Test : Parrot Zik by Stark

Parrot Zik By Stark

Parrot Zik By StarkOutre les AR-Drones, Parrot brille sur le secteur très concurrentiel de l’audio, diversification oblige, c’est un casque truffé de capteurs qui fut dévoilé courant juin. Baptisé Zik, ce casque s'enorgueillit d'être dessiné par le célèbre Philippe Stark. Place au test.

C’est quoi ?

Zik est donc un casque un casque fermé à réduction de bruit, sans fil et donc dessiné par Philippe Stark, il fonctionne tant en actif qu’en passif. Il profite de la technologie Bluetooth, de la NFC et accepte évidemment une liaison filaire.

Atout supplémentaire du joujou, une dalle capacitive à commandes tactiles situées sur la surface de l’oreillette droite. On tape pour lecture, on glisse pour le son, appui long pour refuser un appel, puisque le jouet est aussi un kit piéton.

Quid de ses caractéristiques ?

  • Largeur : 150 mm – Hauteur : 198 mm
  • Profondeur : 80 mm – Poids : 325 g
  • Haut-parleurs de type Neodymium
  • Sensibilité de 110 dB par volt à 1kHz
  • Impédance: 32 Ohms
  • Puissants algorithmes DSP
  • Technologie NFC intégrée
  • Réponse en fréquence: 10Hz – 20kHz
  • Panneau de commande tactile
  • Bluetooth 2.1
  • 1 batterie Li-lon 800mAh
  • Communications mains-libres
  • Arceau en alliage
  • 349€

C’est pour qui ?

Clairement, il s’agit d’un produit destiné à la fois aux audiophiles comme aux amoureux du design. Plus accessoirement ceux qui saturent des designs typiques et voyants des casques actuels. Inutile d’être un expert en audio pour profiter de ce produit, nous sommes en plein sur le secteur de l’high-tech tant il est bourré de capteurs.

La nuance reste qu’il n’est pas accessible à toutes les bourses, haut-de-gamme et designer de renom obligent.

Pourquoi c’est bien

  • On a envie de dire, parce que c’est joli (mais bon, on se doute que le design ne plaira pas à tous). D’allure mixte, solide, élégante et sobre, il s’ajuste et dispose d’un arceau confortable. Niveau design, Stark a fait le choix de la discrétion avec un noir mat. Inspiré de la biologie humaine, deux virgules d’acier consolident l’architecture du casque, comme le feraient les os et articulations. On accède de façon pratique à la batterie, en soulevant simplement un cache magnétique côté gauche.
  • Côté mise en route, aucun problème à déclarer, du moment où vous savez comment allumer le bluetooth ou la NFC sur votre téléphone. Au pire, un mode d’emploi très clair est fourni avec le Zik.
  • Sa dalle capacitive offre un accès particulièrement intuitif permettant de changer les chansons, de moduler le volume ou de prendre un appel en un glissement de doigt. Notons que cela donne une certaine prestance à l’utilisateur, un détail.
  • Il est possible de le contrôler le casque via une application gratuite iOS et Android. L’idée est amusante et prodigue un bon panel de fonctionnalités. L’effet Parrot concert hall permettra de changer d’ambiance, le Zik est doté d’algorithmes DSP qui permettent de percevoir le son comme s’il venait de devant vous. Techniquement, on joue sur la spatialisation et le rendu acoustique grâce à un angle allant de 30° à 180°. Distrayant.
  • La réduction sonore est un argument de vente du produit et s’avère efficace (traduction, attention aux voitures en usage urbain). Le casque profite précisément d’une technologie d’annulation de bruits parasites via un système de contrôle actif composé de deux microphones situés à l’extérieur du casque. Ils analysent les bruits résiduels et les annulent grâce à des ondes sonores opposés. On élimine ainsi jusqu’à 25db parasites.
  • Particularité du Zik, sa fonction main-libre. On appréciera la gestion du double appel et la présence d’un capteur de pression/vibration. Il détecte les vibrations de la mâchoire pour ne transmettre que votre voix et non les bruits avoisinants. Doté d’un double microphone directionnel, on n’oublie donc pas de jeter son chewing-gum avant une conversation …
  • Parrot joue la carte de la pérennité, en présentant ce casque comme un investissement. En effet, il n’est pas figé en l’état puisque son firmware accepte les mises à jour. Par exemple, on peut imaginer moduler la sensibilité du capteur de présence ou implémenter le temps restant pour la charge de la batterie.
  • Côté son à proprement parler, on est clairement sur un rendu qualitatif, équilibré et sans distorsion flagrante. En résumé, les basses ne sont pas survoltées et les aigus loin d’être criards. A moins d’être un audiophile bien plus qu’aguerri, il satisfera aisément ses utilisateurs.

Pourquoi ça aurait pu être mieux

  • Le packaging nous à quelque peu déçus, en effet, rien n’est prévu pour le transport alors que ce casque se revendique comme nomade. Seule une housse en tissu est fournie, autant dire rien qui ne protège réellement le casque. La housse rigide (designée par Stark) n’aurait pas été un luxe.
  • Que le design plaise ou non, on aura beau dire,  325 grammes, ce n’est pas léger sur la tête, d’autant plus si vous portez le Zik durant une longue durée. Les oreillettes sont confortables mais ont tendance à devenir gênantes, particulièrement car elles tiennent chaud. Remarquez, l’hiver approche, on va peut-être finir par mettre cet argument dans les ‘pour’.
  • Le capteur de présence est extrêmement sensible et coupe inopinément la chique à votre musique sans réellement de raison. Une bousculade dans le métro et vous voilà de retour à la vie réelle. Toutefois, le problème est parfaitement réglable grâce à une MàJ du firmware. Une application sous Windows Phone ne serait d’ailleurs pas un luxe.
  • Il est agaçant de devoir passer par une application tierce pour profiter entièrement de l’objet, particulièrement car celle-ci manque encore d’ergonomie. Si certaines fonctions sont amusantes, le terme indispensables ne leur sied guère. En somme, on se lasse rapidement.
  • Les technologies NFC ou le bluethooth sont sympathiques et bien pratiques. Le son est limpide bien qu’un peu atténué, disons de bonne facture. Si les basses, médiums et aigus sont respectés, rien ne vaut une bonne liaison filaire.
  • Côté autonomie, inutile de dire que le bât blesse, mais n’est-ce-pas le pendant de tout appareil disposant d’une batterie amovible ? Si vous pouvez en acheter une seconde pour faire l’appoint, elle ne se rechargera qu’au sein du casque, longuement, via microUSB. Autant dire inutile. L’autonomie est un point critique, la journée ou voyage est difficile à tenir avec le Zik, tout comme votre Smartphone qui subit la NFC, le Bluetooth et l’application de plein fouet. Vous pouvez certes passer par le filaire, mais c’est dire adieu aux commandes vocales et fonctionnalités qui finalement, justifient le prix de l’objet.
  • Justement, en parlant de prix, le citer suffit à saisir, 350€. Même si de nombreux et sans doute moins bons produits sont dans une gamme tarifaire similaire, il faut tout de même les sortir du portefeuille.

Ça nous a étonné

Le Zik intrigue, ça ne fait aucun pli, résultat il est passé entre toutes les mains de la rédaction et globalement, il a énormément plu. Il est rare que nous soyons unanimes, si les défauts pointés sont loin d’être oubliés, la note globale de ce casque reste des plus satisfaisantes.

Et alors, j’achète ?

Le Zik remplit dûment son office, si tant est qu’il lui reste de l’énergie. Vous l’aurez compris l’autonomie nous fait tiquer. Toutefois, il est important de noter que les mises à jour du firmware en font un objet évolutif, qui sera encore viable d’ici plusieurs années. Ce qui justifie en partie son prix, autre point décisif de la décision d’achat.

Esthétique et foncièrement high-tech, c’est un achat/cadeau qui se médite, certes, mais qui satisfera les futurs acquéreurs. N’oubliez pas, le Père Noel peut se révéler généreux …

no images were found

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai acheter aussi ce casque, et franchement, je ne regrette pas du tout mon achat !
    Le défaut que je pointerais, plus que l’autonomie, c’est le fait que parfois la musique (et du coup aussi parfois les appels) se coupe toute seule, des fois 3/4 fois de suite. Peut être cela vient t’il de mon casque ou ça sera corriger par une mise a jour
    Après le son est super, la réduction active du bruit est très efficace, bref si vous avez les moyens, foncé 😉

  2. Bon je l’ai depuis 3 mois : niveau autonomie 6 h maxi même sans le réducteur de bruit (18h selon parrot : à quel niveau sonore :2??)
    Niveau confort = galère : tiens pas bien pas de resserage possible et ne parlons pas de la position couchée un vrai casse tête ( sans jeu de mots : on sait pas comment le mettre car tient pas)
    Par contre tactile top ne pas bailler car s’arrête et c’est chiant
    La housse on s’en fout
    Le reste Ben bien mais comme il y a rien d’autre à dire n’en peux mieux faire car bonne idée mais pas ergonomique pour une utilisation régulière

  3. Toujours en avance gizmodo… Le casque est sortie il y’a plusieurs mois et même des sites pas du tout orienté high tech en ont fait des tests depuis longtemps.
    Merci donc d’essayer de faire des tests au moment des sorties parce que ça bouge vite la technologie, vous devriez le savoir…

  4. I i’m 29 years of age and Now i’m gets interested these earphones. Not basically are they cute, but they can fit my brain properly. The sound is also great! I have experienced them for ninety days now without the need of problems and To get the cheapest them to be able to anyone of all ages.

  5. Hello there Nice blog site. Would you like to guest publish in my own sometime? If so please let me know via e mail or perhaps answer this particular opinion simply due to the fact I subscribed to notifications and definately will realize should you.

  6. This is very interesting, You are an excessively skilled blogger. I’ve joined your rss feed and sit up for in the hunt for extra of your wonderful post. Also, I’ve shared your site in my social networks

  7. The writing methods used in your article were refreshing. I wish more writers would take the time to actually research what they write, and improve their skills before posting to a forum, blog or website.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité