Mega : Kim Dotcom lance son site un an après son arrestation

Mega, successeur de Megaupload

Mega, successeur de MegauploadUn an jour pour jour après son arrestation à Auckland, le créateur de Megaupload, libéré sous caution, lance son nouveau service de stockage en ligne de fichiers, Mega. Si, à première vue, tout a été fait pour éviter que Mega ne devienne l’exacte réplique de son prédécesseur, notamment en termes de respect des droits d’auteur, Kim Dotcom tient des propos totalement différent sur son compte Twitter.

Ça y est : Mega est là. Arrivé hier en fin d’après-midi sur la toile, le nouveau service de Kim Dotcom Schmitt est une version modernisée de Megaupoload. Cryptage, limitations et accès depuis un smartphone ou un client Windows, voici quelques-uns des nombreux changements. Et le succès est quasiment garanti : en deux heures, le site comptait déjà plus de 250 000 membres selon un message de Kim Dotcom sur son compte Twitter. D’où quelques difficultés pour naviguer dans le site. Bien sûr, Kim Dotcom avait assuré la promotion de ce lancement bien en amont, avertissant les majors de la musique et du cinéma qu’il frapperait fort. Peut-être une façon de se venger du traitement qu’il a reçu il y a tout juste un an.

19 janvier 2012. 6h48 (heure néozélandaise, soit 18h48 chez nous). Le FBI débarque en force dans la propriété de Kim « Dotcom » Schmitt, située en banlieue d’Auckland. Le créateur de Megaupload est alors arrêté, ses comptes sont gelés et ses biens saisis. Un an plus tard, jour pour jour, à la minute près, Kim Schmitt met en ligne Mega, son nouveau service de stockage en ligne. Entre temps, il a été libéré sous caution et assigné à résidence. Ce qui lui a donné tout le temps de réfléchir à ses erreurs et de faire le buzz sur les réseaux sociaux, notamment via son compte Twitter.

Mega, accessible à cette adresse, propose une architecture globalement très proche de Megaupload. Il propose dès votre arrivée d’uploder un fichier. Toutefois, l’enregistrement est obligatoire, mais gratuit. Une fois votre compte créé, vous disposez, dans sa formule la plus simple de 50 Go d’espace de stockage pour vos fichiers, mais aussi d’une bande passante limitée pour le partage. Pour assurer l’anonymat des partages, chaque fichier est crypté et la clé de décryptage est unique pour chaque utilisateur. À vous de la fournir à vos contacts. Quand la clé de cryptage est utilisée sur l’un de vos fichiers, le téléchargement de ce dernier est décompté de votre quota mensuel. Pour stocker et partager plus, vous devez passer sur l’une des trois versions payantes (appelées « Pro »). La première démarre à 500 Go de stockage et 1 To de bande passante pour 10 €/mois (avec tarif dégressif pour une année complète). Comptez 10 €/mois supplémentaires pour passer d’une version à la suivante, et doubler ainsi vos quotas (stockage et bande passante).

Si officiellement, Kim Dotcom offre toutes les garanties aux ayants droit pour lutter contre l’échange massif et illégal de contenus audio et vidéo, son discours sur son compte Twitter est totalement différent, attaquant bien sûr le gouvernement américain, mais aussi les majors du disque. Reste à savoir comment Mega évoluera : vers plus de liberté, ou plus de légalité ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sa pue la limitation d’upload, j’aurais préféré être limité en download, sa veut dire que une fois que le fichier a été télécharger jusqu’à sa limite on n’y aura plus accès dommage !!!

  2. Pourquoi annoncer avec moult roulements de tambours la renaissance de megaupload sachant que forcement le service serait saturé ? C’est idiot, il aurait mieux fait de redémarrer son service en douce le temps d’accompagner la montée en puissance. Là il passe pour un gros rigolo.

  3. Faut vraiment être un blaireau pour pas comprendre que premièrement c’est une bêta et que deuxièmement le soir du lancement ça puisse être surchargé…
    Bande de crétins…

  4. Je pense que l’engouement de Mega à été un peu trop sous évaluer par Kim et on a du mal à insérer quoi que se soit dedans mais laissons gagne que cela change rapidement avec l’ouverture d’autres serveur…

  5. Les ralleurs me font marrer. C’est comme pour free, c’est nouveau, ça vient de sortir et il faudrait que ça fonctionne comme au bout de 10ans. Allez donc chez rapidshare!!!
    Mdr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité