Faire payer 300€ le lien hypertexte : la presse se tire t-elle une balle dans le pied ?

journaux

journauxSans doute avez-vous déjà entendu parler de l'imbroglio orchestré par la presse française dite "traditionelle", qui tente de faire pression sur Google en agitant la menace du droit de citation. Et bien, dites-vous qu'en Irlande, la situation est encore plus cocasse.

La presse française (ou tout du moins, une grande partie de ses acteurs) semble décidée à mener la vie dure à Google. Appuyée par l’Elysée, cette dernière souhaiterait par exemple intégrer l’idée d’un « droit voisin » qui permettrait aux éditeurs de choisir si leurs articles pourront ou non être indéxés sur Google Actualités. Et ce après qu’Eric Schmidt (Google) ait affirmé qu’il ne voyait aucun intérêt à payer pour des contenus qu’il n’hébergeait pas.

Croyez-le ou non, mais nos voisins irlandais ont encore été plus loin dans la démarche, et certains grands quotidiens du pays (15, regroupés en tant qu’association) désirent faire payer la bagatelle de 300€ pour le moindre lien hypertexte réalisé vers l’un de leurs articles. En fait, régler 300€ permettrait de citer 5 liens hypertexte en tout et pour tout. Et encore, on ne parle pas de citation, mais bel et bien d’un simple lien. Les mises en demeure seraient déjà parties.

On rit jaune. Et on a du mal à comprendre la démarche, contre-productive, qui pourrait trouver sa solution bien plus simplement : les quotidiens dits « traditionnels » pourraient tout aussi bien quitter la toile, et rester dans leurs étals. On en reparlerait quelques semaines plus tard.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[numerama]

Tags :