Steve Jobs, l’homme qui notait TOUT

Steve Jobs

Steve JobsCe n'est pas un scoop : Steve Jobs était pointilleux, méticuleux dans tous les pans de sa vie. Et de l'avis de l'une de ses anciennes attachées de presse, il remarquait TOUT !

Steve Jobs menait la vie dure à ses équipes. Qu’il soit ou non chez Apple. D’ailleurs, voici une anecdote sortie par Emily Brower Auchard, une ancienne attachée de presse de l’équipe de Jobs époque NeXT, pour le prouver. L’attachée a remarqué, un jour, juste avant une interview, qu’elle portait deux chaussures différentes. Elle s’en est (heureusement) rapidement rendue compte, et appela son boss de l’époque pour avoir un avis sur la chose. Forcément, son boss lui a affirmé que Jobs tiquerait cet impair, ce qui aura obligé la distraite à se rendre fissa au Nordstrom de Stanford Mall pour s’offrir une paire de chaussures assortie.

L’anecdote pourrait sembler vide de sens, et pourtant, elle traduit de cette sorte d’aura de « peur » détenue par Jobs, qui obligeait mine de rien tous ses collaborateurs à la perfection, à ne jamais se relâcher. Sa réputation d’homme difficile n’est sûrement pas galvaudée !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[mactrast]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En même temps, mon employé, attachée de presse se pointe à une interview avec 2 pompes différentes, je pense que je lui demande ce qu’elle prend… sérieux pas la peine d’être Jobs pour noter ça. Vous présenter ça comme si c’était un détail.
    Moi ce matin, je me suis pointé au boulot avec mon caldé par dessus le jean… Je crois que mon patron l’a noté…

  2. Finalement, c’était peut être le boss de la dame qui avait encore plus peur… de son patron. En effet, ce n’est pas Jobs qui lui a fait une remarque, seulement le sous-boss qui a donné son avis.
    Souvent, la réputation des grands patrons peut souffrir des paranoïas de leurs sous-fifres qui terrorisent tous leurs subordonnés, de peur de déplaire.

  3. En meme temps porter deux chaussures differentes ! Je me demande qui serait le plus stupide : celui qui les porte ou celui qui ne s’en rend pas compte ?

  4. Comment elle a obtenu son post d’attachée de presse ? Elle a couché sur deux coussins mal assortis non ? parceque bon l’anecdote …
    Elle doit se faire entretenir par un milliardaire , le physique d’abord le reste en dernier .

  5. Cette anecdote complètement ridicule (n’importe quel crétin au QI < 80 aurait noté) montre à quel point l'extraordinaire charisme de Job influence encore les esprits.

    Attendons donc avec confiance la version numérique de la multiplication des pains et de la transformation de l'eau en vin par Steve.

  6. Traduire « notices » (cf. article original) par « notait » c’est du grand n’importe quoi. Vous faites du copier-coller de Google trad. sans relire ou quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité