HC1: L’Ordinateur à porter de Motorola coiffe les Google Glass au poteau

HC1_Headset_Front_018-580x419

Google Glass, l’ordinateur à porter sur soi à la mode (ou pas) et « approuvé par Brin », n'est malheureusement toujours pas disponible pour les consommateurs, et il n’est pas impossible non plus que nous ayons à attendre peut être encore une autre année avant de les voir débarquer pour de bon sur le marché. Et si vous mourrez d’envie de pouvoir, à la manière de JCVD et Dolf Lundgren dans Universal Soldier, porter un petit écran devant votre œil pour mieux apprécier votre environnement, alors je vous recommanderais de jeter un coup d’oeil au HC1 head-mounted de Motorola Solutions. Le HC1, qui fonctionne sous Windows CE et est alimenté par un microprocesseur TI OMAP 3, est pratiquement une aubaine puisqu’il est disponible à un prix de 4000 $. Tout de même, si j’étais vous j’attendrais de savoir un peu plus précisément quand sortent les Google Glass, car même s’il est prévu pour être porté facilement, le HC1 head-mounted donne quand même des allures de tankistes soviétique ou de pilote d’hélicoptère de combat à celui qui le trimballe. Mais bon, après tout, il y a des fans du genre…

Et ça n’est pas pour rien si le HC1 vous donne un look de soldat futuriste, puisqu’il est justement destiné à des fins industrielles et militaires, et vous permet d’avoir les mains libres d’ordinateur/smartphone, de  sorte que vous pouvez les utiliser à autre chose (comme pour feuilleter des plans ou porter un bon vieux FAMAS). Le Motorola HC1 head-mounted utilise un petit écran SVGA situé juste au-dessus des yeux de l’utilisateur, et qui est couplé avec un head-tracking et des commandes vocales. Pour suivre les mouvements de la tête l’ordinateur est doté d’un accéléromètre 9-axe avec une boussole numérique intégrée. Une caméra, disponible en option, permet de réaliser des vidéos en 1080p à 30fps, si jamais vous voulez enregistrer tout ce que vous voyez. Le HC1 a en outre besoin d’un réseau WiFi à proximité afin de pouvoir fonctionner. Les spécifications peuvent certes être maigres, et le prix ne conviendra sans doute pas à la plupart des consommateurs, mais si vous voulez vraiment vous joindre à la révolution de l’ordinateur portable, le HC1 vous permettra d’être le premier à arborer ce look futuriste que Sergey Brin a rendu populaire.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité