Les opérateurs mobile attaqués en justice par la CLCV

Orange

OrangeL'association nationale de défense des consommateurs et usagers CLCV vient d'assigner pas moins de 10 opérateurs de téléphonie mobile devant la justice, dont Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile, et s'en prend à leurs clauses dites "abusives".

L’association nationale de défense des consommateurs et usagers CLCV (Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie) démarre la semaine sur les chapeaux de roues, puisqu’elle vient d’assigner en justice pas moins de 10 opérateurs de téléphonie mobile (Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free Mobile, Virgin Mobile, Numericable, la Poste Mobile, Coriolis, Prixtel et enfin Sim Plus), qu’elle accuse d’appliquer des clauses dites « abusives ». Plus précisément, la CLCV fustige une facturation parfois abusive, les limites des contrats, souvent définies de manière extrêmement vagues, etc.

La CLCV est consciente que le combat s’annonce long et pénible. Pourtant, elle espère qu’il « débouchera sur la mise en place de sanctions financières dissuasives à l’encontre des entreprises insérant dans leur contrat des clauses abusives », voir même « qu’une décision de justice constatant une clause abusive s’applique à tous les contrats équivalents ».

Pour rappel, l’UFC Que Choisir avait également assigné 10 opérateurs en justice en juin dernier, pour les mêmes raisons. Et si pour une fois, le consommateur était amené à gagner ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[clcv]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité