Les magasins Virgin en cessation de paiement

Logo Virgin

Logo VirginC’est la crise ! Encore une enseigne de points de vente spécialisée dans les produits culturels en grande difficulté. Virgin devrait se placer sous la protection du tribunal de commerce la semaine prochaine.

Vendredi dernier, la radio France Inter a révélé l’information : l’enseigne multimédia Virgin est au plus mal et a même résilié le bail de son magasin amiral sur les Champs Élysées (rapportant pourtant 20 % du chiffre d’affaires). Demain, lundi 7 janvier, se tiendra un comité d’entreprise extraordinaire durant lequel sera certainement décidé le placement de l’entreprise en cessation de paiement. Ce sont 1000 emplois qui sont menacés.

Les difficultés de Virgin ne datent pas d’hier. Depuis 5 ans déjà, le chiffre d’affaires ne cesse de s’étioler, forçant la direction à supprimer 200 postes et fermer 5 points de vente en 2 ans. Bien sûr, elle n’est pas la seule : La Fnac a supprimé 500 emplois l’année dernière. Mais Virgin a trois gros problèmes.

D’abord, l’enseigne n’a pas réussi à se diversifier, trop concentrée sur les produits culturels. Ensuite elle a raté son virage vers le commerce électronique. Son site, VirginMega.fr, ne vend que des produits dématérialisés pour ne pas cannibaliser ses points de vente. Or le catalogue dématérialisé était jusqu’à récemment peu attirant et très restreint, laissant la place à la concurrence (La Fnac, mais surtout Amazon) qui proposait des produits physiques. De plus, la vente de biens dématérialisés s’est démocratisée qu’en 2011, voir 2012 pour les livres. Virgin n’a donc pas eu le temps de tirer avantage de cette stratégie peut-être avant-gardiste, mais surtout très restrictive. Sur Internet, il faut un projet solide. Virgin et son actionnaire principal Butler Capital Partrners n’en avaient pas, selon les récentes affirmations des délégués de l’intersyndicale de l’enseigne. Enfin, les nouvelles habitudes de consommation des médias et des biens culturels ont certainement une part de responsabilité. Mais là encore, tout était question d’adaptation. Et Virgin en a manqué.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Dis moi, t’es rageux comme ça avec tout le monde, ou tu te réserves pour les commentaires sur Gizmodo ?
      Perso, j’en dis que ça fait surtout un gros employeur en moins, et donc pas mal de gens et de familles qui se retrouvent dans le bousin. Et ça, c’est quand même ennuyeux. :-/

      1. Faudrait que tu te calme, je ne suis pas rageux mais toi tu l’es….
        C’est comme ça c’est la vie, c’est pas en pleurant que cela changera autre chose, la marque perdait déjà de l’argent depuis un long moment, la faute à qui ?? Aux dirigents, alors quand les employés commenceront à s’en prendre à eux pour leur mauvaise gestion, je crierai hourra mais à ce jour, tout le monde accepte ce licenciement sans broncher alors que la marque général VIrgin elle empoche des milliards chaque année….

  1. Après Surcouf, Virgin et bientôt Darty et la Fnac pour les mêmes raisons absolument logiques : les gens ne vont pas acheter plus chers en boutique des biens qu’ils peuvent avoir quasiment toujours moins chers sur internet et livrés chez eux, parfois gratuitement. Les gens vont dans ces grandes boutiques de plus en plus pour repérer les produits mais n’achètent plus ou beaucoup moins, et une fois le modèle repéré et rapidement testé le commandent le plus souvent chez Amazon, ou le téléchargent (films, musiques, livres) sur un site qui leur évitera d’avoir à s’encombrer de l’emballage puisque tout est dématérialisé. L’issue est donc inévitable…

    1. Dans les magazins non plus ! Mieux vaut un bon SAV en ligne qu’un mauvais SAV en boutique ! Erf, il y a 10-15 ans, chez Darty et consort, on pouvait négocier le prix d’un appareil électroménager ou informatique (je le sais, j’étais vendeur à BUT), depuis, ces mecs là – les dirlos de magasins – se sont assis sur leurs lauriers car le consommateur avide du dernier écran plat en vogue (j’ai pas dit beauf, à peine pensé), acherera, avec ou sans ristourne… Seulement les trmps changent, et toute médaille a son revers !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité