Facebook censure à nouveau une photo

Facebook censure

Facebook censureOn censure à nouveau chez Facebook. Mais voilà, cette fois, l'acte de censure semble déjà bien plus motivé !

Facebook a récemment été épinglé en train de censurer une photographie présentant une demoiselle dans son bain les coudes à l’air. Les coudes, et pas les seins. Pris sur le fait, le réseau social a depuis présenté ses excuses, et a remis le cliché en ligne.

Pour autant, Facebook est à nouveau taxé de censeur par le magazine pour hommes Zoo Weekly, après avoir supprimé l’une de ses photos présentant une femme coupée en deux (ce n’est pas sale), sous-titrée d’une question demandant grosso-modo quelle partie vous préféreriez.

Facebook se défend de sa censure du fait du caractère offensant du cliché, de la question posée sexiste, et de certaines réponses au sujet (les commentaires, quoi) « inacceptables et blessantes envers les femmes ».

Et l’on rentre de plein pied dans le débat de la censure et des limites de la liberté d’expression sur la toile et en général. Votre avis sur la question, peut-être ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. A côté de ça, ils laissent ouvertes toutes les charmants pages du genre magnifiques « blagues » sur le viol, voire certaines à la limite de la promotion des violences conjugales et du viol. Serait temps que Facebook reconnaisse le sexisme pour ce qu’il est. Oh, et j’oubliais, bannir tous les trolls qui trouvent ça hilarant d’aller insulter des personnes handicapées, etc etc.

  2. Supprimons les photos se moquant des personnes handicapés sur FB, cela peut les atteindres.
    Supprimons les photos des hommes qui sont coupés en 2, ou qui sont à poil, cela peut porter atteinte à leur image.
    Supprimons les trolls et les mêmes, cela peut porter atteinte.

    Clairement, facebook commence à montrer un peu trop son pouvoir. Vivement qu’ils coulent.

  3. Et on peut se poser une autre question :

    Si le modèle était un homme, aurait-on parlé d’image blessante envers les hommes, bref, de sexisme ?

    1. Oh, la sempiternelle carte du double standard…y’a juste un petit détail qui échappe à tous ses utilisateurs : malgré le fait qu’on commence à voir apparaître ce genre de pubs, les hommes ne sont que très rarement objectifiés. C’est les femmes qu’on voit à poil pour vendre un yaourt, une voiture, qu’on placarde de partout pour faire vendre, qu’on considère comme une marchandise. Alors c’est bien de vouloir protéger les hommes, mais faudrait ptet utiliser ses neurones pour savoir quand sortir un argument dans ce genre…

    2. (Et pour mieux comprendre le double standard : je te donne deux photos. Un homme blanc enchaîné, un homme noir enchaîné. Tu comprends que la première ne peut pas être considérée comme raciste, tandis que la deuxième peut tout à fait l’être, étant donné qu’il y a tout de même pas mal de racisme dans l’histoire, et que les noirs en ont été victimes pendant des siècles ? Bah voilà. Donc oui, le double standard existe, et il se base sur ce qui existe.)

  4. Au delà de la liberté d’expression, si censure il devait y avoir, elle ne devrait pas être faite par Facebook, qui fait une auto-régulation sans aucune légitimité.

  5. Autant je comprend que ce genre de sujet est puéril, autant quand on commence avec ce genre de censure on n’en finit plus. Facebook se lane dans une croisade sans fin qui va faire fuir ses adhérents … Google doit déjà se frotter les mains.

  6. Hey, attention ! vous n’avez pas l’air d’etre au courant:
    La vue d’un sexe d’homme ou de femme provoque la cécité immédiate chez les sujets de moins de quinze ans. De plus l’oeil se nécrose et la gangrène s’en suit qui oblige à l’amputation de la tête.
    Et parfois, l’amutation ne suffit pas !
    Arretez vos conneries ! C’est trop graaaaaaaaaave.

  7. Ils feraient mieux d’interdire les photos de maltraitance qui pourraient choquer les enfants!
    (De plus, la plupart sont des fake: maquillage pour fausses plaies…)

  8. @regulation: Facebook fait ce qu’il veut sur son site, si ils veulent censurer tes photos, ou les cendres, ils le font, car elles leur appartiennent et tu l’a accepté au préalable lors de l’inscription (si tu a facebook).

  9. Et se pose alors l’éternelle question, qui consiste à savoir si, au nom de cette fameuse liberté d’expression, on peut dire et faire tout et n’importe quoi. Un autre précepte dit également que « la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres »…

  10. La censure est inacceptable quelle que soit la justification proposée. En revanche c’est à chacun de se poser la question de savoir s’il est judicieux de montrer, d’imprimer ou de publier tout et n’importe quoi. Cela s’appelle le libre arbitre et demande un minimum d’intelligence…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité