Ashton Kutcher : jouer Steve Jobs a changé sa vie

Steve Jobs

Steve JobsNon pas qu'Ashton Kutcher se sente obligé d'en faire des caisses depuis qu'il a campé le rôle de Steve Jobs à l'écran, mais presque. L'acteur ayant confessé que ce rôle avait tout simplement changé sa vie.

Ashton Kutcher ne s’en remet pas. Jouer Steve Jobs a chamboulé sa vie. Déjà, ce rôle lui aura coûté un séjour à l’hopital. Mais ce n’est pas tout : sa performance au sein du film jOBS l’a profondément marqué :

« Jouer ce personnage a changé ma vie, et m’a changé en tant que personne. […] Steve est dans nos esprits, on se souvient de lui tous les jours par l’objet que l’on tient constamment dans nos mains. Ca n’a rien à voir avec le fait de jouer Lincoln. Nous n’avons pas pléthore d’archives vidéo de Lincoln. […] Il avait un désire incomensurable de créer des choses qui seraient bénéfiques pour les gens.”

Pour se préparer en vue de son rôle, Kutcher s’est façonné un fichier Soundcloud compilant toutes les archives audio de Steve Jobs, les a écouté, encore et encore, et les a répété :

« Tout ce que vous avez à faire, c’est de répéter les phrases de Steve, et vous avez tout à coup l’air très intelligent. »

Parallèlement à cela, Josh Gad, qui joue le rôle de Steve Wozniak dans le long-métrage, a avoué qu’il ne connaissait pas grand chose de l’homme, mais qu’il avait vu sa performance à l’émission Dancing With The Stars. Pas étonnant que Wozniak ait critiqué la performance de l’acteur…

Le film jOBS sera distribué en France courant juin 2013.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Tout ce que vous avez à faire, c’est de répéter les phrases de Steve, et vous avez tout à coup l’air très intelligent. »

    That quote gave me cancer !

  2. Normal,c’est la 1ère fois qu’il a un vrai rôle d’acteur le gars, parce que jouer le guignol à tout bout de champ hein .
    Puis dire que Jobs est « dans nos esprits » et qu’interpréter son rôle est plus intense qu’interpréter Lincoln omg -_-‘

  3. « Tout ce que vous avez à faire, c’est de répéter les phrases de Steve, et vous avez tout à coup l’air très intelligent. »

    Donc il avoue être stupide car il est incapable d’improviser .
    De plus comparer Steve JOBS à LINCOLN c’est limite du foutage de gueule .Un président qui a mis un terme à l’esclavage et un patron qui s’engraissait avec l’esclavage ( foxconn ) sont deux mentalités différentes .

  4. En même temps, le mec fait la promo de son film. Il n’allait pas dire que ça l’avait laissé indifférent.
    Ainsi, c’est clair que sa déclaration est forcément intéressée, et n’a donc que peu d’intérêt.

  5. Je sais pas ce qu’ils ont fait du corps de Steve Jobs, mais si ce gars avait eu un dixième de l’intelligence technologique et du leadership qu’on lui attribue, il aurait annoncé la cryogénisation de son corps à sa mort. Et, au lieu de racheter ses propres titres, il aurait lancé sa boite, avec tous les bénéfices qu’elle dégage, dans le financement de recherches visant à simuler des cellules simples à l’échelle atomique et à concevoir des extracteurs d’atomes capables de « scanner » une cellule (de la modéliser). Les retombées pharmaceutiques auraient été énormes.
    Les acheteurs auraient continué d’acheter et les employés auraient eu un objectif (parce que leur parler des mêmes recherches sans la perspective ultime de ressusciter SJ, ça leur aurait paru moins bien).

  6. Un Job honnête 😉
    http://elban.fr/steve-job-honnete/

    Atari, où Steve Jobs travaillait alors, avait lancé un concours interne pour trouver un moyen de simplifier un circuit électronique.

    Atari offrait 700 $ au gagnant PLUS 50 $ pour chaque ‘circuit’ en moins dans le projet final que dans le design initial. Pour l’époque, c’étaient des sommes très respectables. (Un salaire de 1500 $ mensuels était un très bon salaire.)

    Jobs était parfaitement incapable d’accomplir cela et passa un accord avec Wozniak pour que Wozniak trouve la solution qui serait alors présentée par Jobs, et, si la solution gagnait, ils feraient moitié-moitié.

    Le design de Wozniak pulvérisa tous les autres : il avait éliminé 50 puces électroniques dans le design ! Il gagna le prix.

    Mais Jobs dit à son meilleur ami qu’il avaient gagné 700 $ et donc que sa part était de 350 $, point final. Jobs ne lui parla jamais des 5000 $ (50 x 100) que, lui, Jobs, empocha.

    C’est pas un bon copain, ça ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité