Anonymous, faire des attaques DDoS une forme légale de protestation

Via une lettre ouverte, le collectif Anonymous vient de faire une requête à la Maison Blanche ! Ils désirent que les attaques DDoS soient désormais considérées comme une forme officielle de plainte.

Toute virtualisation mise à part, une attaque par déni de service n’est pas si différente d’une manifestation accueillant banderoles et slogans. Si certaines sont légales, pourquoi pas une attaque DDoS ?

Les plaignants utilisent leurs ordinateurs pour occuper un site web et empêcher les utilisateurs de l’utiliser. En somme, la version 2.0 d’une grève ou illégalement parlant, d’un camion stationné au milieu de la route pour bloquer la circulation.

« Une attaque DDoS n’est en aucun cas une forme de hacking. Il ne s’agit que de cliquer de manière répété sur le bouton refresh d’une page »

Partant du principe qu’en Amérique, toute personne peut soumettre une pétition aux habitants et aux instances compétentes, les Anons y sont allés de la leur. En revanche, il faut quelques signatures pour que le gouvernement américain décide de s’y intéresser. En l’occurrence, le texte devra recueillir 25 000 signatures avant le 6 février.

Par la présente lettre, ils réclament également que les personnes arrêtées pour avoir pratiqué ce type d’attaques soient innocentées et que l’incident soit exempt de leur casier judiciaire.

A nouvelle ère, nouvelles méthodes. Force est de reconnaître qu’en un sens, cette revendication n’est pas si illogique et particulièrement à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux. Pour le moment, seulement 1788 personnes ont répondu à l’appel du collectif.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[pétition]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je ne vois pas ce qu’il peut y avoir d’illégal dans cette pratique, je suis étonné et inquiet qu’elle puisse être réprouvée. Au nom de quoi ?

    1. Au nom du fait que pendant ces attaques des usagers ne peuvent avoir accès à certains services internet, tout simplement.

      De plus anonymous ne représentent pas l’opinion générale et n’ont pas à entraver la liberté des autres.

      S’ils veulent protester qu’ils le fassent de manière légale devant la justice.

      Sinon dès que les anonymous ne sont pas d’accord, ils peuvent très bien bloquer ce qu’ils veulent et imposer ainsi leur vision du monde. C’est ni plus ni moins une forme de dictature.

  2. J’aimerais bien voir une team faire tomber un site à coup de F5… Si ça a peu de chance de devenir légal c’est parce qu’un DDoS provient d’un botnet et qu’un botnet est illégal. Par contre ils pourraient distribuer un soft à tous les gens qui veulent DDoS (style LOIC), là ce serait plus honnête.

  3. Mouais, le DDoS, c’est censé provoquer un ralentissement/encombrement/crash du serveur web, donc il y a volonté de nuire, et « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. ». C’est à dire que faire une pétition, okay, ça dérange personne, donc c’est autorisé, mais une attaque DDoS, ça dérange du monde, surtout si c’est un gros site, donc ça ne devrait pas l’être.

    1. Comme les routiers qui bloquent l’autoroute pour manifester. D’un point de vue legal c’est une entrave a la libre circulation, mais ils ne finissent heureusement pas en prison pour ça.
      Pour moi c’est du même niveau et si les attaques sont mal percues actuellement par le grand public, c’est a mon avis essentiellement a cause des médias qui n’ expliquent jamais les raisons de ces actions et qui les rendent de fait tjs illégitimes (ou presque)

  4. je suis tout a fait d’accords avec ux pouru ne fois, le Ddos n’est pas du hacking ca c’est clair , c’est pas un hacker qui va utiliser un méthode aussi nulle et basique que le Ddos 😀
    par contre pour ce qui est de la légalité del a chose , on devrait déjà enfermer les anonymous, vu les rigolos que c’est c’est une insulte au monde numerique de les laisser continuer a profiter d’internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité