Test : Nokia Lumia 920, le poids lourd des Windows Phones ?

Nokia Lumia 920

Nokia Lumia 920Nokia a tout misé, ou presque, sur le cheval Windows Phone 8. D’ailleurs, ses Lumia 920 et 820, disponibles depuis quelques jours dans le commerce et chez certains opérateurs, en sont la preuve. Pour le moment, c’est le Lumia 920, le modèle dit “haut de gamme”, qui va nous intéresser.

Non pas que le Lumia 900 nous ait déçu. Mais il faut dire qu’on s’attendait à quelques chose de moins prévisible, sans doute de plus agressif. Le Lumia 920 semble de prime abord représenter la version boostée du Lumia 900 qu’on attendait. Vraiment ?

C’est quoi ?

Le Lumia 920 est LE smartphone du moment de Nokia, alignant des caractéristiques techniques plutôt bluffantes : écran PureMotion HD+ 4,5 pouces (résolution 1280 x 768 pixels, 332 ppp, luminosité de 600 nits, taux de rafraîchissement 60 Hz), processeur dual-core Snapdragon S4 cadencé à 1.5GHz, 32Go de mémoire interne, utilisation des technologies NFC, de chargement sans fil Qi, Bluetooth 3.0, batterie 2000 mAh, compatibilité HSPA+/LTE, etc. Sur ce coup là, le constructeur Finlandais a décidé de ratisser large, et c’est tant mieux.

Reste que le prix du Lumia 920 est fixé à 649€ dans sa version nue.

Ce qu’il faut retenir de Windows Phone 8, son OS :

Windows Phone prend la succession directe de Windows Phone 7.5. Et contrairement à ce qu’on aurait pu penser, une fois en main, Windows Phone ne révolutionne pas les codes posés par Microsoft au fil des anciennes versions de sa solution mobile.

N’allez pourtant pas croire que ce Windows Phone 8 ne nous a pas tapé dans l’oeil. Il déploie en effet quelques nouveautés dont on aurait désormais du mal à se passer désormais. Vous voulez quelques exemple ? Bien : les vignettes, interactives et redimensionnables qui autorisent la création d’un « bureau » à son image, l’écran d’accueil (enfin) en mesure d’afficher les mentions, la gestion des processeurs multi-coeurs, la disparition de l’usine à gaz Zune pour gérer ses contenus multimédia, Internet Explorer (sic, le navigateur est VRAIMENT probant !), le “coin des enfants”, qui fera la joie des parents dont les bambins empruntent régulièrement le smartphone.

On aurait également pu évoquer Data Sense, une technologie qui va permettre de réduire la consommation des données lors des sessions de surf sur la toile, mais les opérateurs français n’ont pas désiré voir Microsoft déployer cette fonction dans l’hexagone. Pensez donc…

Pourquoi c’est bien :

  • Nokia le sait : il a frappé un grand coup avec l’écran de son Lumia 920. La technologie PureMotion HD+ fait des petits miracles, et donne l’impression d’avoir devant soi un Windows Phone 8 bien contrasté et fluide au possible. Le fait que l’écran soit en mesure de tenir un taux de rafraîchissement 60 Hz n’y est sans doute pas pour rien. Et bien que le rendu de l’écran 4.5” du Lumia 920 n’est franchement pas des plus naturels, il a au moins l’avantage d’être lumineux et chaleureux. Terminons sur ce point en précisant que l’écran est protégé grâce à la technologie Gorilla Glass 2 de Corning. Il va vraiment falloir être peu soigneux pour le rayer !
  • Le Lumia 920 est un bel objet, solide une fois en main. En fait, il s’inspire des courbes racées du Lumia 900, lui même inspiré du Lumia 800. Et c’est d’ailleurs une excellente idée, appuyée par le fait que le smartphone va en plus se voir décliné en 5 coloris différents. Mention spéciale à la version blanche, que nous avons eu l’occasion de tester, vraiment réussie de notre point de vue. Voilà un objet qu’on aura pas honte de poser sur la table lors des repas d’affaire/entre amis. Et puis, les 3 touches physiques qui l’entourent (Power, Volume et Camera) ne cassent pas ses lignes outre mesure.
  • Le Lumia 920 s’appuie sur un OS puissant, optimisé, qui malgré son manque d’applications permet une utilisation aussi bien personnelle que professionnelle, et ce sans accuser aucun manque sérieux. Et bien que Microsoft “interdise” la customisation de son Windows Phone 8 comme un Google autorise la personnalisation d’Android, Nokia a tout de même eu la permission d’intégrer quelques applications, et pas des moindres. Maps, pour commencer, qui ferait passer un Apple Plans pour un plan dessiné sur un bout de nappe, entre le café et l’addition. Drive, qui va remplacer un GPS ou encore Explore, qui joue du principe de réalité augmentée, et pourra vous guider d’une manière rapide et précise où que vous soyez. A Paris, nous l’avons adopté sans trop de mal : mettez votre Lumia 920 en mode appareil photo avec Explore, il scanne les points d’intérêts aux alentours, cliquez sur celui qui s’intéresse, et Maps prend le relais pour vous guider. Simple et efficace !
  • La synergie entre Windows Phone 8 et Windows 8/RT permet au Lumia 920 d’être immédiatement reconnu par les nouveaux ordinateurs. De ce fait, on pourrait comparer ce nouveau couple à un ravageur iOS/OS X. Les données se synchronisent automatiquement une fois les réglages faits, et c’est un régal de voir l’interface de Windows Phone 8 continuer au travers du Metro de Windows 8. Et inversement.
  • On n’évoquera pas encore la question du capteur photo intégré au Lumia 920, MAIS il faut bien avouer que son stabilisateur optique (et non numérique, comme c’est le cas avec les autres smartphones) détonne. En grossissant le trait, on dira que ce stabilisateur va permettre de capture des photos et vidéos sans que le résultat ne transpose vos tremblements. Essayez de trembler un peu en prenant un cliché/une vidéo avec un iPhone 5, puis tentez la même expérience avec le Lumia 920 : le résultat est sans appel, et le second lamine le premier sur le sujet, en étant en mesure de sortir des résultats largement exploitables.
  • On peut dire que Nokia joue la carte du sans fil et du cloud avec son Lumia 920. Le smartphone est à la fois compatible avec la future norme 4G, avec un système de chargement sans fil, et se voit complèté par le service Skydrive de Microsoft, qui va lui conférer 7Go d’espace de stockage supplémentaires.
  • Les plus fortunés ayant 389€ à dépenser pourront s’amuser avec la nouvelle enceinte JBL Power Up MD-100W, qui va être compatible NFC. De ce fait, si vous lancez un titre musical sur votre Lumia 920 et que vous l’appairez avec l’enceinte, le son va automatiquement sortir de cette dernière que vous la frôlerez avec le smartphone. C’est gadget, mais après tout, pourquoi s’en priver ? Sinon, JBL a également sorti une enceinte JBL Play Up MD-51W, également NFC, vendue au tarif déjà plus abordable de 189€.

Pourquoi ça aurait pu être mieux :

  • Et voilà qu’on aborde la sensible question du poids du Lumia 920. C’est malheureux à dire, mais sur ce coup, Nokia s’est un peu manqué. Son Lumia 920 pèse en effet 185g (pour des dimensions de 130,3 x 70,8 x 10,7 mm). Lancé comme ça, ça pourrait sembler honnête, mais tenu en main, il a bien du mal à se faire oublier. C’est bête à dire, mais oui, il pèse bien son poids. Maintenant, jetons un oeil aux poids des smartphones concurrents : l’iPhone 5 d’Apple ne dépasse pas les 112 g, le Galaxy S3 de Samsung les 133 g, le Galaxy Note 2 les… 180 g ! Pour sa défense, son poids va s’expliquer du fait de son format unibody et  de la large batterie 2 000 mAh qu’il embarque.
  • Non, vraiment, inutile d’insister, Nokia n’est pas décidé à implanter le moindre port microSD dans ses smartphones Lumia. Le 920 ne fait évidemment pas exception à la règle. Et en même temps, les 32Go octroyés de base, auxquels on pourra rajouter les 7Go de Skydrive (vous savez, la solution de stockage dans les nuages de Microsoft très pratique, mais encore sans doute trop méconnue !) devraient satisfaire la majorité des utilisateurs.
  • Les écouteurs de type intra-auriculaires proposés avec ce Lumia 920 ne sont pas aussi pathétiques que les EarPods d’Apple livrés avec chaque exemplaire d’iPhone 5, mais c’est toutefois loin d’être folichon. Et qu’importe si Windows Phone 8 apporte un système d’équalizers personnalisables !
  • La faute n’incombe pas à Nokia directement, mais le marché d’applications de Windows Phone 8 fait toujours grise mine. Les manquements sont bel et bien là, et on est encore loin de frôler l’exhaustivité d’un App Store d’Apple ou d’un Play Store de Google. Les gamers auront de quoi faire un temps avec la sortie suivie des blockbusters (Angry Birds Star Wars dernièrement), des jeux compatibles Xbox Live, mais là encore, c’est loin d’être la joie si on désire jouer à des jeux de qualité sans payer. Et que dire de l’absence d’un équivalent à VLC, des applications Dropbox ou Instagram pour ne citer que ces deux poids lourds ?

Ça nous a étonné :

Oui, l’appareil photo du Lumia 920, estampillé PureView qui plus est (on n’est pas encore à 41 megapixels, mais bon…), va être en mesure de très belles choses. Mais comme l’a lui-même confessé Xavier Des Horts, le directeur de la communication de Nokia France, sur Twitter, le smartphone n’est pas encore tout à fait optimisé de ce côté là. Ainsi, si il jouit d’une superbe technologie lui permettant d’assurer en basse luminosité (merci à l’ouverture f/2.0), il traîne encore un peu la patte sur la question des photos prises en plein jour. Et oui : le Lumia 920, à vouloir en faire trop, a tout simplement tendance à accuser une petite faiblesse sur la question de la netteté. Allez, on attend un correctif software d’ici peu !

Ça nous a étonne (bis) :

Le système de chargement sans fil Qi (une nouvelle norme qui fera sans doute écho) n’est pas si indispensable qu’il pourrait en avoir l’air. En fait, c’est plutôt que le système en lui-même est onéreux : comptez environ 70€ pour un socle de chargement seul, et près de 90€ pour ce socle accompagné d’une sorte de petit coussin Fatboy. C’est joli, mais après tout, on est bien habitué à recharger ses appareils en passant par un bête câble (microUSB en l’occurence avec ce modèle) à quelques euros.

Ça nous a étonné (ter) :

La batterie 2 000 mAh fait des petits miracles. Que vous ayez ou non pour habitude de forcer sur les 3G et WiFi, vous ne pourrez qu’être charmé par ce smartphone qui vous invite à l’utiliser sans relâche, dans les transports, au bureau, etc., et qui ne va pas venir vous implorer de le recharger toutes les demies journées. Nos collègues de Gizmodo.com nous ont confirmé que le couple LTE/WiFi appliqué au Lumia 920 ne le faisait pas flancher, même après une journée d’utilisation intensive. Voilà qui est prometteur !

Et alors, j’achète ?

Le seul véritable défaut inhérent à ce Lumia 920 se trouve dans son poids, supérieur à celui d’un Galaxy Note 2. Mise à part ça, la firme finlandaise nous prouve qu’elle arrive encore à faire de bien jolis produits à la finition impeccable, et à l’autonomie robuste (on a du mal à voir quel smartphone, mise à part le DROID RAZR MAXX HD, pourrait lui tenir tête sur ce point). Rajoutez à cela l’efficacité des services Nokia implantés au smartphone et son capteur photo probant. Et puis, Windows Phone 8 lui permet également de répondre à la plupart des demandes de l’utilisateur « particulier ». L’utilisateur « pro », lui, du fait de la cohésion entre les outils de Microsoft (Skydrive, suite Office, etc.), pourra sans doute faire de ce Lumia 920 son outil de travail de prédilection. Combiné à un terminal sous Windows 8/Windows RT, on imagine bien qu’il y a désormais de belles choses à faire.

[nggallery images=9 id=63]

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :