C’est officiel : la catastrophe de Fukushima était évitable

L’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power Company (TEPCO), vient d’avouer dans un rapport que la crise nucléaire post-tsunami était évitable. Ouch !

L’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power Company (TEPCO), vient d’avouer dans un rapport que la crise nucléaire post-tsunami était évitable.  Ouch !L’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power Company (TEPCO), vient d’avouer dans un rapport que la crise nucléaire post-tsunami était évitable.  Ouch !

Les dirigeants de TEPCO ont annoncé qu’ils savaient qu’une telle catastrophe naturelle pouvait avoir de graves conséquences. Mais ils n’ont jamais parlé de ces risques afin de conserver leur réputation, leurs positions politiques et leurs finances.

Ce qu’ils ont dit, c’est que cette crise nucléaire n’était pas tout à fait une surprise. Assez ironiquement, le rapport admet que TEPCO pensait qu’il fallait fermer la centrale pour la rendre plus sûre. Et ce qui est certain, c’est qu’elle est fermée. Mais seulement trop tard.

Aujourd’hui, le japon va passer des décennies à nettoyer les retombées du réacteur, à gérer les problèmes de santé de ceux qui ont eu la malchance d’être contaminés, et à trier les poissons ayant nagé dans une mer radioactive. C’est vraiment horrible que cette catastrophe ait pu tout simplement arriver alors qu’il était possible de l’éviter. [Business Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ils ont étaient trop lent ,je sais que sur le moment il y avait énormément de chose à gérer mais en tous première lieu ils auraient du concentrer tous les moyen militaire même extérieur au Japon pour maintenir le réacteur dans les température de fonctionnement car il y a bien de hélicoptère qui pouvaient ramener dans groupe électrogènes sur place dans les première 24 h car la zone n’était pas contaminé

    1. Ils ont étaient pris au piège du nucléaire géré de façon opaque par des boîtes qui tirent les coûts vers le bas… Comme en France tiens. Et c’est les populations qui ont étaient sacrifiées.
      D’ailleurs, Norédine t’es gentil avec tes « décennies », tu voulais dire « ont étaient condamnés pour des centaines d’années ».

      1. Travaillant pas trop loin du milieux nucléaire je peux t’assurer que les coûts ne sont pas tirés vers le bas en matière de sécurité! Dans la boite où j’ai fais mon stage, 2 projets d’améliorations (principalement financiers) ont été reportés 3 fois pour cause de déplacement budgétaire direction sécurité.
        Bon mon exemple n’est pas exhaustif, on est pas non plus à l’abri d’un imbécile dont « la morale » est gouvernée par l’appât du gain, mais ça c’est autre chose!

    2. Très bonne idée Monstertaz06, l’hélicoptère (lourd) pour amener un groupe électrogène (et du carburant). Normalement, EDF a prévu des groupes électrogènes mais je n’ai lu nulle part qu’ils auraient prévu le transport en hélicoptère. Pas sûr qu’on ait en stock en France le genre de modèle d’hélicoptère très puissant pour le transport de ces groupes électrogènes là. Autres bonnes idées, les militaires, car ils ont souvent tout ce qu’il faut pour agir en situation de catastrophe et l’aide extérieure, car les pays distants de la catastrophe ne sont pas désorganisés par celle-ci.

  2. J’ai aussi l’impression qu’ils veulent faire passer un message subdiminal, qu’ils ont fait des erreurs, qu’ils connaissaient en avance les risques, mais qu’il ne faut pas metre fin au nucleaire, et qu’a l’avenir les prochaines central seront étudier anti tsunami

    1. C’est clair qu’admettre publiquement qu’ils sont incapables de gérer une centrale, ça fait grave passer un message « subdiminal » (magnifique) qu’ils feront mieux à l’avenir…

  3. Stop now ! Énergies alternatives et autres méthodes de Conso now ! C’est pas naturel de bouffer autant d’énergie ! Pis le Nucléaire c mortel à grande échelle point barre y’a pas besoin de tituber pour chier droit Nan ? Une dose dans la gueule et tout ce qui vit meurt ou meurt lentement dans d’atroces souffrances … Remarque ça fera une régime de population mondiale pas con comme idée!

  4. Je reste béat devant une conclusion aussi difficile et discutable au bout d’autant de mois. J’ai surtout apprécié le « n’était pas tout à fait une surprise » – un peu comme les digues de la Nouvelle Orléans, où tout le monde savait. Mais comme toujours, les catastrophes, ça n’arrive que chez les autres… D’ailleurs en France, on est tellement intelligent que même les nuages radioactifs, et ben ils s’arrêtent docilement aux frontières ! On a les meilleurs medias du monde – ils ne nous mentent jamais ! (et puis comment pourraient ils seulement essayer de nous mentir, puisque nous sommes tellement intelligents ?).

  5. Et à cause d’eux, la centrale de Fessenheim va fermer en France alors qu’elle aurait pu produire encore 2-3 dizaines d’années! De plus, ils ont refusé l’aide des installations de gestion de crise française alors qu’on a du matos très adapté.

    1. Sauf que les derniers exercices menés en France ont prouvé que notre gestion de crise n’est pas parfaite du tout. Par exemple, les gens sur place n’ont pas su trouver les clés des armoires électrique, il leur manquait des schémas essentiels, etc… Fessenheim est vieille, on a assez joué avec nos vies, tant mieux si on arrête.
      On arrête bien de voler avec des avions encore en état, parce que les structures essentielles se fragilisent : il ne faut pas attendre l’accident. Pareil, on peut rouler avec des pneus lisses, ça n’éclate pas comme ça, il reste encore de la marge… Sauf que s’il pleut, l’aquaplaning est plus probable avec des pneus lisses, et là on peut tout perdre, sa voiture, sa vie, la vie des gens qu’on transporte, et la vie de plusieurs personnes autour.
      C’est aussi très bizarre cette histoire de refus de matériel. Excès de fierté nationale japonaise ? Ou notre matos n’était pas adapté ?

      Si on avait demandé démocratiquement par référendum leur avis aux gens, il n’y aurait pas une seule centrale nucléaire civile sur notre sol de France. Je suis sûr que c’est pareil dans la majorité des pays du monde.

      1. Tout de même, une zone irradiée en pleine Alsace aurait pas mal de gueule, vous ne pensez pas ? Saucisses bleues, choucroute verte… Yay.

  6. ils ont eu la grosse erreur de refuser l’aide proposé par les autres pays, maintenant cette entreprise n’est pas prêt de refaire des bénéfices avant un bon moment…

  7. Ça fait longtemps qu’on le sait ça. Centrale construite trop basse par rapport au niveau de la mer (perte de toute source d’énergie à cause du tsunami, et non du séisme), pas de recombineur d’hydrogène dans le local combustible (d’où les explosions qu’il y a eut).

  8. Toutes les centrales devraient fermer. Point. Il n’y en à aucune qui puisse gérer une catastrophe naturelle, une attaque physique type 11 septembre ou être à l’abri d’un virus informatique.
    Et non, Ce n’est pas « à cause d’eux, la centrale de Fessenheim va fermer en France »: c’est enfin un choix censé. Oui, ça coûte cher, ça fait perdre des emplois mais c’est la sécurité de millions de personnes qui est en jeu.

    1. c’est vrai quand on sera un pays sous developpé a cause de notre balance commerciale qui penchera vers la chine (panneaux solaires),le quatar et larabie saoudite (petrole), que les gens mourront de misere de faim ou de maladie, ce sera mieux … !!

      ah, et au fait EDF prévoit la FARN, documentez vous …

      1. Bonjour

        Ah, l’argent !!!
        Le nouveau dieu :-(
        J’espère que tes billets de banque sont comestibles car quand un accident majeur arrivera en France (et il arrivera, c’est statistique) une bonne partie de nos terres cultivables seront inexploitables !!!
        Ça fera mal à la balance commerciale :-) Ou bien les gens mourront de faim et peut-être de maladies. Mais ça c’est pas certain puisque l’on sait que Tchernobyl n’a fait que très peu de victimes officiellement et que personne ne meurt de la radioactivité à Fukushima (et certainement pas les liquidateurs).
        Concernant le pétrole, jusqu’à preuve du contraire il est très majoritairement importé. Cela ne changerait rien.
        Et pour les panneaux solaires, je pense que la France est largement capable de faire aussi bien que des chinois !!!
        Mais on préfère gaspiller des centaines de milliards dans une filière condamnée que d’investir dans le futur.
        Pour info, le nucléaire ne garantit absolument pas notre indépendance énergétique, il n’y a pas de mine d’uranium en France :-)

        A+

        Olivier

        1. Lol, c’est marrant vos coms.
          Je dis pas que le nucléaire est vraiment la ressource du futur !!
          Mais il faut quand même que tout les gens qui veulent stopper le nucléaire : Si demain on arrête les 19 centrales nucléaires, on la trouve ou notre énergie ??
          On tapisse le sol de panneaux solaires (sa fera pas plaisir a nos plantes et Greenpeaces^^), on met des éoliennes partout ??
          Franchement les gars, un peu de bon sens merde ! :)

    2. Faut s’y connaitre avant de parler, tous les batiments réacteur français sont conçus de manière à résister au minimum a la chute d’un avion. De même que les installations critiques sont basées sur la résistance à un tsunami de magnitude 2x plus importantes que le plus gros des alentours en 1000 ans.

  9. Aucune centrale nucléaire ne peut résister aux accidents climatiques : canicule prolongée, pluies torrentielles entrainant des coulées de boues… Une simple météorite improbable mais ironiquement mal tombée et c’est la France entière qui devient invivable… Les simples vérités sont justes trop souvent impensables… et pourtant elles arrivent parfois.
    Vive les énergies renouvelables sans risque cataclysmiques.

  10. Fukushima a été mal conçue dès le départ.
    Quand on est en bord de mer dans une zone sismique, on pense aux tsunamis.
    Et quand il y a un risque de tsunami, il y a un risque de coupure de courant, c’est pour ça que les centrales sont équipées de groupes électrogènes.
    A Fukushima, ils étaient en sous-sol, le premier endroit à avoir été inondé..
    Cherchez l’erreur

  11. que dire des centrale française , si ce n’est la même chose , certes leur fonctionnement est relativement sur , mais les problèmes survienne en cas de problème extérieur , et même en cas de problème tout court , je veux dire quand on connais les conséquence sur l’environnement du moindre problème et le risque zéro n’existant pas je pense que nous n’avons tout simplement pas intérêt a prendre le risque , car de cata en cata de micro fuite en micro fuite , de pollution des eau et des mer en pollution en pollutions des nappes phréatique et sachant qu’elle sont certainement toutes reliée en grande profondeur que les déchet ne sont absolument pas suffisamment stocké et qu’ils pollue eux aussi en profondeur on en droit de ce poser la question de l’accumulation , les producteur d’énergie nucléaire avouant d’eux même de nombreuses fuite absolument pas dangereuse pour l’homme ( sauf que on a pas assez de recul et on constate déjà pourtant un nombre énorme de maladie qui étais rare par le passé) mais meme si c fuite ne sont pas dangereuse qu’en est il de leur accumulation puisque l’air irradier et d’ailleurs toute chose garde sont dégré d’irradiation des million d’années …

    En bref in accumule et on va droit dans le mur , dans quelque sicele la france si vous voulez mon avis ne sera qu’une vaste terre irradiée , mais après tout rien a foutre on ne sera plus la ..

    Pour info il y a 19 centrale nucléaire en France et 58 réacteur en marche , 10 sont en phase de démantèlement
    A savoir qu’il faut environs 30ans pour démanteler un seul réacteur de 70MW a Brénilis et au vu des décision et de la logistique qu’il y aura fallu pour démanteler la centrale de Brénilis en 27ans ( du moins si c’est fini car je ne trouve plus d’info ) 30ans c’est assez juste d’autant que cette centrale , la toute première de France, qui démarra en 1967 est une PETITE centrale de première génération et son démantèlement expérimental aura coûté de 1985 a 2009 482 million d’euro alors que la phase 3 n’avais pas encore commencé . et qu’il y a déjà des pollution significative ( en gros c’est la cata complète ) et une contamination du milieu naturel( vraiment totale la cata) qui ont été enregistrées suite et directement causée par le démantèlement de la centrale ainsi que des cause indéterminée ( surement un vaisseau E.T. qui s’est posé la ><" non mais !!! )

    D'après ce que j'ai lu et sans recherche poussées et si j'ai bien tout compris,en gros au jours d’aujourd’hui si on venais a décider de démanteler les 58 autres réacteurs en même temps , le travail serait salopé , on a pas les moyen de le faire avec les bon expert mais ça coûterais environs, 750 milliard d'euro en commençant de suite et ca prendrais plus de 30 ans a cause du nombre ce qui serait crédible serait plutôt un démantèlement pas plus polluant que 'aujourd’hui car il consisterais a la ferais 10 réacteur environs a la fois mais qui prendrais donc 174 ans , et coûterais bcp bcp lus cher vu l'inflation et les prix du pétrole etc etc. pour des démantèlement soigné il semble d’après mes lecture et les calcul pas très neutre d'écolo activistes que 5 réacteurs a la fois par rapport aux entreprise compétente et a leur nombre soit un chiffres bien meilleurs pour l’environnement mais prendrais environs 348 ans et coûterais 7,275×10¹² € rien que a cause de l'inflation tarif qui quoi qu'en disent EDF et l'état ce répercutera inévitablement sur le consommateurs.

    Juste pour rigoler si on devais les démanteler un par un a 30 ans de moyenne ( et je suis gentil ) ca prendrais 1740 ans et coûterais en considèrent une inflation faible moyenne de 2.5% a la modique somme de 3,3375×10¹³ seulement un zéro de plus en fait m'enfin bon la modique somme de 33 375 000 000 000 bon 33 milles milliards après tout ( ou millions ? j'ai du mal dé qu'il y a plus que 3 chiffres :) ) ca fait jamais que 19,1 milliard par ans soit seulement au jours d’aujourd’hui 319€ par personnes

  12. Les dirigeants de TEPCO ont annoncé qu’ils savaient qu’une telle catastrophe naturelle pouvait avoir de graves conséquences. Mais ils n’ont jamais parlé de ces risques afin de conserver leur réputation, leurs positions politiques et leurs finances.

    Ce paragraphe me fait frissonner.
    Imaginez toutes les catastrophes que l’on va devoir subir dans tous les domaines pour que leurs « financiers » soient a l’abri…

  13. @ Grand amateur de Giz, on ne peut que être d’accord, mais dans ce référendum, il faudrait mettre en face l’absence d’énergie pour alimenter les écrans plats, les frigos américains, les pompes à chaleur de piscine, etc. Bref, tout ce que le monde veux avoir chez soi. Si on accepte de moins consommer, on éteint et il y aura moins besoin de centrales…

  14. J’aime bien les gens qui gueulent après le nucléaire mais voyons les choses en face : il y a 50 ans c’était la seule source d’énergie abondante pour garantir le développement de notre pays. Si on c’était basés sur le pétrole, il n’y aurait probablement plus de gisement aujourd’hui, et sur le charbon, on ne pourrait plus respirer.
    Entendons-nous bien : je ne pense pas que le nucléaire soit génial, c’est une horreur à démanteler (40 ans en moyenne par centrale) et tous les matériaux proches du cœur sont radioactifs. Bref une vrai usine à merde.
    Mais contrairement à ce que GreenPeace tente de nous faire croire, il ne suffit pas de se poser en parachute sur le coffrage béton pour que ça représente une menace (ce coffrage résiste à l’impact d’un avion de chasse).

    Parlons des énergies alternatives :
    – l’éolien : vu la quantité d’éoliennes qu’il faudrait installer en France pour compenser les centrales nucléaires, il faudrait en coller partout. Le problème c’est qu’on ne peut pas les installer n’importe où. Il faut assez de vent pour qu’elles soient rentable, ne pas les aligner (c’est comme en voile, la première « coupe » le vent à celles qui sont derrière) et surtout ne pas les implanter dans le champ de vision des râleurs.
    – le solaire : les panneaux solaires, la plus grande fumisterie de l’histoire de l’énergie. Ils ne sont pas prêts et ont un rendement qui dépasse rarement les 5% (5% de l’énergie reçue convertie en électricité). Du coup il faudrait couvrir une surface gigantesque pour obtenir suffisamment d’énergie. Sans compter que là aussi, il faut que le soleil se montre (pas d’énergie la nuit … on se chauffe comment ?).
    Voilà ce qu’on nous vend pour remplacer le nucléaire.

    Ce qu’on entends pas à la télé, c’est qu’il existe d’autres moyens de faire de l’électricité avec le solaire et certainement plus efficacement et de façon moins onéreuse que les panneaux moisis. Faites deux ou trois recherches sur le moteur Stirling, associés à des fours solaires…

    Peut-être que la centrale à fusion (ITER) expérimentée à Cadarache apportera une alternative plus écologique aux centrales à fission.

    Bref, ce qu’on oublie aussi c’est que si demain on débranche les centrales, il faudra payer notre électricité 4 à 5 fois plus cher (déjà que pas mal ont du mal à garder un logement) et qu’en plus il faudra probablement aller l’acheter à l’étranger (qui a dit « déficit » ?). On ne fait que déplacer le problème écologique, parce que cette électricité, qu’elle soit faite en France ou ailleurs, elle ne pourra être produite qu’avec le nucléaire, le charbon ou le pétrole. Alors le temps de trouver une alternative, autant garder notre indépendance énergétique (les centrales sont là, autant s’en servir non ?)

    1. djudj : On ne fait que déplacer le problème écologique, parce que cette électricité, qu’elle soit faite en France ou ailleurs, elle ne pourra être produite qu’avec le nucléaire, le charbon ou le pétrole. Alors le temps de trouver une alternative, autant garder notre indépendance énergétique (les centrales sont là, autant s’en servir non ?)

      => je suis d’accord avec tes propos…..sauf fessenheim qui présente à mon gout une date de péremption bien expiré, les autres sont en pleine forme.
      Cependant, il faut arrêter la recherche nucléaire….. on nous sort des centrales avec plus de rendement, moins de déchet etc….. mais ça reste du nucléaire donc potentiellement dangereux.
      Pour moi, il faut fermer tout les dossier recherche nucléaire ou se concentrer ailleurs….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité