Android 4.2 à la ramasse pour filtrer les malwares ?

Android malwares

Android malwaresIl semblerait qu'Android 4.2, la dernière version en date de l'OS mobile de Google, ne soit pas encore tout à fait au point pour contrer les malwares.

En effet, si Google se vantait d’avoir intégré à ce même Android 4.2 un système qui allait scanner de manière automatique les applications afin de déterminer s’il s’agissait ou non de malwares, dans la réalité, les résultats semblent assez décevants.

De ce fait, Android 4.2 ne serait en mesure de détecter que 20% des malwares qui vont lui être présentés, avec une nuance cependant : 0.5% des malwares se nichent au sein du Google Play Store. Alors dans un sens, on pourra dire que l’utilitaire d’Android à fait le job. Et pourtant, ce sont les 95.5% de malwares trouvés à l’extérieur du Google Play Store qui posent problème, et plus précisément dans des pays tels que la Chine, ou le Google Play Store n’est pas disponible.

Ces chiffres sortent d’une étude menée par Xuxian Jiang, professeur d’informatique à la North Carolina State University. Le professeur a testé 1 260 applications gangrénées de malwares sur une Nexus 10 équipée d’Android 4.2. Le scanner intégré à l’OS n’en aura détecté que 193, pour un taux de détection de 15.32%. Ensuite, Jiang a soumis l’antivirus en ligne Virus Total (détenu par Google), mais aussi les Avast, Symantec et Kaspersky aux mêmes menaces. Virus Total aura détecté 20% des menaces, les autres entre 51 et 100%. Ca se passe de commentaires.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[phonearena]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oula je sens arriver par millier la horde d’androgynes prêt a mettre Giz a feu et a sang suite a cet article… Je fais chauffer les pop corn, qui en veut?

  2. TROLL SPOTTED!!!!

    La plupart des utilisateurs n’utilisent que le Play Store parce qu’ils nee soupçonnent même pas l’existence des alternatives.

    Quant aux un peu plus avertis, ils savent pertinemment que ces stores alternatifs sont bourrés de malwares et autres MSTs.

    Alors plonger dans un volcan pour se plaindre de la chaleur… est-ce pertinent ?

    Donc non, ça ne se passe pas de commentaires.

  3. Il est donc interdit d’écrire une news sur Apple ou google, ou de commenter ces news, sans être taxé de pro/hater ? Pauvre monde, si on ne peut plus présenter d’infos sans que soit mise en cause l’objectivité

  4. @Gorcyn
    Vu de ta fenêtre sans doute mais comme précisé dans l’article: quid de ceux qui n’ont pas accès au playstore comme les chinois (qui représentent quand même un marché important, tu me l’accordera ^^)
    Après, faut bien dire qu’un antivirus même de qualité n’empêche pas un certain discernement de la part des utilisateurs.

  5. Dire du mal d’androïd c’est pas bien,nah!C’est comme si je disais que linux n’est pas parfait!
    Sans vouloir lancer un troll (mon oeil)
    Les Iphones qui prennent des appli en dehors de l’apple store ,ils risquent quoi et le système ,il détecte quelque chose?
    C’était juste une question sans troll inside .

  6. C’est pour ça que je n’ai pas d’Android.
    La non maitrise des Applis.

    Et est-ce un tort ?
    Si M. Google prome un internet libre en opposition à Apple et son iTunes. Il devrait proposer un internet propre aussi.
    0,5% de malwares sur Google Play, c’est 0,5% de trop.
    Et cela reste un frein au développement total d’Android. Les entreprises n’iront pas, et les Iphonautes déçus d’Apple n’oseront pas.

    1. C’est vraiment le motif qui te fait ne pas avoir Android ?
      Parcequ’il y’a 0,5% d’application (sans doutes porno) sur le Store qui sont contaminé ?
      Bah dit donc, c’est bien.
      Ne t’inquiètes pas pour les dev, c’est pas ça qui les empêches de venir hein, si tu as un minimum de cerveau tu ne pourra attraper un seul virus ou autre hein.
      Ah lala, cette Apple Maniac qui ont peur de choper des virus, les mêmes qui quand ils étaient sous Windows cliquaient sur les messages « vous avez gagné une voiture! » et s’étonnent d’attraper des virus.

  7. Les malware qui se trouvent sur le google play ne sont absolument pas du porno, bien au contraire, ce sont des applications qui bien souvent tentent de se faire discrètes, tentant souvent de se faire passer pour des version gratuites d’applications populaires, (reprenant parfois l’icone des version « lite » ou « free » des applications qu’on trouve sur l’appstore). Les gens pensant télécharger une démo de l’application en question se retrouvent donc avec une version pirate vérolé ou simplement une application ne fonctionnant pas, pensant que le problème vient de l’application ou d’un soucis de compatibilité. Mais c’est trop tard, le mal est fait. Bref, ces applications visent monsieur tout le monde, pas forcément conscient des risques et ne décortiquant pas forcément chaque informations de la page avant d’installer l’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité