Twitter Roach : un cafard Twitter peu ragoutant

twitter-roach

Je le reconnais : je suis de ceux qui pensent que les cafards font partie de ces choses les plus dégoutantes qui existent ; ces créatures semblent être capable de résister à peu près à tout ce que vous pouvez leur infliger : insectifuges, pièges à blattes, chaussure (ou chenilles de WALL-E) et même pour ceux qui ont tendance à recourir aux moyens les plus extrêmes, apocalypse nucléaire. En fait, il est dit que si vous en tuer un, dans les minutes qui suivent, vous verrez tous ses petits camarades rappliquer. Mais que peut-on faire : les cafards ont pour ainsi dire toujours existé, et devraient à priori encore être là quand nous n’y seront plus.

Et pour montrer à quel point ces insectes peuvent résister à peu près à toutes sortes d’injures, voici un concept intéressant (ou barbare) intitulé le Twitter Roach et qui se présente sous la forme d’un petit sac à dos porté par le cafard et qui est capable de recevoir des signaux sans fil personnalisés, et de transférer les signaux reçus en un stimulus qui est envoyé directement aux antennes de la créature… Je suppose que vous pouvez dire que cela fonctionne d’une manière similaire à celle d’autres cafards robotiques, sauf que cette fois-ci, nous avons un processeur Arduino à l’œuvre, qui permet de recevoir des signaux directement depuis Twitter.

Brittany Ransom est l’artiste derrière le concept de Twitter Roach, et selon elle, ce projet permettra d’examiner si les insectes sont capables de répondre à une surabondance de signaux externes de la même manière que les humains. Est-ce que les cafards sont en mesure de développer le même type de réponse sélective que nous? Espérons que non, ou ils finiront sans doute par être plus intelligent que nous ! Et je dois avouer que je détesterais vivre dans un monde géré par des cafards… quoique certaines personnes occupent déjà très bien ce rôle aujourd’hui.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité