Véhicules électriques : vers un décollage du marché ?

Autolib

Même si l'on parle de plus en plus des véhicules électriques, en France ils représentent seulement 0,2% du parc automobile. Pourtant, il semblerait que ce marché soit sur le point de décoller, comme le prouve une infographie réalisée par Compliance and Safety. 

Trop chers, pas assez performants, ou tout simplement méconnus, les véhicules électriques séduisent difficilement les consommateurs. Néanmoins, on constate depuis quelques mois, des signes annonciateurs d’un décollage du marché. Dans l’Hexagone par exemple, il s’est vendu plus de 3000 VE sur les six premiers mois de l’année 2012 contre 2630 en 2011. Résultat cette année, des constructeurs comme Tesla Motors ou le français Mia Electric seront présents à l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris (du 29 sept au 14 oct). Une première pour eux.

Cela dit, tant que le coût des batteries ne diminuera pas, les VE ne parviendront pas à s’imposer. D’ici 2020, l’infographie nous apprend justement qu’elles seront bien moins couteuses. Le tarif d’une batterie au lithium-ion passera de 600 dollars par Kwh aujourd’hui à 200 dollars, puis 160 dollars en 2025. Résultat les ventes pourraient exploser. Le gouvernement Obama prévoit déjà qu’en 2015, soit dans moins de trois ans, il se vendra un million de VE en seulement 12 mois. Un chiffre certes un peu optimiste mais quand on voit l’implication de tous les constructeurs (Audi, BMW, Mercedes, Renault, Volkswagen …), il y a des raisons d’y croire.


Featured By: Compliance and Safety Safety Training Videos

 

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[ComplianceandSafety]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. pour répondre à la question.. concernant le full électriqiue.. non
    pour la simple est bonne raison que le rapport autonomie/utilité/prix est incompatible avec la mentalité de la majorité des français.. à cela on rajoute que EDF a prévu une hausse de ses tarifs de 30 à 40% sur 2-3ans..
    le full electrique restera un marché axé sur les collectivités, les bords de mers touristiques et les bobos et autres people sponsorisés qui au bout de 3-4mois s’en débarasseront car c’était pour se donner une image écolo alors que la réalité est tout autre..

    seul le marché des hybrides a ses chances.

  2. faut savoir que derrière les chiffres de ventes de voitures full électriques en France, 95-97% sont des « leasing » signés par des grands groupes pour leurs flottes de vrp et par des services municipaux.. les ventes pour particuliers sont anécdotiques.

  3. Je vois pas comment pourrai ce développer la vente de voiture électrique.
    Un usage uniquement en pleine ville, en ville on vie rarement en maison, donc il faudrait pouvoir installer une borne de recharge sur chaque parking, je doute que les syndicats acceptent ce branchement et si c’est le cas le coup pour installer cette borne risque d’être élevé….
    C’est bien beau de rouler électrique en plus de payer pour la recharge, il faut également louer mensuellement les batteries dont on a besoin…..

    En clair avec la conjoncture actuelle, je doute que le tout électrique puisse fonctionner, si ça coute plus cher que de rouler à l’essence, surtout que maintenant les voitures à essence consomme en dessous des 5 litres au 100 km

  4. C’est surtout la façon de se déplacer qui est à revoir. Les transports en commun utilisent beaucoup l électrique (métro, etc). Le transport routier pourrait être électrique, ça ciblerait plus et polluerait moins. Un véhicule particulier est assez optimisé aujourd hui et il y a encore de la marge.

    1. Je comprends qu’une voiture électrique c’est bien pour la ville , silencieux et pas de gaz d’échappement .
      Va vivre en campagne avec une voiture électrique . Tu as une maison à entretenir , une voiture revient chère , alors électrique , n’en parlons pas .De plus ta voiture électrique tiendra moins longtemps à l’usage en campagne car quand tu dois entretenir ton terrain , tu utilises une remorque pour les déchets végetaux du jardin par ex. que tu es obligé d’envoyer à une décharge .
      Les électriques reviendront plus chère à l’usage avec la location des batteries et l’entretien car plus électroniques .
      Faut arrêter de raisonner en étant urbain , les ruraux sont ceux qui en pâtiront le plus .

      1. Les petits trajets pour transporter des déchets ne sont pas un problème, on est vite revenu pour se rebrancher. Je vois plutôt les déplacements en limite de rayon d’action/autonomie comme un problème : si j’ai 200Km d’autonomie et que mon travail est à 80Km, soit 160Km, il ne faut pas que la capacité des batteries baisse trop vite en vieillissant et je ne peux guère faire d’extra entre midi et deux : le restaurant ne doit pas être à plus de vingt kilomètres, et encore, tant que les batteries sont neuves !
        LA solution passera peut-être par le système « Better Place » de Renault : la batterie est échangeable en station service, une déchargée pour une remplie, n’importe quand, plus vite que pour un plein !
        … Ce qui voudrait dire un système possible aussi pour les camions, sur le même principe, et un air tellement plus pur pour tout le monde. Tant que le nucléaire ne nous pète pas à gueule, ou avec des bonnes centrales thermique super bien filtrées pour les fumées.

      2. @ Grand amateur de giz :

        Mouai , à ce moment là les routes ou un système de recharge par induction aux arrêts des feux par ex. pourrait être plus rentable .
        La station service ne servirait que dans le cas où les batteries sont vraiment en fin de vie .

        Le problème est que tu confonds particulier et entreprise .Une entreprise aura des aides de l’état , se débrouillera toujours car elle est spécialisé dans le transport , c’est son métier .
        Un particulier n’aura rien et par conséquence payera toujours le prix fort concernant l’entretien de sa voiture .
        De plus le courant sera aussi cher bientôt que le litre de gasoil et pour une maison à entretenir ( à la différence d’un appartement où il n’ y arien à faire ) , tu dois utiliser des outils électriques , karsher , tondeuse électrique etc…
        On peut s’attendre dans les prochaines décennies à une désertification de masse de la ruralité .

      3. Le système « Better Place », c’est recharger en échangeant sa batterie vide pour une pleine. Autrement dit, tu n’as pas besoin d’avoir une station de recharge chez toi : c’est aussi une contrainte de moins pour ceux qui n’ont pas de garage. De toutes façons, il y a trop d’insécurité pour laisser sa voiture branchée toute la nuit devant sa porte, sûr qu’on se ferait voler la rallonge électrique, sauf au fin fond de la campagne.
        Je suis d’accord que les ruraux vont souffrir de l’augmentation des coûts de l’énergie. Mais les gens des villes aussi, car ils ne peuvent rien produire eux-même, ils n’ont que difficilement accès aux paysans pour acheter directement de la nourriture et ils ne peuvent pas cultiver leur jardin. Il faut des transports fiables pour alimenter les magasins !
        Il faut beaucoup de gasoil pour faire tourner les tracteurs, les moissonneuses, les camions d’aliments pour le bétail, les camions-citernes de lait tous les matins à 5/6h…
        Si les multinationales du pétrole et les pays producteurs augmentent trop le prix du pétrole, la nourriture coûtera de plus en plus cher. Et c’est exactement ce qui se passe en ce moment.

    2. Le routier ne sera pas électrique car un camion électrique n’aura pas la même puissance qu’un moteur diesel ou si peut être mais il aura une très faible autonomie .

      1. J’ai toujours pas compris le rapport entre le karsher, la tondeuse et la voiture électrique. Et je comprend pas non plus pourquoi une voitire qui n’a pas de bougies, pas de distrib, pas de filtres, pas de carter d’huile, qui récupère une partie de l’énergie au freinage plutôt que d’user des plaquettes de freins nécessiterait plus d’entretien. Je dirait plutôt: enfin une voiture qui contient de l’électronique et concue par des électroniciens!
        Par contre, la remorque: OK

      2. @ ETi :

        Pour une maison à la campagne comparée à un appartement , il y a des à coté , l’entretien par ex. qui viennent alourdir la note .
        Tu rajoutes tout les équipements électriques qui consomment pour faire cet entretien ça alourdit encore .
        Une voiture classique , ça reste mécanique et par conséquence des pièces d’occasion tu en trouves à moindre coût dans des casses automobiles .
        De l’électronique ça sera beaucoup plus dure car plus fragile , duré de vie moindre et plus chère .
        Le rudimentaire tiens plus longtemps que le moderne et est plus facilement réparable .

        Le rapport entre la voiture électrique et le karsher etc… Simple un moyen de locomotion tirant son énergie comme celui des appareils domestique va faire augmenter le tarif de celle ci car il est le plus énergivore .Cumulé à l’échelle nationale ça va exploser .
        Le fait de garder une énergie parallèle comme le pétrole par ex. ou un substitut pourrait, peut être , éviter la flambée de l’électricité .
        On verra …

  5. « […]ean-Vincent Placé, président du groupe EELV au Sénat, a demandé ce vendredi, jour d’ouverture de la conférence environnementale, qu’il soit, dans trois ans, interdit de circuler avec des voitures diesel dans les grandes villes.[…] »

    http://www.sudouest.fr/2012/09/14/vers-une-interdiction-des-voitures-diesel-dans-les-grandes-villes-d-ici-trois-ans-820865-2780.php

    Faudra me dire comment on va faire là .C’est sûr que l’électrique s’impose si on interdit le pétrole .

  6. tant que je ne pourrais pas faire paris marseille avec une voiture electrique sans la recharger, ça m’interresse pas sauf si une charge complete se fait en moins de 5 min et tout les 700km.là je dirais OK.

    1. J’ai pas encore compris ce raisonnement. Y’a vraiment des gens qui font 700km par jour ?! Comme dit le « Grand amateur de Giz », 200km c’est un peu chaud, ça ok. Mais 700, sérieux ? Au pire, quand on vient de faire 700km d’une traite, on peut peut-être prendre 6h de pause en attendant que ça charge.

  7. 1. Le réseau a de la marge, oui, mais quand on regarde l’évolution des capacités de production disponibles et l’évolution de la consommation électrique, on va se retrouver avec un gros soucis si on ne fait pas les investissements qu’il faut (quoique, la France se désindustrialise, alors ça réglera peut être le problème.. En revanche on en aura beaucoup d’autres !). Selon RTE, on a encore de la marge quelques années, mais il faut rappeler que pour construire un outil qui permettrait de compenser Fessenheim, il nous faut aujourd’hui une dizaine d’années…

    2. J’ai bien l’impression que l’on se trompe de problématique : on ne s’attaque pas à la racine de nos problèmes qui est notre besoin croissant en énergie. La voiture électrique diminue les émissions de CO2 (de façon dérisoire il semblerait), mais augmente à l’inverse notre besoin en électricité. Et malheureusement, aujourd’hui, pour satisfaire les besoins de tous à un prix convenable, les solutions ne semblent pas plaire à tous. Qui veut un champ éolien ou photovoltaique derrière son jardin, ou une centrale nucléaire sur sa plage ou son champ ? Personne. En revanche, tout le monde veut consommer au maximum pour pas cher. Impossible tant que nous ne serons pas capable d’assumer nos choix jusqu’au bout. Electrique ou pas.

  8. L’ EV est une partie de la solution; elle fait parti d’un ensemble.
    Se débarrasser du nucléaire et la transition énergétique sont une autre partie de cette solution globale.
    Sur les problèmes d’autonomie de batterie et de stockage en général, il y a des tonnes d’ingénieurs qui planche dessus jours et nuits.
    Les camions conventionnels seront forcement un jour en voie d’obsolescence (retour au ferroutage, hybrides electrique-hydrogène…). Les bateaux reviendront à la voile..solaire, les avions de même (ou bien des dirigeables nouvelles génération ?)
    Après, on n’aura plus qu’a trouver un moyen de faire en sorte que les vaches arrêtent de péter…
    Bref, c’est pas les idées qui manquent et les possibilités de nouveau emploi avec.
    Pour que la mayo prenne il faut faire des essais et donc on commence par le système hybride.
    Mais la transition n’avancera que si des gens tels que nous, francais, cessons d’être des gros ronchons blasés et faisons preuve d’un peu plus d’ouverture d’esprit…

  9. Deux statistiques que j’ai entendues dernièrement, la première dans un reportage à la télé, la seconde dans le Science & Vie :
    – Remplacer toutes les voitures à essences par des électriques augmenterait la consommation en électricité du pays de 25%. C’est pas beaucoup.
    – Une surface de panneaux solaires de la taille de la Suisse permettrait à elle toute seule d’alimenter tout la planète en électricité. Pas de nucléaire, rien.

  10. ETI personne n’a dit qu’une voiture électrique nécessitait plus d’entretien. Au contraire même. Va voir sur le site de la ZOÉ tu verras ils en parlent justement.

  11. Le véhicule électrique ne pourra apporter qu’un bond pour la fiabilté des voitures car un moteur électrique est 1000 fois plus simple et donc plus fiable qu’un moteur essence ou diesel et les voitures actuelles sont déjà bourrées d’electronique pour des truc completement inutile comme le téléphone ou ce genre de truc alors…
    L’autonomie de 200km couvre plus 95% des besoins en ce qui me concerne, vous en connaissez beaucoup des gens qui font quotidiennement plus de 200km?
    Le seul hic se pose pour les grand trajets (vacances, etc…) La solution est simple et connue: Le ferroutage!
    Ecologique securitaire et confortable il a tous les avantages mais la volonté politique n’est pas présente pour le dévelloper sur notre territoire… Dommage, simple et efficace: c’est à mon sens le meilleur allié du VE.

  12. Il faut être bête pour acheter un VE. Déja, je peux vous annoncer que dans 10 ans, les batteries des VE d’aujourd’hui ne seront plus fabriquées ni louées.

    C’est ce qui s’est passé pour les petites 106 electriques dont SAFT a abandonné la fabrication des batteries au milieu des années 2000. C’est normal car les technologies de charges et de batteries évoluent, il devient rapidement ruineux de continuer de fabriquer des batteries de technologies anciennes. Donc vous vous retrouverez avec une voiture inutilisable, super!!!

    Je ne parlerai pas du projet better place qui est complètement débile, car la place occupée par les batteries serait tellement importante que les stations seraient démesurées. De plus, l’electricité nécessaire à la charge de plusieurs batteries simultanées seraient démentielle. Rien qu’une charge rapide d’une batterie demande une puissance de 90kw, soit la consommation de 20 ou 30 foyers!!!

    La voiture electrique est une solution du passée, ça fait plus de 100 ans qu’on essaie. Il n’y a bien que des bureaucrates pour essayer de nous vendre ce truc infame…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité