Vers l’interdiction du kit mains-libres au volant ?

Parrot_MinikitNeo_01

Parrot_MinikitNeo_01Et si le kit mains-libres devenait interdit au volant ? Manuel Valls, ministre de l'Intérieur veut que le nombre de morts sur les route, en France, soit divisé par deux (et donc inférieur à 2000) d'ici 2020. Pour y parvenir une telle mesure pourrait être mise en oeuvre. 

Manuel Valls a récemment demandé au Conseil national de la sécurité routière (CNSR) – une instance qui ne s’était pas réunie depuis 2008 – de travailler sur des solutions, grâce auxquelles le nombre de tués sur les routes pourrait baisser fortement dans les prochaines années. L’interdiction du kit mains-libres au volant en est une. D’après une étude australienne, citée par la Ligue contre la violence routière, cet appareil multiplie par 3 le risque d’accrochage.

Mais il serait difficile de mettre en place une telle mesure, d’autant plus que ces appareils sont quasiment invisibles aujourd’hui. L’autre piste préconisée, notamment par l’association 40 millions d’automobilistes, est donc d’encadrer l’utilisation du téléphone au volant pour que cette pratique soit la plus sûre possible. Ainsi, les conducteurs pourraient par exemple avoir le droit d’utiliser leur terminal mobile uniquement via un système directement intégré à leur véhicule. De nombreux constructeurs proposent déjà ce type d’équipements.

Reste que cette décision appartient au CNSR. Ses conclusions sont d’ores et déjà très attendues.

[Ministère de l’Intérieur, 40 millions d’automobilistes, LVC ; photo : Parrot]

Tags :