Le point faible de la sécurité d’Amazon reste son service client !

shutterstock_89698885 - escrocs

shutterstock_89698885 - escrocsA l'approche de Noël, les plateformes comme Amazon sont totalement envahies. C'est donc assez embêtant de découvrir une belle arnaque qui permet aux individus mal intentionnés de récupérer vos commandes à votre place.

Si les systèmes informatiques sont globalement bien sécurisés, c’est bien souvent côté humain que la fiabilité subit de grosses lacunes.

Le service client d’Amazon témoigne d’une nouvelle faille de sécurité qui est, sans surprise, utilisée pour exploiter les comptes des utilisateurs. Est-il utile de préciser qu’il n’y a nullement besoin de posséder le mot de passe de la victime ?

Chris Cardinal n’est autre que la personne qui a détecté le problème et pas de la meilleure des façons. En effet, notre homme a commencé à recevoir des e-mails officiels d’Amazon à propos de diverses sessions de chat… dont il n’était pas l’auteur.

La méthode est simple, une personne se présentant sous le nom de ‘Chris Cardial’  a déclaré que son compte avait été piraté. Aussi, elle souhaitait obtenir derechef ses numéros de commande par le biais du service client, pour des questions de sécurité.

Le contrôle d’identité s’est limité à confirmer le nom complet et l’adresse de facturation. Le représentant du service client a donné les codes sans aucune résistance. La suite coule de source, armé des numéros, il suffisait de rappeller et d’indiquer par exemple ‘Je ne suis pas à cette adresse actuellement, pouvez-vous les envoyer ici ?’

Cardinal, n’a jamais reçu ses achats, mais a au moins révélé la faille, il est clair que le point faible de la sécurité d’Amazon reste son service client. Mieux vaut simplement suivre vos colis afin d’éviter toute mauvaise surprise…

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Chère Florence,

    Merci pour l’article, mais stp oublie le mot derechef…
    Dans la majorité de tes articles tu emplois cet adverbe, à croire que tu ne connais ce mot… En panne de synonyme 😉

  2. Sérieusement…

    Des articles de plus en plus inutiles, des propos tenant plus des rumeurs ou autre âneries, Florence dans 90% des cas quand je clique sur un de vos « articles » c’est pour y voir du contenu misérable. Changez de métier ou postulez chez Gala si vous ne faites que des titres du genre « 37 morts dans un crash d’avion sur la tour Eiffel » pour au final parler d’un jouet qui tombe dans un jardin.

  3. Merci à Florence pour cet article – sourcé et malgré la flemme de lire en anglais, ça vaut le détour.

    Je me demande pourquoi et comment se fait-il qu’il y a des gens obligés de lire Gizmodo.fr. Je comprends qu’ils se plaignent s’ils n’aiment pas ça, il y a des tas de sites web que, passé le moment de curiosité, j’évite de lire parce qu’à mon goût tout y est bon à jeter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité