Twitter va devoir aider à identifier les auteurs de tweets antisémites et racistes

Twitter

TwitterL'affaire des hashtags, ou plutôt, des mots-dièse #unbonjuif et #unjuifmort ira à terme. La justice française obligeant désormais Twitter à démasquer les auteurs de tweets antisémites et racistes.

La version française de Twitter ne sera plus le terrain d’expression des plus extrêmes. La justice française en ayant décidé ainsi, obligeant Twitter à communiquer toutes les données en sa possession qui pourront aider à démasquer les auteurs de tweets antisémites et racistes dans l’affaire des mots-dièse #unbonjuif et #unjuifmort, remontant au mois d’octobre 2012.

L’affaire aura suscité l’émotion, face au refus dans un premier temps de Twitter d’aller au delà de la suppression des tweets incriminés. Mais voilà : l’Union des étudiants juifs de France, épaulée de plusieurs autres associations, a fait poids, et le Tribunal de grande instance (TGI) a en plus obligé Twitter à intégrer à sa plate-forme un dispositif permettant de signaler les tweets faisant « l’apologie des crimes contre l’humanité », ou incitant « à la haine raciale ».

Twitter est utilisé par 5,5 millions de personnes en France.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[20minutes]

Tags :