Permaduino, pour faire persister ses projets Arduino

Permaduino, pour faire persister vos projets Arduino

Permaduino, pour faire persister vos projets ArduinoL'Arduino, ce petit circuit imprimé open-source embarquant notamment un microcontrôleur, a rencontré un franc succès depuis son lancement. Véritable Lego pour passionné de microélectronique, il faut cependant se résoudre à tout démonter une fois son prototype terminé. Avec Permaduino, il sera bien plus pérenne.

Si vous êtes de ceux qui aiment créer des projets à base d’Arduino, vous savez à quel point les tests de montage, les divers branchements, l’alimentation, etc, peuvent rendre le projet très difficile à comprendre pour une tierce personne, à transporter, ou même à transformer facilement en quelque chose de plus solide. Cette carte Permaduino fait un appel aux dons sur Indiegogo pour lancer sa production.

Permaduino est donc une simple « carte » de développement à base de ATMEGA328P, compatible Arduino. Alimentation (2 piles AAA), convertisseur DC-DC (3V/5V), grande carte de prototypage de 25 colonnes et même un port USB. Petit plus très ingénieux, sa taille. Permaduino se rangera très facilement dans le boîtier d’une cassette vidéo 8mm, si tant est que vous n’ayez pas utilisé de composants trop hauts.

De quoi concevoir des prototypes plus solides et présentables !

[engadget]

[indiegogo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Anéfé c’est un microcontrôleur.

    Sinon c’est jamais qu’un arduino avec une breadbord intégrée plutôt qu’à poser par-dessus. Utiliser le shield breadboard reste tojours moins cher à priori.

  2. « L’Arduino, ce petit circuit imprimé open-source embarquant notamment un microprocesseur, »

    Un microprocesseur? Gne, mais bien sûr, comme d’hab les rédacteurs écrivent de la merde….

  3. Dommage qu’il y ai aussi peut d’information sur le net il faut absolument que je fasse un tuto la dessus… Arduino est une plateforme de développement pour des prototype ! Elle embarque un microcontrôleur ( atmega328 ) ainsi que d’autre composant ( utiles ou non ).

    Et ce micro contrôleur peut très bien fonctionner tout seul comme un grand sans la carte de développement. Achetez un régulateur de tension 5v foutez lui 9 / 12 v au fesses et reliez le au micro et le tour est joué.

    Donc mon conseil pour les noobs faites comme moi : Lors de votre premier projet, faite le tous sur un uno + breadboard. Ensuite soudez tous vos composant sur une carte à pastille ( vous pouvez très bien faire par étape et procéder à des test lors de l’ajout de chaque composant ) et reliez les à votre uno. Calez le tout dans un boitier et le tour est joué !

    Pour votre deuxième projet, au lieu de racheter un uno n’achetez qu’un atmega 328 ( le chip du uno ) et un régulateur de tension 5v. Ouvrez le boitier de votre premier projet, chargez lui le bon sketch et reliez le au 328 que vous avez achetez sur une board. Burner le bootloader puis enlevez le 328 de votre uno.

    Par exemple mon premier projet était un boitier qui est relié à mon appareil photo. J’ai temporairement utiliser l’uno pour mon second projet, une boule led qui change de couleur selon la température.

    Maintenant j’ai mon 328 + régulateur de tension + led + capteur de température sur une surface 4 fois plus petite qu’un uno. La seul différence avec ce montage c’est que le uno fonctionnera à 8mhz et pas à 16 mais pour la majorité des projet ça passe largement… Au pire pour 2€ de plus et un montage un peu plus complexe vous pouvez le passer en 16mhz.

    Et si ce système vous prend la tête, vous pouvez toujours acheter des carte plus petites que le uno.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité