L’effet Placebo serait génétique !

shutterstock_79119982 - placebo

shutterstock_79119982 - placeboLe Placebo est sans conteste un des effets les plus connus au monde. C'est sans doute pour cela que le nombre de théories qui tentent de l'expliquer sont aussi nombreuses. Aujourd'hui, on apprend qu'il serait en lien direct avec un de nos gênes, et même notre préféré.

D’abord, oui, nous avons un gène préféré. Ensuite, il est certainement inutile de le rappeler, mais le fameux Placebo est un traitement d’efficacité pharmacologique nulle mais agissant. D’aucun dirait, ça marche juste parce que j’y crois.

Difficile d’imaginer que la génétique puisse avoir une quelconque incidence la dessus et pourtant c’est bien ce que suggère une nouvelle étude des chercheurs de le Boston’s Beth Israel Deaconess Medical Center et de l’Harvard Medical School.

Il s’agit d’ailleurs de la première étude ayant réussi à démontrer un impact sur les gènes et variable en fonction de la puissance du Placebo. Qui sait si cela ne permettra pas d’expliquer la différence entre les patients qui réagissent à l’effet et ceux pour qui cela a autant d’effet qu’une claque sur la fesse d’un éléphant.

En l’occurrence, l’étude portait sur des patients atteints du syndrome du côlon irritable (dur) et traités par acupuncture. Ils ont été répartis en trois groupes, tous analysés génétiquement au cours de l’expérience.

Certains n’ont reçu aucun traitement, d’autres de l’acupuncture, mais factice et avec peu d’interaction avec le soignant. Enfin, les derniers ont également subi les aiguilles Placebo, en ayant toutefois un réel lien avec le médecin.

Les résultats sont étonnants, puisqu’il y a une variation tangible du gêne catechol-O- methyltransferase (à nos souhaits) en fonction de la puissance du Placebo. Ce gène est connu pour être lié à la libération de dopamine, un neurotransmetteur associé à la récompense et au sentiment positif (c’est pourquoi c’est notre gène préféré). Ainsi, plus le Placebo est fort, plus le gêne octroie de dopamine. 

Certes, il s’agit d’une étude de taille modeste,104 patients, mais si elle se vérifie, cela pourrait complètement changer la façon dont les médicaments sont testés et prescrits. En tout cas, l’effet Placebo n’est plus si Placebo …

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité