Quelle est la limite entre un Troll et un Criminel ?

troll-face

troll-faceL'avènement du web est certes une bénédiction, il n'empêche que certaines dérives nécessitent la création de règles. Où se situe la limite entre un benêt de Troll et un criminel, entre mauvais goût et réelle menace ?

La question n’a jamais été aussi légitime. Tout le monde y va de son petit commentaire sur la Toile et sous couvert d’être planqué derrière un écran, les langues se délient.

Si un commentaire insultant ou idiot n’est pas la fin du monde, certains poussent le bouchon un peu trop loin et mériteraient sans doute une sanction ou du moins, un avertissement. Seulement, voici typiquement le genre de limite qu’il est délicat de tracer.

L’Angleterre se penche sur ces questions délicates par le biais d’un texte indiquant des lignes directrices inhérentes aux médias sociaux. Elles visent à informer la police et les tribunaux, en leur rappelant qu’il y a une différence entre un Troll de base et un criminel récidiviste.

« Ces lignes directrices provisoires ont pour but de trouver le juste équilibre entre la liberté d’expression et la nécessité de respecter le droit pénal. Elle font une distinction claire entre les informations qui s’élèvent au rang de menaces crédibles de violence, un harcèlement ciblé et les autres communications envoyées via les médias sociaux »

Des poursuites judiciaires sont peu probables si le message est rapidement éliminé, bloqué, non destiné à un large public ou s’il ne déborde pas d’un cadre tolérable ou acceptable dans une société qui soutient et respecte la liberté d’expression. »

Les instances et procureurs seront donc dans l’obligation de juger de la violence d’un propos de façon subjective. Cependant, certains axes sont esquissés, ainsi, sera considérée comme intolérable toute communication qui serait plus que :

  • Plus qu’offensante, choquante ou inquiétante
  • Plus que satirique, iconoclaste ou impolie
  • Plus qu’une opinion impopulaire ou démodée sur des questions graves ou futiles
  • Plus que des plaisanteries ou de l’humour, même si la remarque est désagréable ou douloureuse.

L’âge et la maturité de l’auteur seront également des facteurs pris en compte. Bref, les premières ébauches d’une législation sur le web font leur apparition, quoi qu’il en soit, il est clair que chaque message doit être traité au cas par cas.

Aux vues du nombre de commentaires sur le web, nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[Gigaom]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. On pourrait plutôt identifier les trolls en tant que tel, en les obligeant par exemple a porter une étoile jaune a coté de leur avatar, afin de les repérer plus aisément.

    1. Je crains que la suite de ce commentaire ne soit « puis pour les gazer » :/. Ce serait pas mal pour certains trolls, quand même. Ceux qui poussent vraiment le bouchon trop loin.

  2. repousser la faute sur certains en les rabaissant au simple rang de troll sans considérer les vérités derriere les maux acerbes est un trait carateristique de l’abruti. Cela est d’autant plus afligeant et meme carrement risible de voir une telle personne faire le plaidoyer de sa médiocrité. Mais mademoiselle si les critiques vous déplaisent autant allez donc rediger des catalogues chez ikéa! Mais je vous en prie n’utilisez pas gizmodo pour étalage de vos propres convictions, c’est un manque total de professionalisme et de maturité.

  3. trub : dans une dictature moins de délinquance, plus de sécurité etc …
    Pour la démocratie … Allume la télé … Ou alors va voir le journal indépendant pour barbu : YouTube !
    Tu as le choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité