acheter ce portable. Tout d’abord, les haut-parleurs sont plus grands et plus visibles que sur les autres portables de cette catégorie. Ces haut-parleurs fournissent vraiment un niveau de volume supérieur. Il n’y a certes pas de basse, mais que peut-on attendre honnêtement de haut-parleurs sur un ordinateur portable? Ils sont meilleurs que ce que l’on peut trouver sur d’autres portables similaires, mais ils ne vont certainement pas remplacer un ensemble de haut-parleurs dédiés.

USB 3.0: Le HP Envy 4 dispose d’une prise USB 3.0 et j’ai été témoins de vitesses accrues lorsqu’il est utilisé avec un disque dur USB 3.0.

Raccordement du chargeur: Le chargeur n’est pas génial. Lorsque celui-ci est inséré dans le port de l’ordinateur portable, il fait assez rustique. J’ai toujours eu l’impression au cours des tests que la connexion n’était pas très solide, et il est certain qu’il pourrait être amélioré pour une version ultérieure.

Conclusion

Je dois reconnaître que ce type d’ordinateur portable se présente franchement comme une révélation. Il n’y a pas si longtemps de cela, les ordinateurs portables dans les 600 $ – 700 $ étaient encombrants, car assemblés sans beaucoup de soin afin d’optimiser l’espace. À cet égard, le HP Envy 4 est un succès retentissant. Il n’y a pas beaucoup d’ordinateurs portables qui donnent l’impression d’être aussi solide que le HP Envy 4, tout en conservant un faible encombrement.

En outre, il n’y a pas lacunes criantes avec le HP Envy 4 ; bien sûr, je ne suis pas tombé « amoureux » de l’écran ou du clavier ou du pavé tactile. Mais ils sont tout de même bons, et tout à fait utilisables. D’autre part, il s’agit d’un ordinateur portable assez rapide. La génération actuelle de processeurs Intel offre une grande vitesse de traitement tout en économisant la batterie, ce qui profite à des ordinateurs comme de celui-ci.

Cet ordinateur est ce qu’Intel a promis quand il a introduit le concept d’Ultrabook. Les ordinateurs portables minces et rapides n’ont pas à être le porte-étendard de leur constructeur, et le HP Envy 4 le prouve. Après l’avoir utilisé, je peux dire que HP a bel et bien fait un meilleur ordinateur portable, et certaine des décisions prises au niveau de sa conception le distinguent de son grand frère de la ligne HP Spectre Envy (version haut de gamme). Mais ce n’est pas grave, car de nombreuses personnes ont besoin d’un ordinateur sans fioritures pour la vie quotidienne. Le HP Envy 4 fait presque tout bien et constitue une alternative décente et pratique qui pourrait correspondre à presque n’importe qui.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité