Trouvez-vous les jeux vidéo trop violents ?

shutterstock_121203295 - violence

shutterstock_121203295 - violenceDans la famille 'sempiternel et agaçant débat', nous demandons 'la violence et les jeux vidéo'. Si nous pensions le sujet clos, manifestement les inquiétudes sont toujours bel et bien présentes. 77% des parents accusent les jeux vidéo d'exposer leurs enfants à la violence.

C’est une nouvelle étude de Common Sense Media qui démontre encore l’amalgame douteux entre comportement violent et jeux vidéo. Difficile de supprimer ces préjugés profondément ancrés dans l’esprit de nombreuses personnes…

Ceci dit, les jeux ne sont pas considérés comme le premier et seul responsable, en un sens, c’est un progrès. 75% des sondés trouvent qu’il est délicat de protéger les enfants de la violence, et en l’occurrence, ils blâment les médias comme la télévision, les films et les jeux.

Si l’on peut penser que l’étude ne se base que sur l’avis de trois pékins, ce n’est pas la cas. Common Sense Media a interrogé 1050 familles américaines ayant des enfants âgés de 18 ans et moins.

Les parents sont particulièrement préoccupés par les répercussions de la violence issue des médias sur le comportement de leurs enfants. Quoi de plus légitime ? Néanmoins, accuser les jeux vidéo n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais la solution.

D’ailleurs l’étude reste sensée puisqu’avant de tacler les jeux et de les associer à un comportement malsain, les premiers items pointés du doigt sont l’intimidation (92%), l’accès aux armes à feu (75%) et les niveaux actuels de la criminalité (86%).

On progresse gentiment, mais surement.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Complétement débile.

    Les jeux violents sont violents, les jeux non violents ne le sont pas. C’est tout.

    Qu’ils arretent de refourguer des armes à feu au pied du sapin, et ils pourront se permertre d’ouvrir leurs gueule concernant la violence dans les jeux vidéos.

  2. Je pense que c’est comme les films ou les BD ou le reste : si ça sert à l’histoire et à l’ambiance : oui, sinon si c’est juste pour faire de la violence pour rien et dire on a fait un jeux/film/etc violent parce que c’est cool, moi ça me gave vite.

  3. Les gens ont besoin d’un coupable. Sauf que des études montrent qu’au contraire les jeux vidéo violent sont un défouloir pour ceux qui aurait pu le faire en vrai, mais ça on n’en parle que très peu… après je reste persuadé qu’une personne qui se croit dans CoD en allant à l’école, est une personne perturbé qui aurait dérapé un jour où l’autre, jeu vidéo ou pas. Pour moi c’est au pire un déclencheur, mais certainement pas la source.

  4. Est ce que ce sont ces même parents qui achètent à leur gamin de 12ans le dernier COD ou GTA pour Noël et qui sur le coup n’en ont strictement rien à foutre de l’étiquette « PEGI18 » et après te disent qu’ils sont choqué par toutes ces armes, sang, gros mots ?

  5. Les jeux c’est comme les films, un jeu interdit aux moins de 18 ans ne devrait pas se trouver entre les mains d’un gamin, c’est tout.

    Ce débat débile revient après chaque fusillade. Ils interdiront les jeux vidéo et ils verront s’il y a moins de violence.

  6. Trouvez-vous les jeux vidéo trop violents ?

    OUI !!!!
    Pourtant j’adore les call of duty et autre GTA, mais je trouve que ces jeux sont trop violent, surtout chez les jeunes enfant. IL faut savoir une chose c’est que le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et le virtuel, les images violentes banalisent la violence .et c’est pareil pour les films et vidéo de baston sur le net.
    Faut il les interdire? je pense pas. Les réguler plutot et éviter que ces gosses de 8, 9 ans joue a ces jeux.
    En tout cas, si ca banalise la violence, je pense pas que ce soit a l’origine de comportement violent. Y a t il des études sur le sujet?

    1. Cod et GTA sont des jeux destiné uniquement a un public majeur, il est bien noté [PEGI+18]. Si il finissent dans les mains d’un enfant il faut condamner la personne (parent,vendeur …) qui lui a refilé, pas le jeux en question.

    2. Bah genre de cerveau mec ! Dire que le cerveau ne fait pas la différence entre le virtuel d’un jeu vidéo et le réel, c’est complètement stupide.

      Et la solution que tu propose est déjà mis en place. Y’a une étiquette sur le jeu avec l’age. Tu n’achète pas un jeu -18 a ton fils et puis c’est tout. Après si tu laisse jouer ton gosse de 8 ans à Call Of Duty 3h par jour, dans ce cas t’as un problème à résoudre.

  7. Oui violents comme les infos sur les guerres et les terroristes aux JT de 20 heure.
    Mais c’est le but d’un jeu, c’est d’être le plus réaliste et jouable possible.

  8. Les jeux ne sont pas plus violents que les films. Ils ne sont pas plus violents que la musique … ( oui je parle du rap mais je ne le dis pas sinon je vais être taxé de raciste, et Le point goldwin sera atteint dans 1,6 messages :-) )

  9. Il faut plutôt accuser 77% des parents pour leur négligence et leur illettrisme face à l’âge recommandé sur les boîtes des jeux, tu vas pas offrir à ton fils de 10 ans un jeu interdit aux moins de 16 ou 18… Après 16 ans tu es en partie responsable, mais les parents peuvent toujours apposer des restrictions selon l’état émotionnel et psychologique de l’enfant, après 18 ans tu es adultes, donc je ne vois pas où se pose le problème de la violence dans les jeux pour les enfants ?

  10. Personnellement, je trouve ça relativement ridicule de baser une telle étude sur les ricains, qui, comme chacun le sait, peuvent acheter des armes au coin de la rue.
    Et sinon, franchement, non, je ne considère pas les jeux vidéos comme un moyen de rendre les gens violents. Le problème, c’est toujours le même : on donne accès à des trucs « violents » à quelqu’un de sain d’esprit, ça ne va pas le changer. On fait de même avec une personne instable, c’est comme lui donner un char d’assaut, ça peut le motiver. Et si on censure les jeux pour leur violence, on censure aussi tous les films, les livres, les séries dans lesquels on trouve un contenu dit violent, hein ?

  11. Si déjà les parents respectaient les interdictions de jeux -16/-18 ans on en arriverait pas a ces débats… Si c est interdit ou deconseillé c est pas pour rien…

  12. Arrêtez avec les jeux vidéo violent… Pfff. Si ton gosse à pas l’âge indiqué sur le logo PEGI, il n’a pas à jouer, point. Violent ou pas, c’est pas le soucis. Bon, je vais aller choutter des zombies moi, ça va me détendre.

    1. Complètement d’accord!Moi aussi je m’éclate sur ce genre de jeu(j’ai 18 ans) mais je trouve les parents un peu cons.Ils se plaignent que les jeux vidéos soient trop violents?Pourquoi ils pensaient à quoi quand ils voyaient le pegi 18?!!!

  13. Pour moi, comme pour les armes, il faudrait un peu plus de controle sur la vente de jeux violents

    Il y a par exemple, l’obligation de demander une pièce d’identité pour que les jeux soient vendus à la bonne catégorie d’âge.
    Un Call of ne doit pas se vendre à un gamin de 10 ans.
    Il y a aussi ce matraquage de pub pour ces jeux dit violent. Le nombre de pubs pour Call of et Battlefield avant Noel.
    Je suis allé au salon Paris Games Week et la file d’attente pour ce nouveau Call of est juste effrayante. 4 ou 5h d’attente et dans cette file la plupart n’était pas majeur voir très jeune. J’étais effaré par l’irresponsabilité des parents et du média (dans ce cas le stand Activision).

    Personne n’a l’idée de vendre un film porno à un gamin ? alors pourquoi vendre des jeux violents à des enfants.

    Evidemment, il n’y a pas forcément de cause a effet entre les tueries US et les jeux violents. Mais plus un enfant est mis face à la violence jeune plus elle sera banalisée pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité