Le code-barre, énième faille de sécurité à l’aéroport

Le code-barre, énième faille de sécurité à l'aéroport

Le code-barre, énième faille de sécurité à l'aéroportLorsque vous préparez un voyage en avion, votre billet d'avion contient la plupart du temps un code-barre, plus ou moins complexe. Son utilité est multiple, permettre de regrouper les informations du vol et du passager, faire gagner du temps lors des divers contrôles de sécurité... mais il offre aussi une faille conséquente.

Aux Etats-Unis existe un système permettant à certains passagers d’effectuer les contrôles de sécurité plus rapidement, le PreCheck. Généralement réservé aux grands voyageurs, ce système permet de gagner un temps précieux lors du passage de douane. Malheureusement, l’éligibilité à PreCheck est inscrite dans ce code-barre et ce sans même être crypté.

Dans ce code-barre, on retrouve diverses informations concernant le passager, le vol, le siège et en toute fin, le droit au PreCheck. Aini, avec un simple lecteur de code-barre – nombreuses sont les applications pour smartphone le permettant – un passager peut savoir à l’avance s’il devra ou non se conformer à tous les contrôles. Mais un individu malveillant pourra facilement modifier ce code à barres pour se faire passer comme ayant droit au PreCheck et, pourquoi pas, tromper les systèmes de sécurité.

Il est donc urgent de modifier ce système, en vérifiant par exemple que le code-barre présenté par le passager soit semblable à celui de leur base de données et/ou en cryptant les informations dudit code-barre.

[slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. je sais pas si tu as remarqué, mais il y a quelques temps, sur internet, les gens se plaignaient de tout ces morveux qui écrivaient avec du « langage sms » …
      bizarrement, quelques temps après, on en voit presque plus, en revanche, y’a une nouvelle vague de pseudo justiciers de l’orthographe qui débarquent et qui reprennent toutes les petites erreurs, coquilles, ou meme couilles …

      alors, qu’a l’époque on leur criait : ouvre ton dictionnaire …

      ces c*ns, ils l’ont fait, et maintenant, on a plus le droit de faire une faute de frappe….ou d’utiliser un vocabulaire « old-school » (crypter, on sait tous ce que ca veut dire, on s’en fout que ce soit peut-etre pas la définition exact…. quand tu root un android, tu le racines ? … )

      Que les users ce focalise sur la news, le message, l’info, le fond …et pas nécessairement sur la forme, sauf si c’est écrit avec des moufles … mais merde a la fin, ca ne dénature pas l’info pour autant !

      (un petit coup de gueule qui sera lu par une poignée d’internautes, mais coup de gueule quand meme)

      1. Le truc ici un gars, c’est que ces articles sont censés être rédigés non pas par des internautes lambda mais par des gens payés (au lance-pierre ?) pour ça. Donc des gens censés être un minimum compétents dans leur métier, à savoir l’écriture.
        D’accord il ne doivent pas être tous journalistes mais je pense tout de même que le minimum serait d’éviter les fautes de français grossières. Je ne parle pas de cet article en particulier mais de l’ensemble du contenu de Gizmodo. On relève pratiquement une faute par article. Souvent c’est une faute de frappe (un caractère en trop ou manquant) mais il arrive trop souvent que ce soit une faute d’orthographe, de grammaire ou carrément de conjugaison.

        Alors bon, je comprend que ça gène certains de voir des commentaires sans rapport avec le sujet, juste sur la forme, mais si on ne dit rien, dans 2 ans Gizmodo est rédigé entièrement en SMS ou dans une langue cherchant à s’approcher du français. Mine de rien ça fait aussi partie de l’identité nationale l’orthographe …

  1. Dans le cadre de mon boulot – et je pense que c’est le cas de beaucoup de lecteurs ici – j’envoi plusieurs mails par jour. Et même s’il y a très peu de destinataires, je prends au moins le temps, par respect pour eux, et pour ne pas passer pour un guignol, de le relire afin d’enlever les fautes de frappes, car je sais qu’il restera toujours une ou deux fautes d’orthographe.
    Ici, on parle de personnes dont le métier est de poster des articles lus par des centaines de personnes. Je pense que le même principe est raisonnablement applicable.
    Relisez-vous !

  2. I intended to compose you this very small remark so as to thank you so much the moment again about the lovely thoughts you have featured here. This has been surprisingly open-handed with people like you to offer freely exactly what a number of us might have offered as an electronic book to generate some money for themselves, particularly considering the fact that you might well have done it in case you desired. These smart ideas in addition acted to be a fantastic way to be sure that other individuals have the identical interest much like my own to understand more and more with regard to this issue. I know there are lots of more pleasant periods up front for those who scan your website.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité