Tesla Model S : 30 minutes de recharge pour 3 heures de route ?

Tesla Model S

Tesla Model SPrévue pour débarquer en France en mars 2013, la Tesla Model S, cette berline électrique 5 étoiles, est d'ores et déjà avantagée aux Etats Unis.

La Model S de Tesla, une berline américaine dont la principale particularité (en dehors de son prix : 64 000€, au minimum !) est d’être électrique, va disposer d’un sacré avantages sur ses terres, aux Etats Unis.

De ce fait, Tesla a déjà installé 3 stations de recharge 480-volt sur la côte est du pays, qui vont charger le véhicule en 30 minutes, et lui conférer une autonomie de 3 heures, à une vitesse moyenne de 60 MPH, soit un peu moins de 100 km/h. Ces stations étaient déjà disponibles sur la côte ouest : il y en a 6 en californie.

Nul doute que cette Tesla S devrait faire partie de sensations auto de l’année 2013. On a hâte de l’essayer !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Hâte de l’essayer ??
    Ah ouais…rouler a moins de 100km/h pour espérer avoir un peu d’autonomie… et la recharger dans des stations spéciales ?
    Le tout pour 64.000 € ?

    C’te blague

  2. Comme je le dis à chaque fois, je vois pas encore l’intérêt d’un véhicule électrique, son utilité en ville est limité par la charge, commence ajouter une prise de recharge en bas de l’immeuble où dans son garage alors qu’aucune réglementation n’existe là dessus donc tous syndicats refusera son installation…
    Certains me diront la rallonge électrique…..mais oui puis quoi encore…
    Installer des stations ???? Où on arrive déjà pas à trouver de la place pour un abri bus dans certaines villes alors une station de recharge….

  3. 30min pour 3 heures… je sais pas si c’est bien pour une voiture électrique mais perso ça me fait pas rêver de rester 30min dans une station toutes les 3 heures.

    1. quand tu pars en vacances, tu dois faire des pauses régulièrement, donc au bout de 3heure tu fais une pause d’une demi heure c’est pas la mort.

      puis après faudrait des stations de recharge à carrefour, leclerc… le temps de faire les courses la voiture est chargé :)

      1. ouais bien sur parce que quand toi tu va en vacances l’état (ou je ne sais qui d’ailleurs) installe des bornes de recharge spécialement sur TA route, et TON chemin. N’importe quoi, y’en a pas partout.

      1. Perso je roule en porsche 911 et je la gare sur le parking de leclerc. Aucune incompatibilité entre une voiture a 112000e avec les options et le parking leclerc. La seule difference c’est que je me gare en marche arriere!

  4. Comme d’habitude Tesla a une longueur d’avance sur les autres, vivement que ma tirelire soit assez fournis car au quotidien c’est parfait. C’est toujours un peu juste pour faire le Paris-Toulouse mais j’ai espoir qu’ils arrivent à faire en sotre que ce soit possible d’ici quelques années.

    A ceux qui ne sont pas capable de comprendre : acheter vous une renault 😀 et bon vent

  5. Compreniez 64000 MINIUM, c’est la version de base avec 100 ou 200 Km d’autonomie, et non la version présentée, qui je pense fraulera les 80K €.
    Les batteries son vendu avec.

    C’est juste renault avec better place, en Israel ou la batterie et loué…

  6. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. Oui et on fait quoi alors ?? vu que l’énergie fossile n’est pas infinie …. à mon sens le problème de pollution est loin d’être résolu, mais pour répondre à la problématique de transport ?!! ……

    2. Il y a du vrai mais reprenez des cours de thermodynamique : Un moteur électrique à un rendement de 95% environ, alors qu’un moteur thermique de voiture est plutôt dans les 35 % (http://www.xor-motors.com/fr/tout-sur-electrique/technologie-moteur/rendement-moteur-electrique.php).

      D’un autre côté, le rendement des centrales électriques thermiques est de l’ordre de 45% (http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_%C3%A9lectrique#Centrales_thermiques_.C3.A0_flammes) donc, même si toute l’électricité produite l’était à partir de pétrole, le rendement final du pétrole vers la voiture serait de 45%*95% =42.75% soit 22% de consommation de moins et donc 22% de CO2 en moins.
      Si on ajoute les énergies sans CO2 net (Nucléaire + Energies renouvelables) qui représentent environ 25% de la production mondiale électrique, ça nous donne une voiture électrique qui émet moitié moins de CO2 qu’un véhicule thermique. Si l’on applique le même calcul au mix énergétique français, ça donne 12 fois moins d’émission de CO2 !!!!!

      Si en France, on remplaçait tous les véhicules routiers par des véhicules électriques, on atteindrait directement nos objectifs de réduction de 20% de réduction de CO2. Allié avec plus d’énergies renouvelables, plus d’économies d’énergies dans les habitations … on pourrait réduire de façon colossale ces émissions. Enfin bon, un remplacement aussi massif n’est malheureusement pas très réaliste.

    3. Cher Monsieur,

      Les affirmations aussi catégoriques sont toujours étonnantes et jette la suspicion sur l’émetteur. Je ne conteste pas les faits et les chiffres que vous citez et la généralisation du véhicule électrique dans les 5 prochaines années aurait probablement l’effet que vous citez. Cependant nous sommes loin de cela et l’expérience montre qu’il faut beaucoup de temps et de l’argent pour développer une nouvelle technologie. Comme vous le mentionnez ceci est néanmoins faux en France avec notre production nucléaire qui nous affranchi du CO2 mais pas des déchets, démantèlement et accident potentiel. Aussi entre la peste et le choléra il y a peut-être d’autre choix: un VEist (utilisateur de Véhicule Electrique) responsable, dont je suis, peut aussi acheter de l’électricité renouvelable, certes plus chère mais avec un bilan écologique meilleur qu’une centrale au charbon (www.enercoop.fr au cas ou vous seriez intéressé). La encore il ne faut pas être utopiste; le remplacement des centrales thermiques par les éoliennes ou PV ne se fera pas non plus dans les 5 prochaines années. Cependant sans client il n’y a pas de production et donc de remplacement à venir. Je ne dis pas que le SMICar est à fustiger, mais on peut penser que les gens, socialement favorisés le sont aussi intellectuellement; et auraient encore un souvenir de ce qu’est l’exemplarité et éventuellement en user pour la bonne cause.
      Notre problème sociétal est que, mon bon monsieur, que voulez vous que j’y fasse, moi petite goutte au milieu de l’océan !!! pourquoi paierais je une voiture et électrique plus chère , moins performante et en plus une électricité 30% plus chère alors que mon voisin ne le voit même pas en passant devant chez moi. Alors qu’un bon SUV Audi diesel, certes un peu plus cher vous hausse illico à un rang social autrement enviable.
      Tant que l’on délèguera à d’autre, gouvernement en tête, notre avenir et surtout celui de nos enfants, notre logique d’hyperconsommation aura de belles années devant elle, probablement plus que notre environnement et l’équilibre de notre société.
      J’espère ne pas vous avoir soulé avec mes idées vieux jeu et idéaliste.

  7. Comme souvent sur le net les commentaires goguenards ou acides l’emportent, l’homo-sapiens connecté (et protégé par son pseudo) préfère souvent déverser du fiel gratuitement (la critique est aisée, l’art est difficile) que des neurones autrement dit une réflexion argumentée. La Tesla Model S est bien un événement majeur non seulement dans l’histoire automobile mais dans l’histoire tout court. 210 Km/h, 460 KM d’autonomie, 1H de temps de charge pour faire le « plein » (donc 30 minutes pour la moitié du plein soit 230 KM), des accélérations égales à une grosse berline dotée d’un « vieux » moteur thermique il s’agit bien là de la première 100% électrique a faire jeu égale avec le thermique sur le plan des performances tout en offrant mieux en terme d’environnement et de bien être (silence, accélération linéaire, pas de rejets, deux coffres avant et arrière, onctuosité de conduite) . On est loin, bien loin des performances offertes par la totalité de la concurrence électrique mondiale (en moyenne 180 Km d’autonomie pour 7h de charge, imaginez le calvaire lors d’un Marseille-Paris). Certes le prix est encore rédhibitoire mais l’avancée est là et celui ci ne fera que descendre au fur et à mesure de l’augmentation de la production (déjà plus de 17 000 commandes) et de la généralisation de la technologie (Mercedes s’est adressé à Tesla pour exploiter son knowledge). Tesla prépare d’ailleurs déjà un modèle plus petit (taille Golf, Audi A3) qui sera proposé entre 29 et 40 K€. A quoi tout cela sert il ?. Non seulement à aller vers le « zéro » émission (Certes il restera encore à parfaire la production de courant électrique propre mais les CSO (centrales solaires orbitales) sont déjà dans les cartons (pour info 1 CSO = la production de 2 centrales nucléaires) autant en Chine qu’au Japon, aux USA et même en Europe – voir le projet de l’ESA) ce qui changera définitivement la donne de notre société : réduction sur le long terme de la pollution qui affecte les poumons de millions d’humains (le pétrole comme le charbon sont des poisons pour la vie comme la nature le savait bien, elle qui s’est donné bien du mal pour les enterrer loin de la surface. D’ailleurs qui ferait respirer un pot d’échappement a un enfant ?), . Fin progressive des guerres pour l’énergie fossiles qui auront fait tant de victimes depuis plus d’un siècle et surtout ressources énergétiques sans fin (le soleil produit des milliers de fois plus par jour que l’ensemble de nos besoins). L’erreur – de jeunesse – était la captation au sol (ne produit que de jour soit uniquement 50% du temps, et le rayonnement est 8 fois inférieur au sol. Faites vos comptes les CSO c’est (X2)X8 soit 16 fois plus de rendement que les panneaux solaires de grand papa. La tesla model S ouvre une nouvelle ère que ceux d’entre nous qui ont moins de 20 ans aujourd’hui verront se déployer tout au long de leur vie au point qu’un jour leur enfants diront « ha bon ? tu as connu le temps des moteur thermique poisseux, qui sentaient mauvais, faisaient du bruit et des vibrations ? ». Notre monde actuel est en pleine mutation et tant mieux. La Tesla Model S est un premier signe avant coureur (voiture de l’année aux USA pour Motor trend et l’Automobile magazine, une première dans l’histoire pour une 100% électrique). Les grincheux et les dinosaures fans du « c’était mieux avant » pourront toujours bougonner. Le monde ne reviendra pas en arrière.

    1. Info pris sur wikipedia : Cependant les coûts de construction sont très élevés et la CSO ne sera pas capable de concurrencer les sources d’énergie actuelles à moins que ne soit découvert un moyen de réduire le coût des lancements ou qu’une industrie spatiale soit développée afin qu’on puisse construire ce type de centrales à partir de matériaux pris sur d’autres planètes ou astéroïdes à basse gravité.
      En gros c’est pas pour tout de suite l’histoire des CSO. Quelques siècles peut etre, qui sait.
      Sinon tu dis que mercedes voudrais exploiter le knowledge de tesla, sa serais sympa si tu pouvais me dire comment tu es au courant de ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité