Et vous pensiez assurer à DmC ?

DmC

DmCDmC sonne le renouveau de la saga Devil May Cry, qu'importe ce qu'en disent les mauvaises langues. Le jeu fait mouche, en grande partie grâce à son gameplay réactif au possible, qui offre de sacrés sensations. La preuve.

Vous pensiez toucher votre bille à DmC, le dernier soft de Ninja Theory disponible dans les rayons (sur Xbox 360 et PlayStation 3) depuis quelques jours ? Alors, vous devriez sans doute jeter un oeil aux vidéos qui suivent, réalisées par un gamer maîtrisant (déjà) les mécanismes du jeu sur le bout des doigts.

Ce même gamer nous offre une démonstration bluffante, en bouclant les niveaux du jeu en mode de difficulté « Dante Must Die », un mode qui n’autorise pas la moindre erreur, et qui se solde par une mort cruelle et sans appel au moindre dégât encaissé. Le tout en réussissant à décrocher un rang « SSS », synonyme d’une exécution des combos rapide, presque parfaite.

Voilà qui donne envie d’aller se faire la main…

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[kotaku]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En fait, il y a plusieurs modes de difficultés sur DmC où l’on a le droit à aucune erreur :
    – Heaven or Hell (Paradis ou Enfer) : Les ennemis ainsi que Dante meurent en un coup.
    – Hell or Hell (Enfer ou Enfer) : les ennemis gardent leur vie « normale » mais Dante est cette fois-ci le seul à mourir en un coup.

    En aucun cas « Dante must die » n’autorise aucune erreur …

  2. Avant de faire un article sur des vidéos, faudrait peut-être les regarder, non?
    « se solde par une mort cruelle et sans appel au moindre dégât encaissé »
    Comme l’a dit 16bit, ce mode ne tue pas des qu’on se prend un coup, et surtout si t’aurais regardé les vidéos, t’aurais vu par exemple qu’à environ 8:20 de la mission 1, il se prend un coup et pourtant il ne meurt pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité