Google met la main à la poche pour aider la presse française

Google

GoogleGoogle l'aura joué fine, dans le "combat" qui l'opposait il y a quelques jours encore avec les éditeurs français. Ne serait-ce parce qu'il a réussi à "contrôler" le montant de la somme qu'il leur versera.

Eric Schmidt, l’Executive Chairman de Google, a décidé vendredi avec le Président François Hollande deux nouvelles initiatives, dont une qui nous intéresse particulièrement.

Voyez plutôt : il est question de la création par Google d’un fonds d’innovation pour la presse de 60 millions d’euros, pensé pour « accompagner la presse française dans son développement numérique, au bénéfice des lecteurs français. » D’un autre côté, le même Google a déjà promis qu’il allait déployer un « accord commercial » en direction des éditeurs, ce qui leur permettra d’user de ses services de manière plutôt intéressante, et d’accroître par extensions ses revenus. Le nerf de la guerre, tout simplement.

Lisons rapidement entre les lignes : il y a peu, le Président Hollande brandissait la menace d’une taxe en direction de Google s’il ne trouvait pas un accord avec les acteurs de la presse française. C’est fait, François Hollande s’en félicite, évoque « un accord historique », tandis qu’Eric Schmidt aura de son côté limité les dégâts : chaque année, Google génère plus de 1,5 milliard de dollars grâce à la publicité dans l’hexagone. Et tout le monde repart gagnant ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[googlefrance]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Hier, dans un article publié par Comment Ça Marche (http://www.commentcamarche.net/news/5861904-onemoretab-creer-son-propre-portail-d-actualites), je découvrais http://www.onemoretab.com une plateforme de news 100% française très sympa.

    Aujourd’hui, l’affaire Google se conclut par une aide de 60 millions à une presse qui ne parvient pas à trouver un modèle économique viable. « L’accord Google » montre encore l’incapacité du gouvernement à définir une politique industrielle du numérique capable de soutenir l’innovation de nos startups. Pendant que nous fustigeons Google, la loi de finance 2013 fait baisser tous les investissements des Business Angels. Encore un beau subterfuge… Cette nouvelle entente ne fait que renforcer le pouvoir des géants. Pour que la France retrouve sa souveraineté dans le numérique, pour peser face à Google News commençons par soutenir les « Google News français ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité