Comment des scientifiques ont découvert par accident des mutants super-goûteurs parmi nous

super-gouteur

Les super-goûteurs dirigent depuis longtemps le monde des sommeliers et des chefs, mais notre connaissance de leur existence est une phénomène relativement nouveau.

Dans The Atlantic, un article récent d’Andrew Haan révèle la nature accidentelle de ces supposés superhumains. Les scientifiques impliqués partagèrent même leur version de la découverte :

Il y a un certain temps, l’auteur préparait une quantité de Phénylthiocarbamide et alors qu’il le mettait en bouteille, de la poussière s’est envolée. Un autre occupant du laboratoire, le Dr C. R. Noller, s’est alors plaint du goût amer de la poussière, mais l’auteur, qui était beaucoup plus près, n’observa aucun goût et lui en fit part.  Il goûta même des cristaux et assura au Dr Noller qu’ils n’avaient aucun goût. Mais le Dr Noller était également certain qu’il s’agissait de la poussière qu’il avait goûtée. Il goûta également les cristaux et les trouva extrêmement amers. Avec pour point de départ, ces 2 avis divergents, ils interrogèrent un grand nombre de gens, et ils stipulèrent que ce n’était pas lié à l’âge, l’ethnicité ou le sexe. Hommes, femmes, vieux, enfants, Africains, Chinois ou Allemands montrèrent tous qu’ils avaient des goûteurs et des non-goûteurs.

 

En tant que non-goûteur, je suis un peu jaloux des super-goûteurs qui peuvent apprécier des saveurs que je ne connaitrais jamais. Mais, c’est tout de même intéressant de savoir que si cette découverte accidentelle n’était jamais arrivée, on ignorerait que des mutants vivent parmi nous. [The Atlantic]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bien que je suppose que tout comme les nez de supers gouteurs existe, je pense que dans le cas present une confusion a put etre commise. En effet certain gout ou odeurs ne sont accessible qu’a certaines personnes du a des facteur génétique mais ces derniers sont rares et présenter une disposition pour sentir l’un de ces « gout ou odeurs » ne nous rend pas capable de tous les percevoir.

    En gros pour comparer nous ne somme pas tous capable de former un U avec notre langue mais ceux qui en sont capable ne sont pas pour autant super flexible ^^
    Je pense que l’article ici présent incite a la confusion et c’est dommage car cela reste effectivement du a l’evolution de l(‘humain mais rien ne sert de faire miroiter des supers gouteurs ^^ (mais c’était bien essayé et meme probablement vrai mais pas avec cette exemple)

    Désolé pour mon orthographe et ma grammaire douteuse …

    1. @Mageos, bien essayé mais tu sors du contexte. Il n’a jamais été question d’être capable de percevoir tous les goûts. L’article traite de la découverte récente et accidentelle d’une différence réelle entre humains au niveau du goût. Et si on cherche un peu, on se rend compte que cela serait dû, comme tu le souligne, à une mutation génétique.
      De plus, comparer une aptitude qui s’acquiert à une aptitude inné ne veut rien dire si ce n’est propager ton incapacité à cerner le sujet.

  2. C’est sûr que c’est pas en bouffant du macdo qu’on devient un « super goûteur »… Pour développer ses sens, il faut les entraîner… Bref, article extrêmement bas de gamme pour ne pas changer…

    1. Pas d’accord. Un traitement SF d’une info … qui montre que la réalité peut rejoindre, d’une certaine manière, la fiction. Certes, il ne s’agit surement pas d’une « mutation », mais plutôt d’une aptitude « qui n’est pas donnée à tous » (de même que le fait d’avoir 15/10 aux yeux n’est pas une « mutation », mais une caractéristique de certains individus). Il n’empêche que ça rend certaines personnes « supérieures à d’autres » d’un certain point de vue. Les super-héros du gout … pas sûr que magnéto en voudrait dans son équipe par contre.

      1. Si tu vas par là, nous sommes tous des mutants … le moindre caractère génétique est une mutation.
        Pour moi, une mutation génétique d’espèce, c’est un gène qui apparait à un instant donné et qui continue de s’exprimer dans le futur. Là, le post ne précise pas le moment de l’apparition de la dite « mutation », l’analogie avec la SF est donc un peu limite (dans les X men, la mutation apparait à un moment précis de l’histoire). Par conséquent, je préfère qu’on parle de « capacité ». Mais je trouve tout de même le traitement de la news approprié pour ce blog (je ne critique pas, ma première intervention visait à prendre le contre-pied de quelqu’un qui critiquait).

      2. Exact Fiduce,
        On peut comparer cela au « daltonisme du goût ». On est plus ou moins sensible au rouge, au vert, à l’amertume ou aux odeurs…
        Pas de mutations, mais des différences dans le patrimoine génétique de chacun.
        Nous sommes tous différents, et c’est tant mieux.

        C’est d’ailleurs un aspect qui n’a pas été abordé (peut-être pas encore étudié): Quelle est la part du patrimoine génétique dans cette capacité? L’aspect héréditaire et génétique du Daltonisme est par exemple relativement bien connu.
        Qu’est est-il ici?

    2. Détrompe toi Miplou, ça n’a rien à voir avec de l’entraînement. Je connais une super goûteuse (vu que c’est comme ça que l’on appel son don) abonnée au Mcdo et aux conserves, et qui ne va jamais au resto. Je peux te dire que sa capacité à déceler un goût particulier dans un plat est exceptionnelle ! Je n’ai encore jamais réussi à la mettre en défaut.

  3. Sans etre scientifique je pense que c l’inverse. Les non goûteur sont les plus récents. Les hommes cueilleurs chasseurs devaient pour leur survie savoir si tel fruits était dangereux et tel autre non. Le goût amer est signé de danger. Notre corps était affûté. Aujourd’hui cette nécessité n’existe plus, pe goût baisse…

    1. Pas tout à fait d’accord avec toi Lino73. Pour connaître la dangerosité d’un aliment, il suffisait d’écouter les anciens. Il n’y avait pas besoin d’aptitude particulière à part le Respect.

  4. Nan mais vous vivais dans une grotte ?
    Les yeux vert sont une mutation pareil pour toute les autres couleurs
    Et des personnes qui ont une meilleur vus, odorat ou gout ça fait des 10ène d’année que tout le monde le sait

  5. Bien sur que nous sommes tous des mutants…la nature mutes sans arrêts jusqu’a ce qu’un sujet viable se reproduise avec ses caractéristiques propres à survivre dans son milieu qui lui même mute et tue les sujets jusque la viable. Et dans le tas il peut y avoir des pif comme Cyrano ou des langues comme les girafes, ce qui n’en font pas des supers quoi que ce soit.
    A ce sujet je ne peux pas manger avec des couverts en argent cela à un goût dont pour l’instant je ne partage la sensation qu’avec un membre de ma famille…SuperSilver?

  6. Et non ce ne sont pas des mutants… Le cerveau de ceux que l’on qualifie « surdoués » fonctionne en mode « hyper » et leurs sens sont sur-développés. Et contrairement à ce que vous pouvez penser, ce n’est pas du tout un avantage…
    Par exemple,
    – Le gout: je ne supporte pas la biere, le vin, le café, le poivre… car je sens ces goûts pendant des heures si je ne me rince pas la bouche (et je grimace).
    – L’odeur? je suis le premier à sentir une mauvaise odeur. J’ai failli m’évanouir avec la fuite de mercaptan que j’ai sentie derriere une porte fermée… (pensant à une fuite de gaz chez moi, j’ai aéré, et il m’a fallu un peu de temps pour voir que ça venait de dehors tellement c’était envahissant).
    – la vue? Impossible de m’endormir si il y a une led allumée quelque part (meme sous la couette).
    – l’ouie? j’entends jusqu’à -10 décibels (une audition supra-normale dixit l’orl). Je hais les pop-corn au ciné, j’ai du changer de place quand un POP-CON (c’est comme ça que j’appelle les cons qui achetent du pop-corn en sachant qu’ils vont géner tous les autres autour) s’est installé à coté de moi…
    Super-gouteur… une malédiction, pas un bonheur.

  7. (note: je n’ai pas vu la publication, je republie)
    Et non ce ne sont pas des mutants… Le cerveau de ceux que l’on qualifie « surdoués » fonctionne en mode « hyper » et leurs sens sont sur-développés. Et contrairement à ce que vous pouvez penser, ce n’est pas du tout un avantage…
    Par exemple,
    – Le gout: je ne supporte pas la biere, le vin, le café, le poivre… car je sens ces goûts pendant des heures si je ne me rince pas la bouche (et je grimace).
    – L’odeur? je suis le premier à sentir une mauvaise odeur. J’ai failli m’évanouir avec la fuite de mercaptan que j’ai sentie derriere une porte fermée… (pensant à une fuite de gaz chez moi, j’ai aéré, et il m’a fallu un peu de temps pour voir que ça venait de dehors tellement c’était envahissant).
    – la vue? Impossible de m’endormir si il y a une led allumée quelque part (meme sous la couette).
    – l’ouie? j’entends jusqu’à -10 décibels (une audition supra-normale dixit l’orl). Je hais les pop-corn au ciné, j’ai du changer de place quand un POP-CON (c’est comme ça que j’appelle les cons qui achetent du pop-corn en sachant qu’ils vont géner tous les autres autour) s’est installé à coté de moi…
    Super-gouteur… une malédiction, pas un bonheur.

  8. Sauf qu’une autre étude scientifique récente a prouvé que les sommeliers « apprennent » cette compétence à partir de rien, à force de… goûter.

  9. chez les filles aussi cette différence existe : certaines avalent sans sourciller, tandis que d’autres au palais plus délicat recrachent.

  10. Et maintenant la seule vraie question sur le mutants (puisqu’ils existent) :
    Y a t-il des mutants immortels ou vivant beaucoup plus longtemps que le commun des mortels ?

  11. A la rigueur pour du café ou il y a une plus-value de la machine, mais le thé demande juste une infusion…
    Même symptôme que les nouvelles imprimantes, rendre l’acheteur dépendant des recharges et faire le plus de blé possible avec le consommable.
    Peut-être que cette machine apporte une plus-value au thé, mais les machines actuelles ne sont que des réussites marketing pour couillons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité