Des limitations de Windows RT

Surface

SurfaceMicrosoft a décidé de décliner son Windows 8 en 2 moutures distinctes. L'une estampillée x86, classique, que vous utiliserez sans doute d'ailleurs si vous optez pour l'OS dans sa version de base, et l'autre arborant le sobriquet de Windows RT.

Imaginez : vous optez pour une tablette Microsoft Surface. Dans ce cas, il y a des chances pour que vous hériterez d’un terminal basé sous Windows RT, si vous optez pour la version de la tablette basique. Pour faire simple, on pourrait d’ailleurs presque comparer Windows RT et x86 à iOS et OS X. Si utiliser RT offre de nombreux avantages, notamment sur les questions d’autonomie et et prix, ce choix entraîne également des limitations, listées ci-dessous.

Windows RT ne gèrera pas tous vos programmes

S’il fallait évoquer le point principal qui différencie Windows RT et Windows x86, ce serait sans doute celui-ci : la première mouture ne sera pas en mesure de lancer autant d’applications que la seconde. Ainsi, toutes les applications Windows RT devront être lancées et mises à jour au sein de l’interface tactile Metro/Modern de Microsoft. C’est aussi simple que ça. Pour autant, ce ne devrait pas être un frein pour la majorité des utilisateurs. Pour un usage professionnel par contre, ça s’annonce déjà plus compliqué.

Un choix d’applications plus limité

On en revient encore aux applications : à son lancement officiel, Windows RT devra faire avec ce qui lui aura été donné, c’est à dire avec un choix d’applications bien moins vaste que celui offert à un Windows classique. D’ailleurs, Windows RT va vous obliger à installer des applications provenant du Windows Store, qui n’est pas forcément le mieux placé sur la question des jeux, par exemple. Et puis, Microsoft a visiblement mis en place sur son Windows Store un système de certification des applications plutôt complexe, qui ralenti le rythme des publications.

A l’heure actuelle, il y a environ 5600 applications sur le Windows Store à l’échelle mondiale (environ 3500 aux Etats Unis). 94% d’entre elles sont pensées pour Windows RT. Et pour le moment, point de Twitter, de Facebook, ni de Spotify.

Une plate-forme moins ouverte

C’est une évidence : à la manière d’un iOS par exemple, Windows RT n’a pas vocation à être un OS dit ouvert, à contrario d’un Windows 8 par exemple. Explication : sous Windows RT, vous n’allez pas pouvoir télécharger une application à la volée et l’installer sur votre terminal. Sans l’approbation officielle de Microsoft, impossible de faire quoique ce soit. Du moins, de manière officielle.

La plupart des utilisateurs actuels de tablettes tactiles comprendront. Le grand public plus habitué à un Windows classique, de son côté, pourrait bien avoir du mal à saisir la nuance.

Sur le plan professionnel

Utiliser Windows RT lorsque l’on est amené à évoluer dans un environnement professionnel bien précis pourra rapidement devenir compliqué, et plus particulièrement s’il faut un accès à un domaine Windows Active Directory, qui n’est tout simplement pas géré dans le cas présent. Aussi, la version RT d’Office 2013 n’intègre pas Outlook, ce qui signifie que que vous allez devoir utiliser les applications Mail et Calendrier intégrées de base pour vous synchroniser avec Exchange. Le compromis n’est pas si énorme que cela, mais si votre société ne transige pas avec les codes établis par Office, les choses pourraient se compliquer plus rapidement que prévu.

Windows Media Player/Center

Vous utilisez Windows Media Center avec votre installation TV maison ? Comme c’est dommage : vous allez devoir continuer à utiliser une machine sous x86 pour la contrôler, RT n’étant pas encore compatible avec WMC. Aussi, RT ne va pas gérer Windows Media Player, mais son player intégré devrait rapidement faire oublier ce manquement.

Et alors, j’attend ?

Gardez la chose bien en tête : l’expérience offerte par une tablette sous Windows RT se rapprochera grandement d’une expérience proposée par un iPad, avec ses avantages (interface épurée, simple d’accès) et ses limites (impossibilité d’avoir accès à des fonctions véritablement avancées). A partir de là, on attend plus que Microsoft nous fournisse un exemplaire de Microsoft Surface pour tester ce fameux RT de fond en comble !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est moi, output ce qu’ils disent et compris et retranscrit de travers ? C’est Windows 8 et Windows RT, bien sur que Wibdows 8 aura sa version x64 des son lancement… Ce que vous ôtes est ridicule…

  2. windows 8 rt aurait du sortir en même temps que ios premier du nom. car dans la première année ça va être dur de convaincre les habitués ou mêmes les indécis quand on a un store aussi pauvre.
    aujourd’hui les clients n’aiment plus jouer les beta testeurs, ils aiment le concret sur du long terme.
    ios et android sont installés sur le marché, ça va être dur pour win8 rt de s’y faire une place.

    par contre windows 8 (pc) à toute ses chances.

    microsoft fait trop de com sur l’image de windows 8 et pas assez sur son contenu (app, game, book, music..) et sans ça dur de justifier les 500-700€ quand une tablette android à 100€-300 fait la même chose.

  3. Il manque un gros catalogue d’Apps mais d’ici quelque temps ça vaudra plus le coup, si la tablette rencontre un bon succès au lancement, les développeurs suivront (comme dis dans l’article pas d’app Facebook, c’est le moment rêvé de sortir la sienne et combler un vide…). Par contre j’ai lu un petit compte rendu des premiers test aux USA (dont Giz US) et elle a peu convaincu. J’attend les test français pour juger.

    1. L’ipad mini peut être critiqué sur le matériel, mais l’os est connu et le store bien rempli. Win 8 rt est un os tablette de plus, sans réel avantage par rapport à ios/android. Cela peut intéresser les possesseurs de win phone, qui retrouveront leur marques.

  4. Si je résume, Gizmodo reproche exactement à Microsoft les choses qu’ils a justifiées avec une énergie sans limite quand il s’agissait d’iOS.

    Win8 + RT c’est « comme iOS + MacOS ». Ouais, au détail qui vous aura manifestement échappé: on ne fait pas tourner l’applicatif iOS sur un macbook, là où on fait tourner des applis winRT sur les deux supports. Une paille

    iOS: les applications provenant uniquement du store étaient selon vous à l’éopque une garantie d’accès facilité et donc une excellente chose. Mais quans Microsoft fait la même chose, c’est un frein au catalogue d’appli et un enfermement de l’utilisateur que vous n’aviez pas évoqué le moins du monde chez les pommeux.

    iOS: les applications sont validées par Apple: grosse garantie de sécurité pour éviter les malwares et compagnie. Mais bizarrement chez Giz, quand c’est Microsoft qui le fait, d’un coup ça devient un problème.

    etc…

    Franchement, vous croyez sérieusement à l’objectivité de ce que vous écrivez ?

  5. Si la surface permet d’ameliorer grandement la productivite notament avev MS office j’achete tout de suite! Mais c’est un choix purement profetionnel. Pour le divertissement j’ai mon galaxy note, pour photoshop j’ai mon ultrabook et surface probablement pour MS office. Beaucoup de machines.
    Malheureusement on a du mal a croire que le market de microsoft va etre bien fournie, du coup surface deviendra probablement une tablette pro. De plus on ne voit pas encore bien l’interet de faire migrer un W7 vers W8. Ca va etre dure pour Microsoft.

  6. Cet article est tout sauf objectif, on voit les Apple fanboy à 3 km ! Comparez des choses comparables, Windows RT et iOS sont incomparable ! Windows RT c’est Microsoft Office, un véritable explorateur de fichier, le soutient de tout les drivers plug and play et ceux de Windows update, un véritable navigateur, un bureau (qui permet, quand un clavier et une souris sont connecter, d’utiliser la tablette comme un véritable petit PC portable), et des tas d’autre avantages, personnellement, je n’échangerais jamais ma surface contre une autre tablette rien que pour tout les avantages de Windows (juste pour préciser, Microsoft ne pouvait pas faire tourner les applis x86 (.exe) sur un processeur ARM, ce serait juste contre productif et énergivore (faire tourner un émulateur pompe vite la batterie) et puis on aurait pas fini de se plaindre du prix) et je ne parle pas pour rien dire, ma copine à une Galaxy Tab 2 10″ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité