Israël et Gaza bombent le torse sur Twitter

idf gaza

Vous en avez entendu parler à la télé, sur les radios… Israël a lancé une offensive militaire sur Gaza. Mais saviez-vous que cette guerre a été déclarée avec un simple tweet ? Et maintenant, les porte-paroles militaires de ces deux pays du Moyen-Orient s’insultent sur Twitter... en anglais.

Après avoir explosé la voiture transportant le chef du hamas Ahmed Al-Jabari, Israel a annoncé au monde entier que cette attaque faisait partie d’une offensive plus large baptisée « Pillars of defense ». Le compte Twitter de l’IDF (Israel Defense Forces) a expliqué à ses 66.000 followers le comment et le pourquoi de cette campagne, parlant de self-defense, et affirmant que « toutes les options sont sur la table. Si nécessaire, l’IDF est prête à envoyer des hommes sur le terrain à Gaza. »

Forcément, le Hamas  a sorti son ordinateur et y va de ses menaces de vengeance. Avant, ce genre de chose se passait sur des téléphones sécurisés entre deux capitales. Aujourd’hui, l’IDF utilise Twitter pour diffuser des vidéos de l’attaque aérienne qui a tué le chef du Hamas, et invite ses followers à consulter leur compte Flickr, où ils posteront des mises à jour sur la guerre en cours.

Peut-être que tout ça est un peu déplacé. Peut-être que c’est mal d’annoncer une chose aussi grave qu’un guerre sur Twitter. N’oublions pas qu’au bout des 140 caractères, il y a des morts. Ce réseau sert normalement à enquiquiner les blogueurs, et à lire des ados qui se plaignent de leur papa. Peut-être. On peut se demander à quel moment la guerre s’est mise à imiter les fans de Selena Gomez en colère ?

Tags :