La technologie Hybrid Air mélange essence et air comprimé

Hybrid Air

Hybrid AirPSA Peugeot Citroën développe actuellement une nouvelle technologie pensée pour un véhicule respectueux de l'environnement. Il s'agit d'une technologie hybride essence et air comprimé appelée Hybrid Air, menant vers le fantasme de la voiture 2l/100 km.

La technologie présentée ici est prometteuse : misant à la fois sur l’essence et l’air comprimé, elle va innover en adaptant le moteur à la conduite de chacun. Ainsi, le moteur va se régler de manière autonome sur un des trois modes de conduite possible : zéro émission, thermique essence ou mixte. On peut s’attendre à l’introduction d’une telle technologie sur des véhicules du segment B (du style de la 208 ou de la C3, par exemple) à partir de 2016.

Pour parler un peu plus technique, cette technologie va mêler un moteur essence, un stockeur d’énergie sous forme d’air comprimé, un ensemble moteur-pompe hydraulique et une transmission automatique via une boîte de vitesses à train épicycloïdal.

En fait, il va s’agir d’une solution full hybride essence, qui pourrait aider à atteindre l’objectif si cher à PSA Peugeot Citroën de la voiture 2l/100 km à l’horizon 2020.

Pour en savoir un peu plus sur le sujet, voici un petit diaporama basique, mais bien illustré :

no images were found

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et dire que les différents gouvernements et une bonne partie de la presse ont démolis le projet de Guy nègre pendant des années eh que maintenant que Peugeot va s’y coller ça va devenir une idée absolument fabuleuse!!! Encore une envi de vomir me vien la !!

    1. Sauf que Guy Nègre n’a pas été capable de sortir quoi que ce soit de valable en 23 ans. Soit disant la faute aux lobbies.
      Même quand ses partenaires investisseurs lui ont monté à leur frais des usines, il n’a jamais eu la capacité de produire quoi que ce soit.
      MDI est une escroquerie de ventes d’options bien rodée.
      De nombreuses études indépendantes ont démonté les théories fumeuses de MDI.
      Soit disant les véhicules sont au point mais personne n’a pu les essayer indépendamment et vérifier les autonomies annoncées.
      Si personne ne l’a aidé (quoique si Tata l’a fait en 2007 et on attend toujours une production repoussée d’année en année), c’est parce qu’il n’a pas convaincu.
      Arrêtez de crier bêtement au complot, une innovation majeure triomphe toujours.
      Et si elle avait représenté une quelconque menace pour les pétroliers, Guy Nègre serait un homme très riche aujourd’hui.

  2. @ Peijo : Ça n’a rien à voir avec un turbo.
    Ici on a un système de pompe qui va compresser de l’air dans des bouteilles lors des freinages. Cette énergie sera restituée lors de la prochaine accélération.
    Dans le turbo on a un système qui récupère l’énergie cinétique au niveau des gaz d’échappement qui va permettre d’augmenter le taux de compression de l’air à l’entrée des cylindre.
    Enfin il faut préciser que dans ce système il ne sera pas possible d’avoir un mode « Zéro émission » sans des batteries électriques supplémentaire car l’autonomie qu’une bouteille d’air comprimé offre à un véhicule est seulement de quelques dizaines de mètres.

  3. Les voitures de Guy Negre sont supères légères. Je vois effectivement mal une voiture de plus d’une tonne être propulsée par de l’air comprimé. ou alors il faut atteindre un niveau de pression hyper élevé, potentiellement dangereux. A voir en tout cas

  4. les marques françaises ont « boudé » son moteur.
    L’indien Tata a signé en 2007 en investissant 20 millions de dollars pour le développement.
    les performances sont un peut décevante.
    La voiture a une vitesse de pointe de 105 km par heure et aurait une autonomie d’environ 300kms

  5. Saviez-vous que la voiture a AIR est une totale ABERRATION ? Eh bien sachez-le !
    L’immense majorité de l’air dans le monde est produite à partir d’arbres. Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’air pour qu’elle devienne air fait intervenir des precessus simillaires aux bouteilles des plongeurs, qui sachez-le sont responsable à 0,0000004% de la consommation d’air dans le monde. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de plus d’air, qui va être perdu pour faire avancer une auto.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’air (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les bouteilles (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des bouteilles, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.
    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules a air sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule a air, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    Quoi non, c’est pas ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité