Le MIT est-il responsable du suicide d’Aaron Swartz ?

shutterstock_88174213 - responsabilité

shutterstock_88174213 - responsabilitéLe MIT lance une enquête interne pour déterminer son rôle possible dans le suicide d'Aaron Swartz.

Si les raisons du suicide d’Aaron Swartz ne seront connues que de lui seul, les spéculations ne manquent pas. Ce n’est un secret pour personne, l’homme portait sur ses épaules de lourdes accusations, émanant notamment du MIT.

Promptement résumé, Aaron Swartz a été inculpé de vol de 4,8 millions de documents universitaires du MIT (Institut de technologie du Massachusetts) issus du site JSTOR (contraction de Journal Storage). Il était accusé d’effraction d’une zone d’accès restreint et de violation du réseau informatique du MIT.

Alors que le JSTOR a abandonné les poursuites, le MIT et ses avocats ont mis une réelle pression sur le jeune homme. L’organisme a été vivement critiqué par la famille et les amis de Swartz. 

‘La mort d’Aaron n’est pas seulement une tragédie personnelle. C’est le résultat d’un système judiciaire où l’intimidation et les poursuites excessives sont monnaies courantes. Les décisions prises par le bureau du procureur et le MIT ont contribué à sa mort.

Le procureur des États-Unis a poursuivi pour un nombre de chefs d’accusation particulièrement sévères, faisant risquer jusqu’à plus de 30 ans de prison, pour un crime sans victime. Au même moment, et contrairement à JSTOR, le MIT a refusé de prendre parti pour Aaron et pour les principles chéris par sa communauté.’

Le principal conspué a donc annoncé son intention d’ouvrir une enquête interne. Le Président du MIT, Rafael Reif, pleure la mort d’un ‘jeune homme doué, reconnu et admiré par beaucoup dans la communauté du MIT’. Concernant l’enquête, il déclare :

‘J’ai demandé au professeur Hal Abelson de mener une analyse approfondie de la participation du MIT à partir du moment où nous avons perçu une activité inhabituelle sur notre réseau au cours de l’automne 2010. Cette analyse décrira les options possibles du MIT, les décisions prises et sera rendue publique’.

Le tragique suicide de ce génie mis à part, une telle démarche arrive sans doute un peu trop tardivement.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité