Bugatti TypeZéro : rétrofuturiste

bugatti Type Zero

bugatti Type ZeroAlors que celle qui doit succéder à la Veyron se fait attendre, un designer Français a décidé d'imaginer la future voiture de course de Bugatti. Baptisé TypeZero, ce concept rétrofuturiste hérite d'une motorisation électrique. 

Marc Devauze s’est inspiré de la mythique voiture de course Bugatti Type 35 de 1920 lorsqu’il a imaginé cette étude de style. La TypeZero reprend en effet les lignes de son ancêtre mais aussi celles plus arrondies de la Veyron, tout en affichant un style épuré, minimaliste et sophistiqué, à l’image de la marque française.

Dépourvue de pare-brise avant, cette monoplace fonctionne grâce à quatre moteurs électriques, situés dans les roues de la voiture. Le concepteur n’a en revanche fourni aucune donnée technique. Quoiqu’il en soit ce modèle est très réussi, mais difficile de croire que Bugatti va s’en inspirer. Le constructeur a d’autres projets en cours et notamment la présentation d’une ultime Veyron au salon de Francfort en 2013, avec un moteur qui pourrait développer 1600 ch.

[WCF]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. On connait le « ça ne marchera jamais ».

      Rendez-vous en 2030 notamment pour contempler le système tout compris qu’utilise Venturi (la Volage avec 2 moteurs électriques intégrés dans chaque roue (pour suspension et propulsion)).

      Fini la pollution, les vidanges et autres bidules dépassés liés au 20ème siècle.
      On retrouvera enfin, après plus d’un siècle, la propulsion électrique, comme ce fut le cas dans le années 1900 avec la Jamais contente, qui déjà dépassait le 100 km/h sans utiliser de pétrole.

  1. Franchement elle a du style, j’ai l’impression de retrouver quelques traits de la nouvelle Alpine.
    Les moteurs électriques c’est pas une si mauvaise idée, ils génèrent beaucoup plus de couple que les thermiques « classiques » et affichent souvent de très correctes performances.

  2. La voiture ELECTRIQUE est une totale et complète ABERRATION ! Qu’on se le dise !
    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. Que vous ayez raison ou pas, faire des copier-coller de votre argumentaire sur chaque article au sujet d’une voiture électrique devient quelque peut ennuyant.
      Aujourd’hui le but de la voiture électrique est de réduire les émissions de CO2 directes et d’essayer de ralentir la consommation de pétrole en produisant de l’électricité avec d’autres ressources (genre l’uranium, même si ce dernier élément pourrait être remplacé par autre chose, bref). Les voitures électriques conviennent très bien pour de petits trajets urbains car elles peuvent être petites (petit moteur), elles sont beaucoup plus silencieuses que leurs cousines thermiques et surtout elles n’envoient pas directement leurs rejets dans la tronche des piétons. Le Renault Twizy et la Zoé en sont les meilleurs exemples. La Tesla model S, c’est autre chose, leurs voitures (chez Tesla) sont plus des démonstrateurs de technologie qu’un « vrai » producteur industriel (à peu de choses près et selon mon point de vue).

      La voiture électrique sera une aberration le jour où les constructeurs automobiles ne feront plus que ça.

    2. Wesh GROS lol pourquoi tu perd ton temps a défendre quelque chose qui n’est pas défendable. Si je peux économiser de l’argent sur l’essence par de l’électrique, j’achète ! l’économie faite servira a rendre ma famille un peu plus heureuse. Bonne Année a tous

      1. Eh, t’es au courant que tu viens de dire le mot « économie » sur un sujet portant le titre…. »Bugatti (…) »

    3. Éolienne et soleil sa te parle ? Ces pas fossiles sa comme énergie et en plus c illimitée et les barrage hydraulique sa aussi sa existe!!!

  3. … Bugatti ferait mieux de penser à sortir sa Galibier plutôt que de s’entêter à gonfler sa veyron, qui est déjà sur-gonflé, et arrêter de proposer des études de style irréalisable aussi élaborer qu’un concept nissan… La marque Alsacienne me déçoit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité