Minority Report « in real life »

Minority Report in real life

Minority Report in real lifeNon non, on ne parlera pas ici de cette superbe interface virtuelle homme-machine que l'on rêverait tous d'avoir à la maison mais bien du logiciel basé sur les "Precog" capable de prédire qui va commettre un meurtre et quand. Certains départements de la police américaine utilise un système s'en approchant.

La technologie avait été développée par Richard Berk, un professeur de l’Université de Pennsylvanie. Déjà en place dans certains centres de détention, il est aujourd’hui utilisé, avec parcimonie, par les polices de Baltimore, Philadelphie et Washington D.C. L’idée n’est pas ici de prédire ce que vous ferez, ou non, dans le futur, mais de savoir si un individu, coupable de meurtre et relâché sur parole ou en conditionnelle, est susceptible de récidiver.

Le logiciel prend la place de l’officier de probation chargé de définir le niveau de suivi de l’individu. Il analyse plusieurs dizaines de variables (crimes, âge, lieux, etc) et son algorithme évalue les possibilités de récidive. Un individu ayant tué à 14 ans aura ainsi davantage de chance de recommencer qu’une personne âgée de 30 ans.

Ce logiciel est aussi utilisé pour prédire quels criminels pourraient se retrouver à leur tour victimes. Pour le moment en activité sur de « petites affaires », cet algorithme devrait très vite être mis en place pour des crimes/délits bien plus importants.

[mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En gros ils basent leurs jugement sur l’avis d’une machine qui prends en compte des « variables » qui peuvent…bah varier. Ils essaient de prédire le futur quoi. Chose totalement impossible, et absolument innaceptable dans le milieu de la justice. On ne peut pas enfermer un mec sous prétexte qu’il pourrait, éventuellement, dans un avenir plus ou moins proche, peut-être faire quelquechose.
    Si on se met à mettre en taule les mecs qui n’ont pas encore commis de crime, bonjour le nombre d’erreurs judiciaires, et le nombre de prisons qu’il faudra construire.
    Sans compter les « petits arrangements » où on fera dire à la machine ce qu’on veut qu’elle dise pour se débarasser d’un mec gênant.

    1. Sauf qu’ils utilisent le logiciel à la place de l’officier de probation, et non pas juste comme ça pour le plaisir.
      En gros, plutôt que d’avoir un avis basé sur le jugement d’un être humain, tu as une probabilité ressortie par un logiciel qui exploite des statistiques et non pas une « impression ».
      Il n’est pas question de mettre en taule des innocents, mais de laisser en taule des hommes fortement susceptibles de récidiver.
      Et effectivement, des « petits arrangements » pourraient exister. Mais ce n’est pas le logiciel qu’il faut blamer. Il n’y a aucun besoin d’un logiciel pour faire des « petits arrangements » (tu sais… Les pots-de-vin, etc…).

      Dès qu’on veut informatiser quelque chose, « oulala non attention ils vont nous manipuler, il ne faut pas laisser ça se mettre en place ». Oui, sauf que la manipulation existe déjà et n’a pas besoin de ça pour être en place.
      La vraie question est : voulez-vous rester sur un système verrolé ou un système qui, bien qu’il ne soit pas parfait, est moins verrolé ?
      La réponse est simple.
      Je te prend un exemple de la vie courante : ta femme te fait un steak et tu aimes les steak saignants. Sauf qu’elle n’est pas douée et le fait cramer à chaque fois (genre un truc bien infame, style semelle de chaussure).
      Tu as le choix entre :
      – continuer de bouffer des steak cramés
      – offrir une leçon de cuisine à ta femme pour qu’elle réussisse mieux ses steak, sachant qu’avec ce cours elle ne saura pas faire un steak saignant, mais à point.
      Qu’est ce que tu fais ?

  2. Il n’est pas (encore) question de mettre quelqu’un en prison AVANT que le crime ait lieu. De ma compréhension, la machine aide à déterminer le suivi plus ou moins strict à avoir envers les individus relâchés. C’est sans doute nécessaire car malheureusement on ne peut pas suivre aussi scrupuleusement que nécessaire tout le monde, par manque de moyen financier (et humain). Mais c’est inquiétant car si la machine et ses « prédictions » donne de bons résultats, la justice sera tenté de l’utiliser pour statuer sur la libération d’un prisonnier par exemple puis ensuite pourquoi pas sur sa probabilité de culpabilité. Je n’aime pas la tournure que ça peut prendre.

  3. ok super, donnez raison a ce genre de truc pas fiable du tout mais fiable aprés base de donnée recolté et etudier dans les conditions du reel .Super soyez encore naif donnez raison a ce « falk » pour voir dans les rue des centaines de criminel en puissance relaché par je ne sais quelle décision de justice douteuse ou ce mele dans ces décisions de justice des loby en tout genre afin de bien pofiner ce logiciel de bien faire evoluer ce logiciel dans les vrais condition du reel et le rendre aprés plusieur années fiable et non pas une sorte de falk comme il l ai aujourd huit .

  4. Fbien , mais la machine aide a rien .

    vous n avez aucune lucidité sur le monde d aujourdhuit ou quoi ?

    la machine aide a rien elle est devenu partie intégrante , chez une majorité de gens toutes classe social confondu , du corp humain de la façon de pensé , d agir et dinteragir bref nous ne somme plus dans une aide apporté mais dans une necécité pour vivre ou survivre et s abapter bref une sorte de drogue adictive .

    donc il est grand temps déja en 1 de s’actualiser l étape de l aide la machine qui aide est révolu depuis 20 ans . et en 2 d établir une sorte qu équilibre en aillant concience de l impacte de la machine sur l homme cest a dire qu il faudrait trouver des idée qui permetraient a l homme d etre plus performant sans machine justement .

  5. Mdr
    Vive les puceaux qui ont compris la morale du film !
    Et qui viennent l’étaler ici comme des prophètes …

    Au lieu de venir faire les vierges effarouchées, cherchons un système d’où ne sortira aucun rapport minoritaire …

  6. Et puis je réitère …
    Le seul problème du film était la condamnation des possibles criminels avant l’hypothétique crime. ( la méthode d’incarcération aussi était a revoir ^^ ) … Mais Surtout pas d’empêcher les crimes …

  7. logiciel basé sur les « Precog » capable de prédire qui va commettre un meurtre et quand

    Comme le logiciel qui as predit la FIN DU MONDE en 2012 , 21 Dec ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité