Julian Assange en course pour les sénatoriales !

Assange

AssangeJulian Assange est un personnage à part entière, plus souvent connu pour ses frasques que pour ses bonnes actions. Malgré les accusations multiples qui reposent sur ses épaules, il confirme se lancer en politique.

Assange est principalement reconnu comme fondateur et porte-parole de WikiLeaks, et surtout comme responsable de tous les problèmes qui en découlent. Également sous la coupe de graves accusations de viol en Suède, il compte se lancer… en politique.

Il se trouve actuellement dans l’ambassade d’Équateur de Londres, et est sujet à deux demandes d’extradition. L’homme refuse de faire face à la justice suédoise, sans quoi il serait sans aucun doute extradé aux Etats-Unis. Julian Assange serait alors jugé pour espionnage, conspiration et une myriade d’autres griefs… passibles de peine de mort…

C’est bel et bien dans ce contexte qu’il énonce son désir de se présenter aux élections sénatoriales d’Australie. Ces dernières auront lieu le 14 septembre prochain. Doit-on s’attendre au slogan, « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » ? Nous verrons…

[wikileaks]

haak78 / Shutterstock.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Vous aimez pas assange et on l’a bien compris.

    Je ne comprend pas son delire de se lancer dans les senatoriales, faudraot deja qu’il regle ses affaires.

    Pour les viols en suede, faudrait que ce soit reelement tiré au clair.
    Les enjeux politiques sont enormes. Donc dificile de dire qui a raison ou pas. Comme je n’ai pas assez d’element, je ne me prononce pas.

    Sinon on peut lui accorder quelques merites, celui d’avoir mis en lumiere les pressions de pouvoirs qui se font au mepris des lois.

    A voir en france l’hebergement de wikilieaks chez ovh qui a fait l’objet de pressions politiques alors que seul la justice a le pouvoir de dire si ovh doit supprimer le contenu de son serveur ou pas.
    Heureusement, ovh ne s’est pas laissé faire…
    Ca aurais ete quoi si c’etait l’hevergement de bouygues ?

    J’aime bien votre site, mais la vous faites preuves de mauvaises fois. Et pas qu’un peut.

    1. A mon ce qu’il veut c’est les avantages légaux à etre sénateur, pour sortir de sa galere.
      Why not =)

      Ca doit etre bien chiant de rester cloitrer dans une amabassade, surtout pour les gens de l’ambassade x)

    1. J’aime votre site, mais cet article est une insulte à votre intelligence, et à celle de tout lecteur ayant un minimum de réflexion. Il est digne des pires journaux de propagande. Même le figaro dans ses articles sombres n’arrive pas à ce niveau.
      Insinuation, amalgame et raccourcis, tout y est.
      Assange n’est pas un ange, mais passer sous silence que tous les points que vous soulignez sont l’objet de coup monté où font preuve d’irregularites

    2. Et d’atteintes importantes aux droits de l’hommes, tout ceci soulignés par plusieurs juges, ne fait pas honneur à son auteur et porte atteinte à la crédibilité de votre site.

  2. Ce type à fait voler en éclat l’hypocrisie des guerres propres, des relations diplomatiques et de la raison d’état. Souffrez qu’on ne partage pas votre ton entendu concernant son action.
    Si vous ne partagez pas ses convictions, on est tous forcez de reconnaître un engagement total qui le prive de liberté depuis de nombreux mois. Combien d’entre nous auraient fait amande honorable depuis longtemps…
    Cette candidature a certainement pour objectif une immunité parlementaire. Le plus dur, en cas d’élection, sera de rejoindre l’Australie…
    L’idée est bonne en tous cas, car au moins on reparle de lui !

  3. Bravo Gizmodo !!
    En voilà un article bien subjectif comme vous seules savez le faire !!

    « plus souvent connu pour ses frasques que pour ses bonnes actions »

    Ah bon ?

    Car avant Wikileaks Assange était connue du grand public ?
    Ou alors vous trouvez Wikileaks comme une frasque peut être ?

    « Également sous la coupe de graves accusations de viol en Suède »

    Mais bien sûr !!

    Il est question de rapport non protégés non consenties, pas de viol.

    Rapports qui, comme par hasard, a refait surface qu’après l’affaire wikileaks.. (tient donc..)

    Mais c’est sûr que donner une mauvaise image d’une personne qui a fait trembler quelques chefs d’états et lobby de presse doit être obligatoire.

    La vérité est ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité