Mouvement perpétuel : la machine qui gaspille l’énergie

machine  gaspillage perpétuel énergie

Voici un projet artistique qui vous laissera sans voix. Il s’agit d’une machine à gaspillage perpétuel d’énergie. Oui, à notre époque, c’est choquant. Mais ici, c’est de l’art, c’est justement fait pour éveiller nos consciences. Regardez son fonctionnement…

Le principe est simplissime. Un ascenseur ouvre ses portes au premier étage. Le mouvement de la porte actionne un mécanisme situé au deuxième étage grâce à un système de cordes et de poulies. Ce système a pour fonction d’appuyer sur le bouton d’appel de l’ascenseur. L’ascenseur monte donc au deuxième étage, ses portes s’ouvrent et un système identique entre à son tour en mouvement pour appuyer sur le bouton d’appel de l’ascenseur se trouvant au premier étage. L’ascenseur repart donc en ignorant qu’il est pris au piège d’une boucle infernale.

 

Le pire dans ce système, c’est qu’à l’intérieur de l’ascenseur se trouve une sorte de calculatrice qui enregistre le nombre de kilojoules gaspillés par cet ascenseur. Et cela va encore plus loin, puisque cette addition énergétique est inscrite sur un rouleau de papier qui descend directement dans une poubelle. Bref, c’est un beau gâchis superbement illustré. [Webinapage]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et après ca prétend vouloir économiser les énergies et ce la joué écolo pour la planète, je suis Sure, que avec l’énergie gaspillé sur une durée d’une semaine, y’a de quoi alimenté correctement un foyer du tiers monde pour un mois en électricité,
    Il utilise surement les escaliers la bas….

  2. ça me fait penser à la synagogue de la vile ou j’habite il y a un ascenseur qui fonctionne perpétuellement pour ne pas avoir a appuyer sur le bouton pendant shabbat (parce que bouton = éteincelle = feux) donc interdiction d’actionner un truc electrique

    1. c’est une blague, j’espère.
      t’as une idée du nombre de contacteurs électriques il faut pour un simple ascenseur entre deux étages, qu’il soit « automatique » ou non ? Et quid des charbons dans les moteurs (je ne vois pas les moteurs être brushless)
      c’est qui le génie qui a pondu cette idée ? en fait je crois que c’est l’installateur de l’ascenseur le génie… « pas de bouton = pas d’étincelle » MAIS LOL

      1. Mais what de fuck ? Premièrement, le concept de l’ascenseur pour shabbat n’est pas la même chose : c’est un ascenseur « automatique » dans le sens où il monte tout seul tous les étages pour, à la fin, revenir au rez-de-chaussée et recommencer, afin de permettre aux personnes qui ne peuvent pas prendre les escaliers et qui ne veulent pas pour autant transgresser le shabbat de monter quand même.
        Deuxièmement, @wat, tu n’as aucune idée du problème des « étincelles » dans le judaïsme, donc c’est pas la peine de critiquer sans s’y connaître. Et les ascenseurs de shabbat ont aussi des boutons, ce sont des ascenseurs comme les autres auxquels on rajoute un dispositif de contrôle autonome et programmable.

  3. Il s’agit d’une démarche artistique destinée à faire réagir, le but n’est pas de gaspiller l’énergie pour le plaisir!
    Ledog en plus d’être à moitié analphabète je te trouve très impoli, je sais que tout le monde à le droit de s’exprimer mais là je ne peu m’empêcher de réagir.

  4. @Sephirothff, l’art doit-il servir à quelque chose ? Ce qui n’est pas utile n’a pas le droit d’exister ?

    Il faut simplement imaginer cette oeuvre comme la version sculpturale d’un article ou d’un reportage sur le gaspillage dans la société moderne. Arte aurait fait un documentaire de 50min sur l’énergie gaspillée par un Français moyen, qui vous aurait poussé à réfléchir sur votre propre consommation pour vous pousser à changer vos habitude. L’auteur de cette oeuvre vous pousse directement à réfléchir par une illustration très visuelle de nos abus. C’est tout aussi efficace.

    D’ailleurs, le simple fait que vous commentiez (et que je commente) sa création montre bien que l’invitation à la réflexion sur le sujet est passée.

    PS :  » tu n’as aucune idée du problème des « étincelles » dans le judaïsme » cette phrase m’a fait mourir de rire et illustre à elle seule l’inadéquation des religions avec le monde moderne, non pas que leurs propos soient mauvais mais les gens qui l’applique au sens littéral en viennent à de telles absurdités, bien loin des idées philosophiques régissant la vie en communauté développées par les fondateurs des religions…

  5. Si ça c’est de l’art alors la moindre chose créée par la main de l’homme peut-être considérée comme telle. Non ce n’est pas de l’art, il ne suffit pas d’assembler trois bouts de bois et d’y accoler un concept sorti du cerveau nébuleux d’un mec chargé à la coke ou au cana pour en faire une oeuvre d’art.
    Ce n’est pas non plus parce que 3 clampins bobos, autoproclamés spécialistes de l’art moderne se sont évanouis devant cette merveille que ça devient de l’art.

    L’art moderne c’est pour moi un moyen pour des gens qui n’ont aucune sorte de talent, de vendre de la merde hors de prix en se prenant pour des génies. Le pire c’est que dans tout ce cas de glandus, il existe de vrais artistes qui galèrent 20 fois plus pour se distinguer et être reconnus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité