Les OGMs ne sont pas l’ennemi

Les OGMs ne sont pas l'ennemi

Les OGMs ne sont pas l'ennemiLe combat contre les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont source de débat, souvent violents, depuis leur introduction. Certains y voient l'avenir, une meilleure production, etc, d'autres y voient une opération contre nature, une source de maladie... Mark Lynas, grand défenseur anti-OGM, s'est publiquement excusé d'avoir lutté contre eux durant ses nombreuses années...

Lors de son discours à la Conférence de l’Agriculture d’Oxford, Mark Lynas, grand militant de la cause anti-OGM (à l’origine notamment de nombreuses campagnes au Royaume-Uni dans les années 90), s’est publiquement excusé de s’être borné à son métier d’écologiste, négligeant ainsi notamment la science.

Car c’est bien de cela dont il est question:

Je suppose que vous vous demandez ce qui a bien pu se passer entre 1995 et maintenant pour que non seulement je change d’avis, mais que je vienne ici l’admettre publiquement. Eh bien, la réponse est plutôt simple: j’ai découvert la science et j’espère, en chemin, être devenu un bien meilleur écologiste.

Espérons que ce genre d’ouverture d’esprit se généralise et permette à l’écologie et la science de travailler de concert pour créer un monde meilleur et plus sain.

[io9]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Heureusement que certains scientifiques sont capables d’utiliser leur art pour comprendre en quoi les OGM peuvent s’avérer dangereux, et ne pas opposer les deux…
    La dernière étude qui a fait scandale, par exemple, ne portait pas exactement sur le maïs OGM en soi mais sur le fait qu’il permettait à la plante de stocker le glyphosate, ultra-cancérigène…
    Pour les OGM de façon générale, on manque surtout d’études.

    1. Munu, comment savez vous que le glyphosate est ultra-cancérigène ?

      Si cette information était effectivement connue, alors, le glyphosate serait classé dans la liste des produits cancérigènes par le CIRC. Les produits cancérigènes connus sont classés en quatre catégories 1 (les plus cancérigènes), 2A, 2B et 3. Consultez ces listes dans Wikipedia, vous verrez que le glyphosate n’est dans aucune.
      Ici le point d’entrée : http://fr.wikipedia.org/wiki/Canc%C3%A9rog%C3%A8ne
      Ici, la liste des produits de la catégorie 1 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_canc%C3%A9rog%C3%A8nes_du_groupe_1_du_CIRC

      Tout ce qu’on peut dire aujourd’hui, c’est que le glyphosate ne fait pas partie des substances cancérogènes connues. Cela ne veut pas dire qu’il ne l’est pas.

      Lorsque vous dites qu’il est « ultra-cancérigène », vous sortez cette information inquiétante de votre chapeau !

    1. Le blé que tu bouffes aujourd’hui n’a rien à voir avec celui que les gens bouffaient il y a 1000 ans qui lui-même n’avait rien à voir avec celui d’il y a 2000 ans, par croisements et sélections, on a fait des OGM.
      Qu’est-ce que l’évolution sinon une série d’êtres vivants génétiquement modifiés?
      La nature se modifie d’elle même, avec ou sans l’Homme.

      1. Ah ! Il ne faut pas confondre non plus ! Les OGM sont génétiquement modifié tout le monde le sait. Ne vient surtout pas dire que « par croisement et sélections on a fait des OGM », c’est totalement faux. On a permis d’optimiser le rendement des cultures par la sélections c’est tout.

  2. Bon ben ça illustre parfaitement le problème :
    Ces « écologistes » ne connaissent pas la science, donc basent leurs combats sur du vent alors que l’écologie est bel et bien un problème technique (entre autres).
    C’est grâce à ces guignols que l’écologie est dé-crédibilisée et ignorée alors que c’est un problème on ne peut plus sérieux.
    Par exemple quand on utilise son cerveau cinq minutes je ne vois pas COMMENT on peut être contre le nucléaire comme énergie de transition en attendant la fusion. Mais bon ces gens là sont également contre l’hydroélectrique quand il y a une rivière pas loin, contre l’éolien si c’est trop proche de chez eux, contre le solaire lorsqu’ils voient la répercussion sur leur facture EDF alors qu’ils n’ont pas de panneaux…
    Il faut arrêter de donner du pouvoir à des gens qui ne comprennent pas les problèmes qu’ils auront à traiter.

    1. Cela marche exactement pour les gens qui sont POUR le nucléaire, POUR les éoliennes…
      Ils n’y connaissent pas +, pensent que ça résout tout les maux du monde, et se décrédibilisent quand le problème devient plus sérieux…

      Ces mêmes gens qui ne se soucient QUE de leur bien être sans penser aux répercussions dans le futur, et qui ont pour seule devise : « mes parents n’ont rien fait pour protéger ma planète, alors pourquoi devrais-je commencer à m’en soucier ?

      Des égoïstes purs et durs…

    2. Bonjour

      @Voilà
      Merci de ne pas mettre tous les écologistes dans le même panier.
      Certains sont bien plus savants que toi :-)
      La question du nucléaire mérite plus que 5 minutes de réflexion.
      C’est une énergie que est arrivée trop tôt compte tenu de notre niveau de technologie et de notre niveau de conscience.
      C’est une énergie qui à un rendement assez minable.
      Des milliards dépensés pour 50 ans maximum d’utilisation (et je ne parle pas des irradiés sacrifiés) et un gestion des déchets qui s’étale sur des dizaines de milliers d’années.
      Une petite question : qui a budgété cette gestion et à combien se monte t’elle ??? Et qui va payer ?
      Pour l’instant personne ne se risque à répondre. Cela permet de faire croire que le nucléaire n’est pas cher :-)
      Et je ne parle pas des catastrophes et des accidents. Ceux-ci ne devaient jamais arriver (grâce à nos supers ingénieurs et systèmes de sécurité) mais quel que soit l’incident ou l’accident ils sont tous arrivés !!! Comment expliquer cela ???
      Concernant les autres sources d’énergie je comprends l’opposition de certains.
      L’implantation de ces systèmes répond à une logique purement économique.
      Rien n’est rationalisé et étudié.
      Ceux qui se lancent là dedans n’ont aucune conscience écologique. Seul l’appât du gain les motive.
      Demain il vendront des petits pois ou des rouleaux de PQ si ceux-ci rapportent plus que les énergies renouvelables.

      A+

      Olivier

  3. c’est pas la science qu’il a decouvert mais plutot un compte en banque bien remplie… pourquoi vouloir modifier ce qui a pris des milliards d’années a la nature a faire?

    1. ce que la nature a mis des milliards d’année à faire… tu veux pas parler de l’homme plutot?
      C’est l’homme qui fait mumuse depuis des milliers d’années à croiser des espèces, à jouer à l’apprenti sorcier pour son bénéfice.

      la carotte orange n’existe que parce qu’on a tenté des croisements entre différentes espèces. l’homme a ainsi modifié son patrimoine génétique, et ce qu’il y a de bien c’est que ce monstre de la nature est incapable de se reproduire sans intervention de l’homme.

      On trouve quantité d’animaux ou plantes qui n’existent que parce que l’Homme a trifouiller à l’aveugle dans leurs gènes, depuis des millénaires.

      les quelques 7000 varietés de tomates en 1900 n’ont pas été fait par la nature sur des milliards d’année, elle s’était contenté d’une varieté en amerique du sud qui ressemblait à une tomate cerise de couleur jaune. C’est à force de croisement; de sélection qu’elle est devenue grosse et rouge.

      SI vous voulez vraiment ne manger que ce qui a évolué naturellement, ne mangez quasiment rien chez votre maraicher bio, ce sont des fruits et légumes qui ont vu leur codes génétiques altérés par l’espèce humaine depuis des centaines, voir des milliers d’années.

  4. moi j’ai toujours été persuadé que dans le monde des news informatiques « OGM » ça voulait dire « Oeuvre Gizmodo Modifiée ». 😉
    Et maintenant vous me parlez de « plantes » ? Est-ce parce que les rédacteurs de Gizmodo se « plantent » souvent ?

  5. Qui a dit que les écolos n’y entravait rien à la science ?
    Les scientifiques qui n’y connaissent rien à la nature ?
    Les ogm sont l’ennemi : ça ne sert à rien.

  6. Le gros problème des OGM, ce n’est pas tant leur nocivité (pas encore démontrée par manque de recul) que le système qu’il y a derrière. Lorsque l’on parle d’OGM on oublie souvent que les semences doivent être rachetées chaque année (les graines sont stériles…), que l’utilisation de pesticides et engrais est fortement encouragée et qu’on fonctionne en monoculture, tout ceci appauvrissant tragiquement le sol. Une dépendance vis à vis des semenciers extrêmement dangereuse est mise en place. Ces grands groupes sont en train de breveter le vivant…

    le goff parle des croisements. On peut considérer ceci comme de l’OGM. Certes, mais les variétés ainsi créées sont « libres de droit », réutilisables par tout un chacun et ne dépendant pas de l’industrie chimique. C’est pourquoi je ne les inclurai pas les OGM tels qu’on l’entend de nos jours.

    Pour revenir sur l’écologie, elle est bien plus scientifique que ce que l’on peut penser, qui plus est quand on touche à l’agronomie. [pub]Regardez un peu ce qui se fait du coté de l’EPFL 😉 [/pub]

    Pour finir je vous invite à (re)voir les documentaires de Marie Monique Robin : Le monde selon Monsento et le récent Les moissons du futur. C’est assez édifiant.

    1. cela revient à ignorer qu’on a des brevets sur des fruits et légumes issus de croisements depuis le début des années 2000.

      1300 brevets sur des plantes en 2009 en Europe, avec 5000 demandes de brevets.
      Pour les tomates en France, les trois quarts des semences sont des hybrides F1 et 98 % des semences sont sous brevet.
      http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/geographie/r/indre-et-loire-1/d/touraine_807/c3/221/p5/

      Mais là, bizarrement personne ne rale sur ces espèces qui ont vu leur génomes modifiées par l’action de l’Homme, vu que c’est fait par croisement au hasard, c’est forcément mieux ?
      Pareil pour les brevets, ca rale sur les OGM montsanto, mais pas sur les semences hybrides brevetées montsanto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité